LE DIRECT

Emoji : un langage universel ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Alors que nous célébrons les fêtes de fin d’année, période pendant laquelle les envois de SMS sont invariablement les plus nombreux, partons aujourd’hui à la découverte des emojis, ces petits pictogrammes et autres smileys qui ont envahi textos et réseaux sociaux.

Katy McCarthy

Cinq ans après leur apparition en Occident, le phénomène est en passe de devenir un langage à part entière, faisant fi des barrières de langue : un esperanto 2.0 ?

Réponse avec ce reportage multimédia interactif signé Marie-Alix Autet, avec la collaboration d'Abdelhak el Idrissi.  

Créés au Japon dans les années 90, les emojis (terme japonais désignant ces pictogrammes, ‘e’ pour électronique et pour image, ‘moji’ pour caractère) débarquent dans la culture occidentale à l’aube de l’année 2009, lorsqu’Apple intègre le premier clavier emoji à ses iPhones.

Pixel Emoji - Alexandra
Pixel Emoji - Alexandra Crédits : Marie-Alix Autet - Radio France

Les emojis sont depuis devenus un véritable phénomène qui, au vu de leur utilisation toujours grandissante, pose inévitablement la question d’une révolution du langage. Et ce principalement pour la jeune génération, fervente utilisatrice de smartphones et grande adepte des réseaux sociaux, comme Alexandra, 19 ans, étudiante en LEA d’Histoire à la Sorbonne, rencontrée dans un café de la rue du Faubourg Saint-Denis.

C’est justement sur Facebook qu’elle a découvert les emojis, au détour d’un commentaire : aussitôt aperçus, aussitôt adoptés…

Écouter
1 min
Écouter

Et voici vos réactions sur les réseaux sociaux :

Un phénomène qui s'étend toujours plus pour gagner des sphères plus grand public comme la musique et la mode - voyez plutôt dans ce clip non officiel de "Drunk in Love ", de Beyoncé :

Pixel Emoji - EmotiKarl
Pixel Emoji - EmotiKarl
Pixel Emoji - Fred Benenson
Pixel Emoji - Fred Benenson

Même la littérature s'en empare, ce qui nous conduit aux Etats-Unis, à la rencontre (téléphonique) de Fred Benenson, manitou de l’équipe data de la société de crowdfunding Kickstarter et éditeur d’un bien étrange objet : une traduction de "Moby Dick" , le célèbre roman d’Herman Melville, en emoji, intitulé pour la circonstance "Emoji Dick" .

Objet qui agita un temps les réseaux sociaux, friands de curiosités à la fois pop et geek, à sa sortie en 2012 : serait-il donc possible de remplacer des mots par des symboles ? Si oui, que cela signifie-t-il pour le langage ?

Fred Benenson nous en dit plus sur le procédé de traduction qu’il a utilisé :

Écouter
8 min
Écouter
Pixel Emoji - Emoji Dick
Pixel Emoji - Emoji Dick

Une créativité exponentielle et bouillonnante, accompagnée du sentiment d’être à la frontière d’une nouvelle ère : si l’on peut traduire un livre entier en emoji, qui soit par conséquent accessible à tous puisque contournant les barrières de langue, n’y a-t-il pas là une forme de langage universel, fondé sur le visuel, sur l’intuition et sur le sensible ?

Pixel Emoji - Fred
Pixel Emoji - Fred

Frédéric, solide gaillard de 43 ans, trouve souvent qu’un symbole est souvent plus parlant que les mots. Quand il ne martèle pas ses fûts, ce batteur-percussionniste “emojise” à tour bras sur les réseaux sociaux,

* Un emoji peut remplacer les mots dans certaines circonstances, surtout dans l’émotion : la colère, la joie, le fait d’être touché par quelqu’un. Si je mets un petit bonhomme qui rougit, c’est beaucoup plus instinctif que de dire “tu m’as touché”, et c’est compris plus directement.

Écouter
42 sec
Écouter
Pixel Emoji - Vincenzo Susca
Pixel Emoji - Vincenzo Susca

Cette idée de chair, on la retrouve notamment dans le livre "Joie tragique : les formes élémentaires de la vie électronique " de Vincenzo Susca, chercheur au Centre d’Etudes sur l’Actuel et le Quotidien (CEAQ) de Montpellier.

