LE DIRECT
Antoine Doinel, interprété par Jean-Pierre Léaud, dans le film Les Quatre Cents Coups (1959, photo de gauche) et L'Amour en fuite de François Truffaut (1979, photo de droite)

Antoine Doinel ou le Papillon qui ne pouvait pas vieillir

29 min
À retrouver dans l'émission

Sous la conduite et le regard de François Truffaut, Jean-Pierre Léaud a joué le personnage d’Antoine Doinel, de 1959 à 1978, en cinq films. Comment, d’un simple démarquage de la vie du cinéaste, l’acteur a-t-il créé un personnage autonome ?

Antoine Doinel, interprété par Jean-Pierre Léaud, dans le film Les Quatre Cents Coups (1959, photo de gauche) et L'Amour en fuite de François Truffaut (1979, photo de droite)
Antoine Doinel, interprété par Jean-Pierre Léaud, dans le film Les Quatre Cents Coups (1959, photo de gauche) et L'Amour en fuite de François Truffaut (1979, photo de droite) Crédits : Les Films du Carrosse

Rediffusion du 10 mars 2019

Antoine Doinel vit dans l'idéal constamment. La construction de son personnage repose sur le choc entre l'idéal romantique et la réalité effective. Vincent Amiel

Antoine Doinel est un exemple manifeste de personne, devenue personnage. Il montre comment un créateur compose un bon personnage : en s'éloignant de lui. François Truffaut l'a raconté : après avoir choisi son acteur, le tout jeune Jean-Pierre Léaud, pour Les Quatre Cents Coups, celui-ci a apporté une telle inventivité au rôle, au départ un démarquage de ce que Truffaut avait vécu lui-même, que cessant d'être son ombre portée, Antoine Doinel a acquis une personnalité propre. Antoine Doinel n'est ni Truffaut, ni Jean-Pierre Léaud, il est devenu Antoine Doinel. Tolstoï disait du prince André, de Guerre et Paix : 

"Comme tous les vrais personnages, il n'est personne." 

Il y a la popularité de Truffaut qui confine au chauvinisme : c'est notre Nouvelle Vague. Evidemment, Truffaut n'y est pour rien. Evidemment ? Aucune popularité n'est usurpée, elle est toujours entachée d'un élément légèrement commun. Et chez Truffaut, en particulier ce personnage d'Antoine Doinel, il y a quelque chose d'un peu centré à la gaudriole qui la rattache à la comédie de mœurs bien française, les maris, les amants, les cocus ... 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Antoine Doinel n'est pas qu'un jeune homme qui ne pense qu'à coucher avec des filles, il a un idéal (qui n'appartient pas moins à Truffaut) : il adore les livres, jusqu'à devenir romancier. Dans la série Doinel, Truffaut réussi à montrer qu'un personnage est une transformation. Mais qui est Antoine Doinel ? Pour y répondre, Charles Dantzig reçoit Vincent Amiel, Professeur des Universités et critique de cinéma pour la revue Positif

Vincent Amiel souligne : 

La grande qualité de François Truffaut, c'était un raconteur d'histoires. S'il conserve encore un aspect novateur, c'est par la construction de ses récits. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Auteur : François Truffaut (1932-1984) est un cinéaste français, né de père inconnu, hétérosexuel.

Œuvre : série Antoine Doinel, réalisée par François Truffaut, composée de cinq films :  Les Quatre Cents Coups, de François Truffaut (1959) ; Antoine et Colette, de François Truffaut (1962) ; Baisers volés, de François Truffaut (1968) ; Domicile conjugal, de François Truffaut (1970) ; L'amour en fuite (1978).

Personnage :  Antoine Doinel, interprété par Jean-Pierre Léaud.

Bibliographie

  • François Truffaut, les aventures d’Antoine Doinel en DVD : Les 400 coups, Antoine et Colette, Baisers volés, Domicile conjugal, L’amour en fuite.
  • François Truffaut, L’homme qui aimait les femmes (1977)
  • Antoine de Baecque et Serge Toubiana, François Truffaut, (Folio, 2011)
  • Les aventures d'Antoine Doinel, de François Truffaut (Ramsay Poche, 1970)

Retrouvez Personnages en personne et Charles Dantzig sur Facebook et Instagram.

Intervenants
  • professeur en histoire et esthétique du cinéma à l'université de Caen, rédacteur à la revue Esprit et à Positif
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......