LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Benoît Hamon lors d'un meeting de campagne (18/01/2017)

Benoît Hamon Vs. Pascal : une question de cœur

4 min

En pleine primaire de la gauche, c’est le moment parfait pour se pencher sur quelques-uns de ses candidats : après le philosophe Vincent Peillon, place donc à Benoît Hamon qui veut « faire battre le cœur de la France » et nous rappelle alors une certaine pensée de Pascal sur le cœur et ses raisons

Benoît Hamon lors d'un meeting de campagne (18/01/2017)
Benoît Hamon lors d'un meeting de campagne (18/01/2017) Crédits : STR - AFP

Au lendemain de ce 3ème débat des candidats à la primaire de la gauche, il n’est question que de performance –qui a sorti son épingle du jeu-, ou de sondage – qui a le plus convaincu en général, ou en particulier les partisans de gauche. Mais parfois, en politique, il n’est pas question que de chiffres et de compétences, il est aussi question de cœur : le cœur ou le mot-clé, justement, de la candidature de Benoît Hamon

Le cœur en politique est comme le cœur en philosophie : il n’est jamais absent, mais il reste quand même tenu à distance. C’est que le cœur renvoie aux passions, à ce qui est irrationnel et relève a priori de la pure passivité. C'est que, surtout, et comme le dit la célèbre pensée 423 de Pascal : « le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point »... de quoi effrayer chefs politiques et savants en tout genre, ces têtes pensantes qui préfèrent la raison au cœur.

Alors pourquoi un tel appel au cœur de la part de Benoît Hamon ? S'il serait mal venu, et faux bien sûr, d'en déduire qu'il n'est pas une tête, pourquoi, lui, qui prétend diriger, qui prétend donc se hisser à la tête d'un pays, veut-il tant faire battre ce cœur ?

« Donner du pouvoir à chaque citoyen », voilà ce que signifie « faire battre le cœur de la France » selon Benoît Hamon : il veut que le cœur de la France gouverne le pays, c’est-à-dire que chacun de ses citoyens, à égalité et avec justice, en constitue la tête. Il inverse ainsi la donne, ou mieux égalise la donne, entre la tête et le cœur, entre le chef et la masse. Mais faire gouverner le cœur de la France, est-ce aussi gouverner avec le cœur ?

L'enjeu est important, car il s'agit bien ici de savoir si le cœur, et ce qu'il comprend de force mais aussi d'élan incontrôlable, est capable de gouverner, c’est-à-dire de conduire un pays dans le droit et bon chemin.

Pour Pascal, le cœur est justement loin d'être une source d'errances et d'émotions vagues. Certes, il est le siège de l'affectivité, mais il aussi cette faculté qui donne à la pensée humaine ses principes, et c'est la 110ème pensée, cette fois, qui nous l'indique, je cite : « Nous connaissons la vérité non seulement par la raison mais encore par le cœur, nous dit Pascal, c'est de cette dernière sorte que nous connaissons les premiers principes » : et d'ajouter, « le cœur sent » et « les principes se sentent ».

En déclarant que le cœur de la France, c'est aussi la tempérance, ce qui permet de construire un modèle raisonné et durable, Benoît Hamon retrouve ainsi le sens pascalien du cœur comme fond de la raison et de la volonté, à rebours des romantiques.

Mais reste toutefois cette question : si le cœur de la France, c'est à la fois pour le candidat du revenu universel, les citoyens et leur mode d'action, si c'est à la fois la matière et la manière, c'est qu'il identifie encore le peuple au cœur, au sens et au sentiment, à l'intuition et à l'instinct. Certes, le peuple n'est plus opposé à la tête, au gouvernement et à la raison, il y est même associé, mais n'en reste-t-il pas quand même bien distinct ?

CONSEIL

Je lui conseillerai d'aller jeter un coup d'œil à un autre philosophe qui a donné une place de choix au cœur dans la république : Platon qui fait du cœur bien éduqué non pas seulement l'allié de la raison, mais ce qui fusionne et enthousiasme la tête.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......