LE DIRECT
Giulietta, interprétée par Giulietta Masina, dans le film de son mari, Federico Fellini, "Juliette des Esprits" (Giulietta degli spiriti, film, 1965). 

Juliette des Esprits ou la réconciliation avec les fantômes

29 min
À retrouver dans l'émission

Qui est Juliette, qui porte un tailleur vert pomme et des chapeaux de piqueur de riz ? Retour sur le film "Juliette des Esprits" de Federico Fellini avec Giulietta Masina dans le rôle de Juliette.

Giulietta, interprétée par Giulietta Masina, dans le film de son mari, Federico Fellini, "Juliette des Esprits" (Giulietta degli spiriti, film, 1965). 
Giulietta, interprétée par Giulietta Masina, dans le film de son mari, Federico Fellini, "Juliette des Esprits" (Giulietta degli spiriti, film, 1965).  Crédits :  F. Fellini/Rizzoli Film/Francoriz Production

Epouse bourgeoise d’un mari qui la trompe, entourée d’amis parfois extravagants, Juliette consulte gourous et détectives privés, les uns pour tenter de comprendre les visions qui l’assaillent, les autres pour essayer de savoir ce que son mari lui cache. Hantée par ses fantômes, Juliette apprendra-t-elle à les connaître et  à s'en libérer ?

Pour Charles Dantzig, on ne doit pas s'arrêter au sujet apparent d"une bourgeoise trompée par son mari. Il indique :

"Et l'on pourrait dire que "Juliette des esprits" est la "Madame Bovary" de Fellini. L'une trompe, l'autre est trompée, l'une s'exalte, l'autre se tait : différentes réactions à une incomplétude bourgeoise. Une fois qu'on a dit cela, on n'a rien dit. Comme toujours, quand on parle de sujet. Celui-ci n'est que le sujet apparent. Le sujet réel de "Juliette, des esprits" est la couleur, en faisant pour moi, un frère des grands tableaux maniéristes de la Renaissance. Avec "Juliette des esprits", Fellini égale Pontormo. C'est le film où Fellini est passé à la couleur - quel passage! Il en jouit. Il s'en délecte. Il la multiplie, le plus souvent dans des teintes vives et éclatantes, avec un goût enchanteur :  Juliette en perruque orange, Juliette en robe coquelicot, Juliette en tailleur vert pomme. Juliette a la vie si peu colorée."

Qui est Juliette? 

Pour parler de Juliette, interprétée par Giulietta Masina, Charles Dantzig reçoit N.T. Binh qui vient de coordonner avec Jean-Paul Figasso, Ecrire par l’image, Directeurs et directrices de la photo (Impressions Nouvelles). 

Auteur : Federico Fellini, cinéaste. 1920-1993. Italien de Rimini. Hétérosexuel. D’un catholicisme suffisamment modéré pour que l’église le traite de « marxiste dépravé ».   

Œuvre : Juliette des Esprits, Giulietta degli spiriti, film, 1965.

Personnage : Juliette, Giulietta, interprétée par Giulietta Masina.

N.T. Binh rappelle que les fantasmes de Juliette sont essentiellement des visions d'enfance, mais ils vont se mêler finalement à la vie de Juliette elle même. Donc elle va y introduire des personnages de son entourage. Fellini est alors très nourri de la thérapie qu'il suit, quand il imagine Juliette des Esprits

"À cette époque là, il y a ce grand livre des rêves, où il raconte ses rêves ou les illustres. Et je pense que c'est ça qui va donner naissance à Juliette des esprits."

"Giulietta Masina s'attend à un rôle, un rôle qu'elle va pouvoir approfondir, travailler, etc. Et en même temps, elle va s'adonner à la matière habituelle de Fellini. C'est à dire à un metteur en scène, son mari, qui va improviser des visions pour son personnage. Il va y avoir cette espèce de confrontation sans cesse, qui va accoucher de cette oeuvre assez exceptionnelle, qui est Juliette des esprits?

Charles Dantzig souligne que l'on voit bien combien le film est nourri par des fantasmes de Fellini lui-même. Il note :

"Un navire apparaît dans une des visions de Giulietta au bord de la plage, un navire qui annonce le navire qu'on verra dans le Satyricon"

"Il y a dans les fantasmes et les ressouvenirs d'enfance de Giulietta, un moment crucial qui est le moment où, enfant, elle jouait le martyre de Sainte Marthe."

Giulietta Masina dans le rôle de Juliette, rejouant le rôle d'une sainte martyre placée sur un gril et dévorée par des flammes artificielles, dans l'une de ses visions dans le film "Juliette des esprits"
Giulietta Masina dans le rôle de Juliette, rejouant le rôle d'une sainte martyre placée sur un gril et dévorée par des flammes artificielles, dans l'une de ses visions dans le film "Juliette des esprits" Crédits :  F. Fellini/Rizzoli Film/Francori

N.T. Binh souligne que la "religion est très présente dans le passé de Juliette, comme dans celui de Fellini d'ailleurs":

"A un moment donné, il faut s'en extraire et il faut la dépasser. Il faut ridiculiser la religion (...). C'est comme un psychodrame qui se rejoue dans la tête de Juliette, sans cesse, avec des fantômes qui sont des nonnes, dont on ne voit jamais le visage et qui sont des silhouettes bleues, qui sont d'ailleurs pas spécialement menaçantes, mais inquiétantes. ... donc il faut, s'évader de ça et ça va faire écho d'ailleurs à un épisode dans la vie du grand père où il s'était évadé en avion. Alors, c'est peut être fantasmé dans le souvenir de la petite Juliette. Il a enlevé une écuyère qui se produisait comme par hasard dans un cirque. L'écuyère est jouée par Sandra Milo (...) et cette écuyère se réincarne sous les traits d'une des voisines de Juliette, une voisine étrange qui a eu une espèce de grand-palais un peu délabré, un peu délabré, en contraste avec la petite maison de poupée de Juliette et de son mari."

"Ce qui est extraordinaire dans ce film, note encore N.T. Binh et même dans le jeu de Giulietta Masina, c'est sa capacité finalement d'émerveillement, c'est à dire cette chose là qu'elle a gardée de son enfance, finalement, d'accepter le monde et le monde extérieur, comme elle va finir par accepter le monde intérieur. En fait, elle est très contrainte par les deux au départ et elle va s'en libérer, en partie grâce à des personnages comme cette voisine qui représente aussi le fantasme de Fellini, qui représente le fantasme de Juliette, privée d'un physique de star de cinéma."

Bibliographie

Federico Fellini, Juliette des Esprits, DVD

Federico Fellini, 8 1/2, DVD

Federico Fellini, La dolce vita, DVD

Damian Pettigrew, Federico Fellini : Je suis un grand menteur, DVD 

Nino Rota, musique de Juliette des Esprits (Lumière L1000)

Charles Dantzig, Traité des gestes, Grasset et Le Livre de Poche.

Ennio Flaiano, Jargon essentiel pour passer inaperçu en société, Le Bord de l’eau

Charles Dantzig et Personnages en personne sur  facebook 

Instagram : cdantzig

Intervenants
  • Journaliste, critique, enseignant de cinéma (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......