LE DIRECT
Une photo du 23 avril 2011 montrant Xavier Dupont de Ligonnès suspecté d’être le meurtrier de sa famille, à Nantes.

Samuel Doux : "Avec l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès, on est dans la fabrication du monstre catholique"

20 min

Samuel Doux dresse dans son roman, le portrait de Xavier Dupont de Ligonnès - meurtrier présumé de sa famille, en fuite depuis 6 ans - en une biographie, résultat d'un travail de journaliste/romancier, qui retrace sa vie marquée par la religion, depuis sa naissance jusqu'au massacre.

Une photo du 23 avril 2011 montrant Xavier Dupont de Ligonnès suspecté d’être le meurtrier de sa famille, à Nantes.
Une photo du 23 avril 2011 montrant Xavier Dupont de Ligonnès suspecté d’être le meurtrier de sa famille, à Nantes. Crédits : JEAN-SEBASTIEN EVRARD - AFP

Après les meurtres, Samuel Doux, scénariste, réalisateur et écrivain fasciné par l’omniprésence numérique de Xavier Dupont de Ligonnès, a recréée une biographie, entre fiction et réalité, de ce personnage monstrueux façonné par notre époque. Ce récit compose au fil des pages un portrait mouvant et néanmoins saisissant de ce fantôme qui n’a pas fini de hanter les mémoires. Car Xavier Dupont de Ligonnès n’est pas mort : il mène aujourd’hui une vie autonome et éternelle, dans ce vaste pays infini qu’est Internet et comme vient le prouver le nouveau rebondissement avec la fausse nouvelle de son arrestation le vendredi 11 octobre 2019, avant qu'un test ADN ne vienne démontrer le contraire.

Tout de suite après la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès, des milliers de personnes se sont mis à le rechercher et à rechercher des éléments sur internet, on en a vu ressurgir sur Facebook, sur des sites internet créés pour ça, tant est si bien que la famille elle-même a créé un blog qui permettait de contrer les informations négatives qu’il y avait sur Xavier Dupont de Ligonnès. Toute cette vie numérique m’a donné l’envie, le désir de raconter l’histoire de cet homme depuis sa naissance jusqu’au massacre.

Avril 2011, à Nantes, une femme, quatre enfants et deux chiens sont retrouvés enterrés sous la terrasse de leur maison. Seul manque le père de famille, Xavier Dupont de Ligonnès, désormais principal suspect. Tandis que l'enquête piétine, les théories se multiplient sur les réseaux sociaux, dévoilant l'intimité du fugitif.

Marquée par une mère qui reçoit des injonctions du Christ, l'enfance de Xavier est peuplée d'anges, d'histoires d'Apocalypse et de Résurrection. Intelligent, séduisant et persuadé d'avoir un rôle majeur à jouer sur cette terre, il attend son heure. Mais rien ne se passe comme prévu… A-t-il été le bras armé de l'Apocalypse ? Ou un simple escroc acculé par les dettes et l'humiliation ?

Une photo prise le 23 avril 2011 à Nantes montrant les scellés sur la porte d’entrée de la maison familiale des Dupont de Ligonnès
Une photo prise le 23 avril 2011 à Nantes montrant les scellés sur la porte d’entrée de la maison familiale des Dupont de Ligonnès Crédits : JEAN-SEBASTIEN EVRARD - AFP

Le meurtrier présumé disparaît complètement, il y a donc un vide, à la fois on est passionnés par l’affaire et en même temps on n’a pas de résolution de celle-ci, il y a une catharsis qui ne se fait pas, c’est-à-dire qu’on ne peut pas accuser quelqu’un de manière définitive, on reste donc en suspend et c’est ça qui a provoqué que des milliers de personnes se sont mis à rechercher des raisons, à tenter d’expliquer pourquoi ce geste, ces éléments déclenchent l’écriture.

Photo prise le 11 mai 2011, à Paris, montrant une femme regardant sur un écran une image prise d’une camera de surveillance montrant Xavier Dupont de Ligonnès
Photo prise le 11 mai 2011, à Paris, montrant une femme regardant sur un écran une image prise d’une camera de surveillance montrant Xavier Dupont de Ligonnès Crédits : THOMAS COEX - AFP

Plus je plongeais dans la Bible, plus je plongeais dans les écrits de Xavier Dupont de Ligonnès –qui sont une sorte d’Exégèse biblique retrouvée sur internet-, plus je me rendais compte du réel dans lequel il avait vécu ou plutôt de la fiction dans laquelle il avait vécue : imaginer que tous les jours, quels que soient ses actes, on risque l’enfer avec les démons qui le peuplent, imaginer que chaque matin il parlait à son ange gardien pour prendre conseil, qu’il priait trois fois par jour, allait à l’église, mais pas simplement comme une métaphore ou une symbolique mais comme une réalité, il y croyait réellement. À ce moment-là, je me suis dit qu’en effet, cette confrontation entre cette fiction-là et le réel est un choc terrible, sans cesse il croit à quelque chose et le monde est en train de lui dire « tu te trompes », petit à petit est détruit le monde auquel il croit.

Chroniques

6H25
3 min

Les Émois

Les mille et un Verne : vente à Drouot du Musée Weissenberg
Intervenants
  • scénariste, réalisateur, metteur en scène et écrivain
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......