LE DIRECT
Ballon de rugby international

La nouvelle cartographie du rugby

4 min

Jour J pour la planète rugby. Ce vendredi soir débute en effet à Londres la 8e Coupe du monde. Avec 20 équipes pour une compétition retransmise dans plus de 200 pays, soit plus de 4 milliards de téléspectateurs attendus ! Le rugby à XV a-t-il changé d'échelle ? Reportage d'Eric Chaverou.

Ballon de rugby international
Ballon de rugby international Crédits : Rozol - Fotolia

L’homme est un pape du rugby. Un pilier du ballon ovale, en France, comme ailleurs. Un pilier de "ce sport dans lequel pour avancer, il faut passer le ballon en arrière, ce qui n'est pas rien !"

Trésorier de la ligue et ancien président du Biarritz Olympique (1998-2008), Marcel Martin est tout simplement l’un des fondateurs de la Coupe du monde, qu’il a dirigée de 1987 à 2003.

Marcel Martin, trésorier de la Ligue nationale de rugby, ancien co fondateur et directeur de la Coupe du monde
Marcel Martin, trésorier de la Ligue nationale de rugby, ancien co fondateur et directeur de la Coupe du monde Crédits : Eric Chaverou - Radio France

Aimablement impressionnant, ce Lot-et-Garonnais raconte très clairement comment cette machine à cash pour la fédération internationale a tué l’amateurisme, au lieu de le préserver, tout en propulsant le rugby dans 150 pays, contre seulement une vingtaine en 1987. Son CV ne semble pas, plus, nuire à son franc parler.

"Le mot monde est quand même un mot très important. Je me rappelle avoir assisté à un match qualificatif entre la Hongrie et Andorre ! Et c'est la première fois qu'il y avait une ligne dans les journaux sur le rugby. Grâce au mot coupe du monde. C'est un appel important.", explique celui qui a aussi séduit la planète par sa parfaite maîtrise de l'anglais :

Écouter
5 min
Écouter

Du rugby à la conquête de l'Asie

Une vingtaine de matchs de cette Coupe du monde seront diffusés en Allemagne et en Chine, terres vierges pour cette discipline. Et la prochaine Coupe du monde, prévue au Japon , devrait partir à la conquête de l’Asie. Si toutefois, les incertitudes actuelles sur son organisation sont levées.

Mais beaucoup l'ignorent, les Japonais sont présents depuis le début dans la compétition et le rugby y est le troisième sport collectif le plus populaire, avec des clubs d'entreprises. Même si le baseball fait très largement course en tête, suivi d'un football qui a su se moderniser. Et même si l'équipe nationale des « Cherry Blossoms » (Fleurs de cerisier) parie sur une première victoire depuis 24 ans à ce niveau, avec l'aide de son célèbre sélectionneur australien, Eddie Jones.

Ecoutez Sébastien Marignol, LE spécialiste en ligne, à travers son site, Japon rugby, et son activité sur les réseaux sociaux :

Écouter
6 min
Écouter

mais encore minime face à d'autres sports

A l’échelle du globe, le rugby a donc gagné donc du terrain, ou au moins de la visibilité.

Mais sa pratique reste largement confidentielle face au football, au basket ou au cricket.

Sociologue du sport et maître de conférences à l'université Paul Sabatier Toulouse 3, Vincent Charlot estime même que sa géographie stagne, marquée par l'ancien empire britannique. Après toutefois l'arrivée dans les années 90 de pays de l'Est comme la Géorgie et de la Roumanie, et alors que "l'Amérique du nord ne joue pas ou très peu et les tentatives d'implantation fonctionnent peu." :

Écouter
1 min
Écouter

Voici une carte géopolitique interactive des dernières coupes du monde de onze sports. Réalisée par Camille Renard et complétée par un article très détaillé à découvrir ici. Et à domicile ?

En France, la carte de l’Ovalie a beaucoup évolué, au rythme de la professionnalisation. Amorcée en 1995, elle s'est réellement développée au début des années 2000. Avec un homme clé : Max Guazzini. Homme de médias et de spectacle, il va bouleverser le monde du rugby et faire renaître un club parisien prestigieux : le Stade français. Grâce à de très bons choix sportifs, de l'argent frais, des idées marketing inédites comme le calendrier des Dieux du stade ou des entrées offertes aux femmes, et un excellent carnet d'adresses, il rapportera cinq boucliers de Brennus à la capitale et "plus d'un million et demi de spectateurs au stade de France". "Cela a été un long chemin pour faire revenir le public, parce que lorsque je suis arrivé, il n'y avait que les copines des joueurs et leurs familles dans les gradins", confie l'actuel vice président de la Ligue chargé de la communication et du marketing. Avec pour celui qui ne sortait pas vraiment du sérail "une vision un peu décalée et l'envie de vivre une aventure humaine un petit peu hors du commun". :

La victoire des métropoles

Rugby : le XV de France contre l'Italie, en septembre 2015, pour le 1er des Bleus en Coupe du monde
Rugby : le XV de France contre l'Italie, en septembre 2015, pour le 1er des Bleus en Coupe du monde

Les zones d’influence historiques du football et du rugby reposent sur la séparation de l'église et de l'état. L’enseignement privé a privilégié le ballon rond et le public répondu par le rugby. D'où ses faiblesses en Bretagne, dans le Nord ou à l'Est, quand en "terres Cathares", de l'expression de Marcel Martin, l'Ovalie a grandi. Jusqu'à la professionnalisation et l'avènement des métropoles grâce à leurs bassins économiques et de population. L’argent devient déterminant, entraînant une recomposition géopolitique.