Pour lui, cette culture électronique est profondément ludique, et vit une effervescence joyeuse, un « carnaval » qui témoigne d’une part du retour du corps dans le virtuel, et d’autre part d’une valorisation de l’aspect onirique et fantasmatique de chacun :

Écouter
8 min
Écouter

Une manière de "réenchanter le monde", comme le dit Vincenzo Susca, une "émotion publique" où les sens priment sur la raison, plutôt que la raison sur les sens. Ce qui peut sans doute conduire à quelques difficultés d'interprétation : même si ces symboles, de par leur caractère visuel, sont censés être immédiatement perceptibles, comme le disait Frédéric un peu plus tôt, certains emojis peuvent être différemment compris d'une personne à l'autre, et peuvent par conséquent créer de fâcheux malentendus. Parfois, la question ne se pose pas, si l'on se réfère à cet échange d'emojis relativement explicite entre notre étudiante de la Sorbonne et l'une de ses amies, débordant d'enthousiasme à l'idée de me retrouver à 10h un mardi matin.

Pixel Emoji - Alexandra et son téléphone (2)
Pixel Emoji - Alexandra et son téléphone (2) Crédits : Marie-Alix Autet - Radio France

Autre problème soulevé par l’utilisation de plus en plus massive des emojis, celui de la diversité : à la base conçus par des compagnies de téléphonie mobile japonaises, ils sont donc extrêmement représentatifs de la culture nippone, ce qui ne posait pas de problème lorsque leur usage était cantonné au seul Japon. Désormais, avec l’internationalisation des claviers emoji, via les systèmes d’exploitation d’Apple ou d’Android, se pose la question de la représentativité des emojis pour le plus grand nombre – les pictogrammes humains disponibles dans l’alphabet emoji sont tous blancs, à l’exception du petit personnage indien et d'un cycliste asiate. Et ce n’est pas tout, comme l’explique Fred Benenson :

Écouter
1 min
Écouter

Certains ont trouvé la parade à cette question de la connotation de certains symboles, tout en célébrant la diversité sous toutes ses formes : commel’artiste Katy McCarthy, qui a travaillé à l’élaboration du nouveau – et très commenté, y compris par la rédaction de France Culture – set d’emoji olé olé, baptisé Flirtmoji. Autant mettre les deux pieds dans le plat.

Pixel Emoji - FlirtMoji
Pixel Emoji - FlirtMoji

S’engouffrant dans la brèche, de nombreux autres sets d’emojis plus spécialisés voient le jour, selon, comme dirait Vincenzo Susca, la « tribu » à laquelle on appartient. Vincenzo Susca qui prédit par ailleurs un avenir radieux aux emojis, au-delà de l’inévitable phénomène de mode :

Écouter
1 min
Écouter

Un nouveau langage, à la fois universel et tribalisé, avec ses propres codes et rituels ? Pas tout à fait pour Fred Benenson car pour lui, ce langage n’a déjà rien de nouveau :

Écouter
2 min
Écouter

Les emojis constitueraient donc un langage alternatif, une manière différente de communiquer ? C’est en tout cas la même conclusion que l’on retrouve chez nos deux utilisateurs d’emojis, Alexandra et Frédéric :

Écouter
49 sec
Écouter

Accompagner, plutôt que remplacer : malgré toutes les tentatives les plus farfelues de faire émerger un nouvel esperanto 2.0, il semblerait que les emojis viennent enrichir le propos écrit, sans l'écarter et même en se fondant sur lui, agissant de ce fait comme une ponctuation plus que comme des mots. Un peu à la manière de leurs lointains cousins, finalement, ces bons vieux smileys : ) : ( : p

Pixel Emoji - Moai
Pixel Emoji - Moai Crédits : Radio France

Les fins connaisseurs d’emojis se sont peut-être déjà demandé pourquoi, dans l’alphabet d’Apple, se trouve un pictogramme représentant un moaï, ces statues de l’île de Pâques. La réponse, c’est Fred Benenson qui nous l’a donnée, au détour de la conversation :

Écouter
53 sec
Écouter

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......