LE DIRECT
Porco Rosso (1992, "Kurenai no buta" de H. Miyazaki

Le cochon ou l’Ordure est dans le langage

29 min
À retrouver dans l'émission

Du valeureux Porco Rosso, l'homme-cochon-aviateur créé par Miyazaki, à l'exquise Miss Piggy, diva du Muppet Show, en passant par Homère et Orwell, qui est le personnage du cochon, entre vice et bonheur ?

Porco Rosso (1992, "Kurenai no buta" de H. Miyazaki
Porco Rosso (1992, "Kurenai no buta" de H. Miyazaki Crédits : Hayao Miyazaki/Toho Company Ltd

Le cochon est un symbole, mais aussi un personnage. Vers la fin du Moyen Âge, c’est lui qui a été chargé des vices jusque-là impartis au chien et qui est devenu, qu’il soit cochon, porc ou truie, le misérable porte-drapeau de la vulgarité et des vices. La littérature s’est emparée de lui dès Homère, on se rappelle que les compagnons d'Ulysse ont été transformés en pourceaux par Circé. Toujours, toujours honni, le cochon a connu son apothéose de bassesse dans « La ferme des animaux » de George Orwell, au simplisme si balourd que T.S. Eliot a refusé le livre chez Faber and Faber: il avait bien vu que les plus intelligents de la fable étaient ces cochons qui pour l’ex-trotskyste Orwell étaient des staliniens. La perception du cochon-personnage a changé. Du valeureux Porco Rosso,l'homme-cochon-aviateur créé par Miyazaki, à l'exquise Miss Piggy, diva du Muppet Show, Charles Dantzig scrute nos représentations liés au personnage du cochon, de l'Antiquité à aujourd'hui.

Charles Dantzig souligne :

"Ce qui est en cause avec les cochons, ce n'est, ni eux, ni leur saleté, ni leur vie supposée, mais le langage même. Le langage humain a besoin de métaphore, de rejet. Comme toujours, Hélas, il le fait avec la faiblesse, les animaux, les handicapés. Voyez, comme on dit, "taper comme un sourd" ou il est "manchot". Traiter d' "oie" une femme bête, nous rassure sur l'humanité, nous avons bien tort." 

Qui est le cochon? Pour en parler, Charles Dantzig reçoit Michel Pastoureau, historien, Directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études, auteur, entre autres, du Roi tué par un cochon au Seuil et du Cochon. Histoire d'un cousin mal aimé chez Découvertes Gallimard. Il a récemment publié Jaune. Histoire d'une couleur au Seuil.

Auteur : l’être humain.  

Œuvre : multiples, des religions à l’art, des tableaux aux films, des fables aux bandes dessinées, à commencer par les langues mêmes.  

Personnage : le cochon.

"Histoire naturelle des animaux" de Georges-Louis Leclerc Buffon (1707-1788), Éditeur :  H. Lecène et H. Oudin (Paris, 1888)
"Histoire naturelle des animaux" de Georges-Louis Leclerc Buffon (1707-1788), Éditeur : H. Lecène et H. Oudin (Paris, 1888) Crédits : Gallica/BNF

Michel Pastoureau rappelle que "l'étymologie du mot cochon est inconnue ou controversée" :

"En tout cas, il semble que ce soit une sorte d'onomatopées au départ réservé aux jeunes porcs. Mais le mot "porcelet" existe depuis longtemps. Donc, on est d'abord porcelet, puis cochon, puis verrat. Puis, à partir du 18ème siècle, cochon. C'est plutôt le porc castré, le porc adulte, mais castré ; le verrat, étant le mâle reproducteur, en quelque sorte. Le fait qu'il y ait un vocabulaire assez riche pour distinguer le mâle de la femelle et puis les différents âges de l'animal, souligne combien cet animal est important dans ses relations avec les hommes. On trouve la même chose, bien sûr, chez les bovins, chez les chevaux, mais pas beaucoup d'espèces domestiques ont droit à un lexique, aussi riche."

Au fil de ses recherches sur les cochons littéraires ou de fiction, Michel Pastoureau souligne combien il a pu mesurer "un cousinage immense entre l'homme et le cochon". 

"Pas seulement sur le plan anatomique, biologique et physiologique, mais sur le plan moral et sur le plan narratif. Je crois qu'aucun autre animal n'a été aussi fréquemment sollicité comme cousin de l'être humain. Ça commence dans l'Odyssée avec la transformation en porcs des compagnons d'Ulysse et récemment, le livre de Marie Darrieussecq, par exemple, Truismes raconte l'histoire d'une femme qui est changée progressivement en truie et qui s'en trouve très bien."

Bibliographie

Michel Pastoureau, Le cochon, Découvertes Gallimard

Michel Pastoureau, Le roi tué par un cochon, Seuil

Buffon Histoire naturelle, Folio

Animeland hors-série n° 3 - Hayao Miyazaki, Master of Japanese Animation d'Helen McCarthy - Porco Rosso, la légende (version française de l'Art of japonais) - Dans le studio Ghibli, travailler en s'amusant de Toshio Suzuki - Animagede septembre 1995. Voir aussi la très riche page autour de Porco Rosso sur le site de référence Buta Connection.

Bong Joon-ho, Okja, Netflix

Charles Dantzig, « Orwell », Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale, Grasset

Roberto Finzi, L’onesto porco, Bompiani

Hayao Miazaki, Porco rosso, DVD

George Miller, Babe le cochon dans la ville, DVD

Wong Kar-Wai, Les Anges déchus, DVD

En référence

Extrait de la lettre de refus de La Ferme des animaux d’Orwell par TS Eliot : 

« And after all, your pigs are far more intelligent than the other animals, and therefore the best qualified to run the farm – in fact, there couldn’t have been an Animal Farm at all without them: so that what was needed (someone might argue), was not more communism but more public-spirited pigs. »

Charles Dantzig et Personnages en personne sur Facebook : https://www.facebook.com/charles.dantzig

Instagram : cdantzig

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......