LE DIRECT
Claudio Giovannesi & Alexis Michalik

Claudio Giovannesi & Alexis Michalik - Les évadés

54 min
À retrouver dans l'émission

A la table ce soir, le réalisateur italien Claudio Giovannesi, à l'occasion de la sortie en salle de "Fiore" et Alexis Michalik qui, après "Edmond", toujours à l'affiche du théâtre du Palais Royal, signe le texte et la mise en scène d "Intra Muros" au Théâtre 13 à Paris.

Claudio Giovannesi & Alexis Michalik
Claudio Giovannesi & Alexis Michalik Crédits : Martin Quenehen - Radio France

C I N E M A : "Fiore" de Claudio Giovannesi - en salle le mercredi 22

Avec : Daphne Scoccia, Josciua Algeri, Valerio Mastandrea

Synopsis : Daphné est une adolescente de 17 ans, frêle, jolie, paumée, qui survit dans le métro de Rome en braquant les usagers pour leur voler leur téléphone. Arrêtée, condamnée, elle atterrit dans une prison mixte pour mineurs. Elle y rencontre Josh, rebelle, romantique, à fleur de peau – comme elle. Au sein d’un univers répressif où tout contact entre filles et garçons est interdit, au rythme des conversations échangées d’une cellule à l’autre et des messages clandestins, Daphné et Josh tombent amoureux.

T H E A T R E : "Intra Muros" - texte et mise en scène d' Alexis Michalik - du 9 mars au 16 avril au Théâtre 13 à Paris.

Tandis que l'orage menace, Richard, un metteur en scène sur le retour, vient dispenser son premier cours de théâtre en centrale. Il espère une forte affluence, qui entraînerait d'autres cours - et d'autres cachets - mais seuls deux détenus se présentent : Kevin, un jeune chien fou, et Ange, la cinquantaine mutique, qui n'est là que pour accompagner son ami. Richard, secondé par une de ses anciennes actrices - accessoirement son ex-femme - et par une assistante sociale inexpérimentée, choisit de donner quand même son cours…

Une maison centrale est un type de prison qui prend en charge les détenus condamnés à de longues peines. Elle accueille également les détenus les plus difficiles, ou ceux dont on estime qu'ils ont peu de chances de réinsertion sociale.

Il y a quelques temps, un de mes courts-métrages reçut un prix, décerné par les détenus d'une centrale. J'eus l'opportunité, avec l'une des actrices, d'aller échanger pendant une heure ou deux avec ce groupe de détenus. Ce fut une expérience passionnante. Fervents cinéphiles, il débattirent avec nous du court-métrage, bien sûr, et des derniers films qu'ils avaient vus, sur leur ordinateur. Puis, la conversation dériva sur leur quotidien, et sur leur perception du temps… qui s'étirait inexorablement. Certains d'entre eux avaient même passé plus de temps entre les murs qu'au-dehors.

Quelques jours après, je me questionnais encore sur toutes ces choses dont nous aurions pu parler. Mais plutôt que de poser des questions, j'ai préféré imaginer les réponses. Et en imaginant ce qui aurait pu se passer à l'intérieur de ces murs - intra muros - la fiction est venue supplanter la réalité.

La scène est en prison, donc. Un metteur en scène va donner leur premier cours de théâtre à deux détenus. De ce cours découlera une introspection sur les raisons de leur détention, sur leur rapport au temps, et sur l'espace qui les sépare de ceux du dehors. De cette introspection naîtra une histoire romanesque et pleine de rebondissement, sur le plateau nu de cette prison. Alexis Michalik

Intra Muros // Alexis Michalik
Intra Muros // Alexis Michalik Crédits : Alejandro Guerrero / Theâtre 13
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......