"Il y a six ou sept ans, vous aviez en Top 14 Auch, Dax, Mont-de-Marsan, Montauban, Albi, Bourgoin, et désormais ces équipes ont été remplacées par Toulon, Grenoble, le Racing 92, Bordeaux. Et bien sûr, notre souhait, c'est qu'il s'installe aussi dans les régions qui pour l'instant n'ont pas de rugby professionnel, à savoir le nord, l'est et l'ouest de la France", explique Paul Goze, le président de la Ligue. Les demi finales du Top 14 sont ainsi délocalisées depuis 2010. A Marseille, Toulouse, Nantes, Lille puis Bordeaux. Lille où a été installé un village rugby sur la Grand place et où une très majorité de nordistes a assisté aux matchs :

Écouter
4 min
Écouter

Événement historique aussi cette année dans la géopolitique du rugby tricolore, aucun club basque ne joue dans l'élite du Top 14. Fin juin, le club de Bayonne a en effet refusé de fusionner avec Biarritz, provoquant leur relégation commune. Le chant d'avant match aura une autre saveur...

L'âme du club lillois

Match de rugby du LMR (Lille) contre le RCV (Vannes) 1/4 de finale qualification à la Pro D2. Le 10 mai 2015
Match de rugby du LMR (Lille) contre le RCV (Vannes) 1/4 de finale qualification à la Pro D2. Le 10 mai 2015 Crédits : Thomas Lo Presti - Maxppp

Le LMR, de la métropole lilloise, a lui failli monter en pro D2, l'antichambre du TOP 14. Pour Jean-Pierre Leblon, le président de son association , Dax a été favorisée. Jean-Pierre Leblon qui revient sur la très jeune histoire d'une équipe lancée en 2001. Avec un public multiplié par dix et des pointes de fréquentation à 9.000 personnes. "Le rugby a quand même le vent en poupe, donc ce qui l'attire ce sont les valeurs. Et je pense que l'on a un des publics les plus respectueux de Fédérale 1 par exemple. Ce respect, l'âme du club et l'esprit d'équipe que dégage le groupe. On rencontre des équipes plus costauds que nous et on arrive à les battre, parce qu'il y a une solidarité." :

Écouter
7 min
Écouter

Le pari du Racing 92 auprès des enfants et de leurs parents

L'autre grand club francilien a lancé il y a quatre ans un "Racing kids" pour prendre en charge les enfants de supporters de 6-12 ans pendant qu'ils assistent aux matchs. Reportage au stade Yves du Manoir de Colombes, samedi dernier, lors de la venue de Grenoble :

Le succès du rugby féminin

Il y a un peu plus d'un an, l'audience de France 4 s'envole ! 5,3% de part d'audience contre 1,6% habituellement. Pourquoi ? Le premier match des Bleues dans leur Mondial à domicile. Un record historique pour du rugby féminin à la télévision. Un nouveau cap là où en 2004 elles n'étaient que 4.000 licenciées. Elles sont aujourd'hui plus de 15.000. Des conventions signées avec l’Éducation nationale à l’occasion de la Coupe du monde 2007 en France y sont pour beaucoup. Et la coupe du monde féminine de l'été 2014 a encore relancé le phénomène.

Une belle récompense pour des femmes rattachées à la fédération française depuis seulement 1989, après un combat acharnée. Élue à la FFR pour l’équipe féminine depuis 2004, Nathalie Janvier précise qu'il n'y a plus vraiment proprement dit de commission féminine. Et sportivement, le jeu évolue, avec "cerise sur le gâteau la qualification pour les JO de l’équipe de rugby à 7. Nathalie Janvier revient sur 2009, "l'explosion des chiffres et un rugby pratiquée par les filles dans les écoles", et ce qui a suivi. Et elle détaille la carte de France du rugby féminin, universitaire et complètement différente de celle des hommes. :

Écouter
5 min
Écouter

Nathalie Amiel confirme. Grande dame du rugby, ancienne joueuse de référence puis entraîneur des Bleues, elle est désormais éducatrice sportive à Capestang, dans l'Hérault. Selon elle, les joueuses ont changé d'image, plus féminines, plus sympathiques, intelligentes. Et elles séduisent aussi par un jeu plus tactique et moins "cadenassé" qui rappelle celui d'il y a trente ans chez les garçons. Avec davantage de naturel et de spontanéité :

Écouter
4 min
Écouter

Écoutez aussi "Le Secret des sources" sur les femmes journalistes qui suivent le rugby

Enfin, voici vos réactions recueillies sur les réseaux sociaux :

Bibliographie

Boucherie ovalie

Boucherie ovalieSolar, 2015

Intervenants
  • figure du rugby français et international. Ancien dirigeant de la FFR, ancien président de Biarritz, directeur des Coupes du monde de 1991 à 2003
  • figure du rugby français et ancien dirigeant de radio

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......