LE DIRECT
Sylvain Venayre, Patrick Chamoiseau & Thomas B.Reverdy

Patrick Chamoiseau, Thomas B. Reverdy et Sylvain Venayre

56 min
À retrouver dans l'émission

A la table ce soir, Patrick Chamoiseau pour "frères migrants" éditions Seuil. A ses côtés Thomas B. Reverdy, romancier et Sylvain Venayre, historien, ils signent à 4 mains "Jardin des colonies" chez Flammarion.

Sylvain Venayre, Patrick Chamoiseau & Thomas B.Reverdy
Sylvain Venayre, Patrick Chamoiseau & Thomas B.Reverdy Crédits : Mathilde Serrell - Radio France
  • E S S A I : "Frères migrants" de Patrick Chamoiseau // Editions du Seuil

La poésie n’est au service de rien, rien n’est à son service. Elle ne donne pas d’ordre et elle n’en reçoit pas. Elle ne résiste pas, elle existe -- c’est ainsi qu’elle s’oppose, ou mieux : qu’elle s’appose et signale tout ce qui est contraire à la dignité, à la décence. À tout ce qui est contraire aux beautés relationnelles du vivant. Quand un inacceptable surgissait quelque part, Edouard Glissant m’appelait pour me dire : « On ne peut pas laisser passer cela ! » Il appuyait sur le « on ne peut pas ». C’était pour moi toujours étrange. Nous ne disposions d’aucun pouvoir. Nous n’étions reliés à aucune puissance. Nous n’avions que la ferveur de nos indignations. C’est pourtant sur cette fragilité, pour le moins tremblante, qu’il fondait son droit et son devoir d’intervention. Il se réclamait de cette instance où se tiennent les poètes et les beaux êtres humains. Je ne suis pas poète, mais, face à la situation faite aux migrants sur toutes les rives du monde, j’ai imaginé qu’Edouard Glissant m’avait appelé, comme m’ont appelé quelques amies très vigilantes. Cette déclaration ne saurait agir sur la barbarie des frontières et sur les crimes qui s’y commettent. Elle ne sert qu’à esquisser en nous la voie d’un autre imaginaire du monde. Ce n’est pas grand-chose. C’est juste une lueur destinée aux hygiènes de l’esprit. Peut-être, une de ces lucioles pour la moindre desquelles Pier Paolo Pasolini aurait donné sa vie. Patrick Chamoiseau

Frères migrants // Patrick Chamoiseau
Frères migrants // Patrick Chamoiseau Crédits : Seuil
  • R O M A N : "Jardin des colonies" Thomas B. Reverdy et Sylvain Venayre // Editions Flammarion

En bordure du bois de Vincennes, non loin de l’ancien palais des Colonies devenu le Musée de l’histoire de l’immigration, se cache un jardin méconnu. L’atmosphère de ses ruines gagnées par la végétation tient à son histoire. Créé à la Belle Époque pour perfectionner l’agronomie coloniale, il est rapidement devenu la vitrine de l’Empire. C’est aussi là qu’a été construite la première mosquée de France. Un écrivain désireux d’y trouver l’inspiration pour un roman d’aventure s’y fait accompagner par un jeune chercheur en histoire. Tous deux partent sur les traces du fantasque fondateur du jardin, l’explorateur Jean Thadée Dybowski. Leur promenade est l’occasion d’un vagabondage érudit et amusé dans ces lieux où se déchiffrent encore l’histoire coloniale et sa représentation. Elle est aussi le moyen d’une interrogation sur cette mémoire plus que jamais brûlante. Et si nos peurs, comme nos nostalgies, n’étaient qu’affaire de décor ? -Quatrième de couverture-

Jardin des colonies
Jardin des colonies Crédits : Flammarion
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......