LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Couverture de l'édition originale de "Confessions d'un masque" (publiée en juillet 1949 à Tôkyô par les éditions KAWADE SHOBÔ)

Kochan ou la Naissance à soi-même

29 min
À retrouver dans l'émission

Dans "Confession d'un masque", Yukio Mishima se livre sur ses difficultés d'être un homme aux désirs homoérotiques dans la société japonaise d'avant-guerre, en se parant d'un masque qu'il ne parvient pas à faire tomber. Qui est le narrateur ? Charles Dantzig reçoit la traductrice Dominique Palmé .

Couverture de l'édition originale de "Confessions d'un masque" (publiée en juillet 1949 à Tôkyô par les éditions KAWADE SHOBÔ)
Couverture de l'édition originale de "Confessions d'un masque" (publiée en juillet 1949 à Tôkyô par les éditions KAWADE SHOBÔ) Crédits : Illustration réalisée par le peintre INOKUMA Gen'ichirô (1902-1993)

Dans le premier chapitre, il y a quelque chose d’extrêmement touchant. La façon dont il décrit son éveil à la sensualité, donc à la sexualité, est extrêmement vivante. Il a une façon de ramener le lecteur à ce que n’importe quel petit garçon ou petite fille aurait pu ressentir de l’incompréhension des adultes, notamment quand il était très petit enfant. Dominique Palmé

Confession d’un masque est le premier roman de Yukio Mishima, un roman aux résonances autobiographiques. Kochan, le narrateur, raconte sa jeunesse dans la bourgeoisie japonaise à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. On découvre un enfant réservé, timide et plein de tact. Kochan a honte de son corps frêle et, très tôt, il s'aperçoit "qu'il est plus attiré par les princes que par les princesses", et même, par les princes qui « doivent mourir ». Dans une société qui lui imposait de se masquer, Mishima a donné dans cette fiction ce qui est peut-être la première expression littéraire du masochisme homosexuel. Comme il l’écrit lui-même dans la préface de l’œuvre : « Comment peut-on imaginer qu’un masque puisse se confesser ? ». Pour parler de Kochan, Charles Dantzig reçoit Dominique Palmé, traductrice du roman.

C’est un des écrivains japonais les plus cosmopolites du 20 siècle (...) Une partie du génie de Mishima, c’est sa capacité incroyable à faire des liens, des associations d’idées et d’images, entre ce qui l’a influencé ou frappé et comment il va l’intégrer dans ses œuvres. Dominique Palmé, traductrice de l’œuvre. 

Auteur : Yukio Mishima (1925-1970) Écrivain. Japonais. Sans religion. Homosexuel marié et père de famille. Suicidé.   

Œuvre : Confession d’un masque, 1949. Première traduction française en 19.

Personnage : le narrateur.   

Retrouvez Personnages en personne et Charles Dantzig sur Facebook, Twitter et Instagram

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......