LE DIRECT
"16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine"

Vincent Croguennec : "Après la chute de Ceaușescu, beaucoup d’usines ont fermé mais il en reste encore, j'y suis parti en observation"

20 min

Durant ses études et après un concours de circonstances, Vincent Croguennec part en Roumanie et tombe amoureux de ce pays dont il a ramené un carnet d'observations sur la vie d'une usine qui modernise et répare les trains du monde entier, une usine sans ordinateur, rescapée de la chute de Ceaușescu.

"16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine"
"16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine" Crédits : Vincent Croguennec / La boîte à bulles

Vendredi BD dans Paso Doble, avec :

Vincent Croguennec, artiste et illustrateur, pour 16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine aux éditions La Boîte à Bulles.

Résumé de l'éditeur

En 2007, Vincent Croguennec se rend à Cluj, en Roumanie, dans le cadre d’un échange Erasmus. Ses rencontres et ses errances dans la ville et autour des voies du chemin de fer le mènent jusqu’au seuil de la Remarul 16 Februarie, une immense usine ferroviaire. Quelques mois plus tard, il revient en Roumanie avec le projet de croquer, plusieurs mois durant, l’activité de cette gigantesque usine où l’on modernise, répare et rénove le matériel roulant du monde entier. Vincent y découvre ses ouvriers et surtout, son cœur flamboyant : sa forge. Car la 16 ne possède pas un seul ordinateur qui intervienne dans la conception ou la fabrication de quelque pièce que ce soit...

Avec pour tout bagage ses carnets, ses fusains et un roumain rudimentaire, celui que les roumains appellent Vasi croque le travail de ces artisans, survivants d’un monde et de savoir-faire en voie de disparition.

Ainsi, il donne à voir le portrait d’une Roumanie en plein changement d’ère, où les ateliers ancestraux ferment, où les paies suffisent à peine pour survivre et où la tentation de l’exil s’avère omniprésente...

Il y a une grande difficulté et un malaise palpable dans une usine comme celle que j'ai observée : des salaires extrêmement faibles, des ouvriers obligés de faire des petits boulots à droite à gauche le week-end, des conditions de sécurité parfois limites, et l'impossibilité pour ces personnes d'économiser un seul sou. Pourtant être roumain, ça veut dire être européen mais ils ne bénéficient pas des mêmes statuts que chez nous en France.

"16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine"
"16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine" Crédits : Vincent Croguennec / La boîte à bulles
"16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine"
"16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine" Crédits : Vincent Croguennec / La boîte à bulles

Beaucoup de cellules familiales éclatent parce que le père ou la mère part travailler en Europe occidentale, beaucoup de métiers en Roumanie offrent des salaires beaucoup trop bas pour vivre. Il faut du pouvoir d’achat pour y vivre mais les salaires n’évoluent pas, eux, et beaucoup de gens partent et réussissent à trouver un emploi tandis que d’autres travaillent au noir, exploités, dans l’errance...

"16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine"
"16 Februarie, Romania, [carnet d’observation] d’une usine roumaine" Crédits : Vincent Croguennec / La boîte à bulles

Mon film "L'intérimaire" correspond à un moment où j’écrivais mon projet et en même temps je n'avais pas de sous, j’étais chez mes parents, je suis alors parti travailler à l’usine dans le monde de l’agro-alimentaire, en découvrant par là même l’usine en France, les conditions de l’ouvrier intérimaire non qualifié : tout ça a fait partie des questionnements du début de ma vie professionnelle après ma sortie de l'école, je voulais fabriquer mon propre métier.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Vincent Croguennec fait partie du collectif la briche foraine

Chroniques

6H25
3 min

Les Émois

Mr Bean au Quai des orfèvres
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......