LE DIRECT
Image du film "Pas comme des loups"

Vincent Pouplard : "La figure du délinquant questionne la morale, retourne un miroir vers la société"

20 min

Vincent Pouplard, réalisateur, esquisse le portrait de deux jumeaux au seuil de l'adolescence, filmés dans un monde complexe et en mouvement, en marge, au coeur de leur intimité et de leur territoire qu'ils inventent et réinventent. En seconde partie, la chronique de Michel Ciment.

Image du film "Pas comme des loups"
Image du film "Pas comme des loups" Crédits : Vendredi Distribution

Aujourd'hui dans Paso Doble :

Vincent Pouplard, réalisateur du film Pas comme des loups, en salles le 12 avril.

Je faisais des ateliers en milieu carcéral, puis, en 2008, j’ai commencé à travailler avec la protection judiciaire de la jeunesse. Il y avait alors un climat encore présent aujourd’hui, par exemple, qui vise à abaisser l’âge de l’incarcération des mineurs, ce genre de mesure me dérange surtout au regard des personnes que je rencontre, de la beauté que j’observe, de la vitalité que je vois, de la force créative qui transparaît tous les jours chez ces adolescents qui sont certes capables de faire des conneries mais qui ont aussi des capacités à penser, à faire, à œuvrer.

Synopsis

Roman et Sifredi ont à peine 20 ans. Ils sont en mouvement, comme leur identité, entre exclusion et marginalité. Dans des lieux secrets, souterrains, squats, lisières de bois, sous des ciels nuageux ou des néons à faible tension, ils inventent leur vie, leur langage et leurs codes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

J’ai créé un hors-champ, un mystère autour des deux personnages principaux du film, je voulais aussi créer des zones de pudeur, essayer de proposer au spectateur d’être libre de penser face à eux, de ne pas les mettre dans des cases.

J’ai envie de placer ma pratique cinématographique au cœur du monde et de la réalité plus que sur des plateaux où je ne me retrouve pas beaucoup .

Où voir le film ? Cliquez sur ce lien du site officiel du film pour trouver la liste de toutes les salles qui le projettent.

La Chronique mensuelle de Michel Ciment, en positif et négatif

Aujourd'hui, Michel Ciment revient sur De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites, un film de Paul Newman, en salles en version restaurée le 12 avril.

De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites
De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites Crédits : Splendor Films
De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites
De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites Crédits : Splendor Films

De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites est un film contre la vision optimiste des Etats-Unis et qui évoque les banlieues des grandes villes américaines déprimées.

De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites
De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites Crédits : Splendors Films

Les rayons gamma sont peut-être tout ce que les parents transmettent à leurs enfants sans s’en rendre compte, c’est une atmosphère extrêmement dure presque psychotique mais avec des échappées poétiques.

Michel Ciment évoque également la une de la revue Positif, le documentaire de Jean-Stéphane Bron : L'Opéra. En négatif, il évoque le film Orpheline d'Arnaud des Pallières.

* Lien vers la revue Positif

Chroniques

6H25
3 min

Les Émois

Prélude aux appétits d'un faune : Rodin érotique
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......