LE DIRECT
Claire Denis et Sepideh Farsi dans Ping Pong

Sepideh Farsi & Claire Denis - Censure et Nature

51 min
À retrouver dans l'émission

Autour de la table ce soir la réalisatrice iranienne Sepideh Farsi invitée des « 16e Journées cinématographiques dionysiennes » et Claire Denis qui évoquera le cinéma du le réalisateur lituanien Sharunas Bartas.

Claire Denis et Sepideh Farsi dans Ping Pong
Claire Denis et Sepideh Farsi dans Ping Pong Crédits : Martin Quenehen - Radio France


LE DISQUE DU JOUR : 

>>> Artiste : The tindersticks - Album : the watiting room - Titre : Help yourself


ACTUALITES :

>>> « Peace to us in our dreams » de Sharunas Bartas en salle le 10 février

Synopsis : Un père, sa fille et sa compagne se rendent dans leur maison de campagne pour le weekend. Au coeur d’une nature resplendissante, partagée entre forêts et lacs, d’étranges voisins troublent l’harmonie qu’ils sont venus chercher. Aux alentours, un jeune garçon erre avec son chien et trouve bientôt, à la lisière du bois, un fusil de chasse.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

>>> Rétrospective et rencontre avec Sharunas Bartas du 5 fev. au 6 mars au Centre Pompidou

« La beauté des films de Sharunas est entière dans la façon qu’ont ces films de se tenir droit debout sur le fil vacillant qui relie leur auteur, ses peines et ses lumières, aux peines et aux lumières du monde alentour. » Leos Carax

Né en 1964 en Lituanie, Sharunas Bartas a commencé à réaliser des films au tournant des années 1990, alors que le bloc soviétique s’effondrait. S’il n’a jamais prétendu faire le relevé de ce séisme, son œuvre, composée aujourd’hui de douze courts et longs métrages, en a suivi les failles, qui ont largement dessiné le monde contemporain : déliquescence, épuisement, misère, solitude, clandestinité, errance, trafic.

Visuel réstrospective Sharunas Bartas Centre Pompidou
Visuel réstrospective Sharunas Bartas Centre Pompidou Crédits : © Studio Kinema - Maxppp

>>> Livre : "Sharunas Bartas ou les hautes solitudes" - Robert Bonamy - Ed. Centre Pompidou/de l'incidence éditeur

De très hautes solitudes dans les films du cinéaste lituanien Sharunas Bartas, mais un livre à plusieurs voix, avec plusieurs ouvertures possibles : ses films perçus par des cinéastes (Claire Denis, Antoine Barraud, Leos Carax, Nicolas Klotz, David Yon, Michelangelo Frammartino, Guillaume Coudray), en poèmes (Jacques Sicard), prolongés par une performance photographique et littéraire (Jean-Christophe Norman), pensés dans ses inventions filmiques (Corinne Maury, Antony Fiant, Jacopo Rasmi, Thomas Voltzenlogel). Un tel agencement confirme qu’ils nous engagent bien au-delà d’un prétendu immobilisme.> À l’occasion d’une rétrospective intégrale au Centre Pompidou et de la sortie de Peace to us in our dreams, ce livre évoque l’ensemble de la filmographie du cinéaste, depuis ses deux premiers longs métrages (Trois Jours, Corridor) qui ont tant marqué le cinéma des années 90, et à travers l’ensemble de ses réalisations qui ne cessent de nous faire signe aujourd’hui.> Sharunas Bartas ou les hautes solitudes expose aussi plusieurs scénarios du cinéaste, parmi d’autres documents préparatoires de ses films (Few of us, Freedom, The House). -Présentation de l'éditeur-

SHARUNAS BARTAS OU LES HAUTES SOLITUDES
SHARUNAS BARTAS OU LES HAUTES SOLITUDES Crédits : Centre Pomidou - de l'incidence éditeur - Radio France

>>> Exposition "Sharunas Bartas, Few of Them - Photographies" du 2 au 27 février au Passage de Retz

Le Passage de Retz a le plaisir de présenter Few of Them, une exposition d’une cinquantaine de photographies inédites du cinéaste lituanien Sharunas Bartas.

Vilnius, 1997
Vilnius, 1997 Crédits : Sharunas Bartas - Radio France

>>> 16ème journées cinématographiques dyonisiennes du 3 au 9 février au cinéma L'écran de Saint Denis

Cette année les rencontres dyonisiennes reviennent sur un siècle d'évolution des mentalités à travers près de cent films censurés, autocensurés, interdits...

Le film « Red Rose » de Sepideh Farsi sera projeté le 7 février dans le cadre des « 16e Journées cinématographiques dionysiennes » . Elle participera le soir-même à 20h à une table ronde sur « le cinéma iranien et la censure ».

CENSURES / CINÉMA L'ÉCRAN : création de l'affiche du Festival des 16èmes journée
CENSURES / CINÉMA L'ÉCRAN : création de l'affiche du Festival des 16èmes journée Crédits : Perrine Dorin - Maxppp

>>> "Red Rose" de Sepideh Farsi - Sortie DVD prévue le 1er mars

Synopsis : Téhéran, juin 2009, au lendemain de l’élection présidentielle usurpée. Le tumulte d’une ville qui tangue sous la « Vague verte » de contestation. Un appartement comme lieu de refuge. Un homme et une femme de deux générations différentes. Un téléphone portable et un ordinateur pour relayer les nouvelles de la révolte. Une histoire d’amour qui bouleversera le cours de deux existences.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

>>> Ping Pong sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Chroniques

19H30
5 min

Le Journal de la culture

Le Journal de la culture : Lundi 1 février 2016

Bibliographie

bibliography

Les SalaudsWild Side, 2014

Intervenants
  • réalisatrice du film Téhéran sans autorisation, un film tourné avec un téléphone portable en 2009.
  • réalisatrice
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......