LE DIRECT
Makenzy Orcel & Valère Novarina

Valère Novarina & Makenzy Orcel - Ombres et lumières

50 min
À retrouver dans l'émission

Au programme de Ping Pong ce soir "Ombres et lumières" avec le dramaturge et metteur en scène Valère Novarina pour "l'Acte inconnu" jusqu'au 28 mai à la Maison des Métallos à Paris et Makenzy Orcel, écrivain qui signe "l'ombre animale" aux éditions Zulma.

Makenzy Orcel & Valère Novarina
Makenzy Orcel & Valère Novarina Crédits : Mathilde Serrell

ACTUALITES 

>>> T H E A T R E : "L'acte inconnu" de et mis en scène par Valère Novarina du 18 au 28 mai à la Maison des Métallos à Paris.

Ce spectacle est né d’une rencontre. Celle de Valère Novarina avec Guy Régis Junior et sa compagnie « Nous théâtre » installée à Port-au-Prince. Avec ces acteurs haïtiens, Valère Novarina et Céline Schaeffer nous convoquent pour un nouveau voyage dans l’univers du langage. Un univers qui se déploie dans une exubérance de la parole, dans la matière sonore de mots qui sont parfois des néologismes, des accidentés du lexique, des survivants du dialecte. Comme à son habitude, Novarina déconstruit le langage et c’est toute notre humanité, tout ce qui fait l’Humain, qu’il semble vouloir expérimenter devant nous. -Présentation du théâtre-

L'acte inconnu
L'acte inconnu Crédits : Maison des Metallos

>>> R O M A N : "L'Ombre animale" de Makenzy Orcel aux éditions Zulma

Il y a Toi, bonne à tout subir et à tout faire, Makenzy, en père pire que maudit, Orcel, le frère mutique posté devant la mer, l’Envoyé de Dieu et ses bacchanales infernales, et puis les loups qui rôdent en mauvais anges expropriateurs... Et il y a la voix, une voix de femme qui monte du fond de l’abîme ou du tréfonds du ventre. Elle s’incarne, libre, puissante, en récitante héroïque de sa vie de rien, celle d’avant la mort, avant que les siens ne l’abandonnent dans ce village perdu – « je suis le rare cadavre ici qui n’ait pas été tué par un coup de magie, un coup de machette dans la nuque ou une expédition vaudou, il n’y aura pas d’enquête, de prestidigitation policière, de suspense à couper le souffle comme dans les films et les romans – et je te le dis tout de suite, ce n’est pas une histoire –, je suis morte de ma belle mort, c’était l’heure de m’en aller, c’est tout » Un roman tout entier porté par le souffle d’un verbe incandescent. Makenzy Orcel est né à Port-au-Prince en 1983. Après les Immortelles, premier roman très remarqué, salué par le Prix Thyde Monnier de la SGDL, il nous revient avec l’Ombre animale, magistral. À propos des Immortelles : « Une écriture poétique qui flambe haut, très haut. » David Fontaine, Le Canard enchaîné. -Quatrième de couverture-

L'ombre animale - Makenzy Orcel
L'ombre animale - Makenzy Orcel Crédits : Zulma

DISQUE DU JOUR :

EXTRAITS : 

Valère Novarina : "Je suis un adversaire fondamental de toutes les sciences humaines". 

Valère Novarina : "Ce qui me met en colère, c'est l’idolâtrie de l'homme". 

Makenzy Orcel : "Je suis tous les morts, tous les vivants de mon livre".

Valère Novarina : "Qui trouve la musique du langage, trouve la vérité."

Valère Novarina : "Il faut retrouver le langage comme zone hérogène." 

Valère Novarina : "Je voudrais remettre la langue française dans un état printanier

Makenzy Orcel : "On peut faire un grand livre avec une petite idée simple, comme on peut faire un petit livre avec une grande idée."

Makenzy Orcel : "L'histoire de l'humanité se résume à une quête d'éternité."

Valère Novarina : "Le langage est une matière vivante et dangereuse qui peut changer l'histoire."

Chroniques

19H30
7 min

Le Journal de la culture

Le Journal de la culture : Vendredi 20 mai 2016
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Chronique
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......