LE DIRECT
Noémie Goudal & Apichatpong Weerasethakul

Apichatpong Weerasethakul & Noémie Goudal

56 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul pour sa création et mise en scène de "Fever Room" du 5 au 13 novembre au Théâtre des Amandiers à Nanterre et la photographe Noémie Goudal dans le cadre de Paris Photo du 10 au 13 novembre au Grand Palais.

Noémie Goudal & Apichatpong Weerasethakul
Noémie Goudal & Apichatpong Weerasethakul Crédits : Martin Quenehen - Radio France

T H E A T R E : « Fever Room », d'Apichatpong Weerasethakul au Théâtre des Amandiers, du 5 au 13 novembre dans le cadre du Festival d'Automne à Paris

Dans le cadre de la manifestation artistique « Welcome to Caveland », qui a lieu du 5 au 26 novembre, au Théâtre des Amandiers

Une des figures les plus magnétiques et novatrices du cinéma aujourd’hui, Apichatpong Weerasethakul, s’aventure pour la première fois au théâtre, avec une «performance-projection» librement inspirée de son dernier film Cemetery of Splendour. Jenjira, l’actrice fétiche du cinéaste, y incarne Jen, une femme au foyer qui doit subir une opération chirurgicale. À l’hôpital, ses rêves se mêlent à ceux de Itt, un soldat en sommeil qui vient d’un pays dépourvu de lumière. Ailleurs, un groupe de jeunes gens s’aventure sur le fleuve Mékong. D’autres explorent une grotte comme l’habitat possible d’un futur incertain… Au fil d’une longue traversée des songes, chacun panse ses blessures, trouve dans le sommeil un refuge, ou le lieu d’une secrète résistance. Fever Room se déploie dans un temps crépusculaire, dans un espace aux confins de la réalité et du rêve, de l’obscurité et de la lumière. Sur le plateau, les images filmées se fondent à la mise en scène, plongeant les spectateurs dans une expérience mentale et sensorielle qui désoriente autant qu’elle hypnotise. Poursuivant les résonances politiques de son dernier film, la pièce esquisse aussi le portrait d’un pays au bord de l’effondrement, en quête d’un avenir. Cette performance d’une folle intensité excède les frontières du cinéma pour nous immerger dans l’univers onirique et sensuel du cinéaste, dans un monde où des forces invisibles peuvent faire surface dans la réalité la plus prosaïque. Dans la caverne du théâtre, la magie prend, la fièvre gagne, les ombres une nouvelle fois prennent vie. - Présentation du Théâtre des Amandiers-

Photo Chai Siris, courtesy of Kick the Machine Films
Photo Chai Siris, courtesy of Kick the Machine Films Crédits : Photo Chai Siris, courtesy of Kick the Machine Films

R E T R O S P E C T I V E : "Intégrale Apichtpong Weerasethakul" du 2 au 8 novembre au cinéma Le Champo dans le cadre du Festival d'Automne

On doit considérer Weerasethaku comme le plus beau présent que le cinéma ait offert à la communauté cinéphile internationale depuis le début des années 2000. L'artiste thaïllandais est important parce qu'il filme comme personne la nature, les corps, le désir, les âges de la vie, son pays, les petites gens, l'angoisse et le désir de maladie et de mort.

Au programme : Mystérious Object at Noon (2000) / Blissfully Yours (2002) / Tropical Malady (2004) / Syndromes and a century (2006) / Uncle Boonmee (2009) / Mekong Hotel (2012) / Cemetery of Splendour (2015) / tous ses courts métrages en quatre programmes /

3 soirées rencontres, animées par Antoine de Baecque :

  • mercredi 2 novembre - 20h - Mysterious Object at Noon (en présence de Charles de Meaux (Anna Sanders Films), son producteur français et Pascal Cassagnau)
  • vendredi 4 novembre - 20h - Cemetery of Splendour en présence de Apichatpong Weerasethakul
  • lundi 7 novembre - 20h - Mekong Hotel en présence de Pascale Cassagnau qui présentera son livre numérique "Apitchatpong Weerasethakul, Une théorie des objets personnels"

E X P O S I T I O N : "Paris photo" du 11 au 13 novembre au Grand Palais à Paris

La vocation de Paris Photo, depuis sa création en 1997, est de rassembler, autour de galeries et éditeurs internationaux, une sélection d’œuvres autour du médium photographique, de tirages vintage jusqu’aux œuvres les plus contemporaines. La foire a rapidement évolué, tant l’engouement fut immédiat...

Paris Photo 2016
Paris Photo 2016 Crédits : Paris Photo

S I T E de Noémie GOUDAL

C A T A L O G U E : "Obervatoires" Noémie Goudal - Le BAL & RVB

Cette publication présente dix photographies de la série Observatoires et un essai inédit, The View from Here, de Cliff Lauson. Commissaire à la Hayward Gallery, il revient sur l’interaction entre perception et observation au coeur du travail de Noémie Goudal. Comment l'approche de la perspective et de la scénographie permet-elle à l’artiste de construire des espaces singu­liers dans ses photographies, images stéréoscopiques ou installations ?

Obervatoires - Noémie Goudal
Obervatoires - Noémie Goudal Crédits : Le Bal

D I S Q U E D U J OU R : Juniore Titre : Panique

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......