LE DIRECT

Les salariés et leur comité d'entreprise

4 min

Les comités d'entreprise auront 70 ans ce dimanche. Aujourd'hui, on compte près de 40.000 CE, dont 26.000 actifs. Mais l'ensemble de leurs attributions reste souvent mal connu et certaines affaires ont nuit à leur image. Enquête d'Eric Chaverou.

Joef / Fotolia - Maxppp

Malgré nos très nombreuses relances, difficile d'abord de recueillir sur les réseaux sociaux des témoignages à ce sujet. Alors que patronat et syndicats viennent d’échouer après 4 mois de négociations sur la réforme du dialogue social et se retrouveront à Matignon mercredi prochain en vue d'un projet de loi.


Les comités d'entreprise en France
Les comités d'entreprise en France

Peut-être par crainte de mesures de rétorsion, comme nous l’a affirmé un twittos (voir dans notre diaporama ci-dessous).

Pourtant, les deux seules récentes études qui ont sollicités des salariés font avant tout le même constat : un très fort attachement au comité d’entreprise, à l'image notamment de l'importante participation aux élections professionnelles.

Cet attachement a surpris le sociologue spécialiste du travail Claude Didry. Directeur de recherches au CNRS au sein du laboratoire Idhes, il estime que « cela traduit peut-être une forme de réalité méconnue. Celle de l'attachement des travailleurs à leur travail et à leur entreprise ». Alors que l'« on a eu tendance à surévaluer ce que l'on appelle la précarité (la volonté de changer d'emploi) et la fin du droit du travail » :

Écouter
13 min
Écouter
Bandeau offres exclusives CE comité d'entreprise
Bandeau offres exclusives CE comité d'entreprise Crédits : Eric Chaverou - Radio France
Le sociologue Claude Didry, en février 2015, à Paris
Le sociologue Claude Didry, en février 2015, à Paris Crédits : Eric Chaverou - Radio France

Au quotidien, le CE est pour beaucoup le repère des bons plans et des sorties à petits prix, fidèle à l’esprit de son lancement après-guerre. Avec un pic en fin d'année et un panier moyen légèrement au-dessus des 100 €, d'après une étude du prestataire de services Kalidea sur Noël dernier. Premiers demandés alors : les bons d'achat. Les entrées pour les parcs d'attraction sont aussi de plus en plus prisées.

Le rôle économique, social et stratégique du comité d'entreprise et son fonctionnement sont souvent beaucoup moins évidents . La loi sur la sécurisation de l'emploi (LSE) vient par exemple de lui reconnaître un droit d’information et d’intervention dans le domaine de la stratégie, considérée jusqu'ici comme chasse gardée des dirigeants. Sait-on aussi toujours qu'il n'est pas obligatoire d'être syndiqué pour être élu d'un CE (un tiers des élus de CE n'est pas syndiqué).Les salariés et leurs représentants disent manquer de temps pour se rencontrer et les modes de communication entre eux paraissent archaïques et décalés, estime Claude Didry, au regard du "Livre blanc sur la place des CE dans l'entreprise", publié en 2012 par l'Institut CSA, en partenariat avec "La Clé", "SalonsCE", "SocialCE", "Kalidea CE" et "ANCV". Avec toujours un point central, immuable : le tableau d'affichage ! :

Écouter
1 min
Écouter

L'utilisation d'internet et des réseaux sociaux est très, trop, peu développée, et les salariés le regrettent , comme le pointe également page 10 l'étude "Qualité de vie au travail" de l'Institut CSA pour SalonsCE publiée il y a un an :

Lab SalonsCE. Etude CSA sur La qualité de vie au travail.

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 
Gérer mes choix

« On a un peu dépoussiéré le côté panneau d'affichage, papiers, etc. »

Cécile Chelim, co fondatrice de Coworkgames, en février 2015, à Paris
Cécile Chelim, co fondatrice de Coworkgames, en février 2015, à Paris Crédits : Eric Chaverou - Radio France

Leur vécu d'anciens employés d'une grande entreprise a poussé les deux co fondateurs de Coworkgames à se lancer.

Cette très jeune plateforme à distance propose justement aux entrepreneurs et aux sociétés de moins de 50 salariés (pas tenues d'avoir un CE) un CE en ligne , avec une centaine de réductions et avantages.

Tarif : 5 euros par mois, pour un système que Cécile Chelim, co fondatrice , assure sécurisé et qui attire avant tout ses clients pour des formations, aux réseaux sociaux et au code informatique, et des livres et services professionnels. Là où selon elle il existe très peu d'outils en ligne de ce type :

Écouter
4 min
Écouter

Internet et réseaux sociaux, point faible de cette relation précieuse, le secrétaire d’un comité d’entreprise nous a toutefois raconté via Twitter son engagement et la vie de son CE de l’intérieur. Ce cadre non syndiqué décrit, un « terrain de jeux consternant de piques entre les syndicalistes et la direction », mais qui reste « un outil de cohésion sociale » :

« Pour la gestion des CE, on est trop souvent passé de la case économique et sociale à la case faits divers. »

Nicolas Perruchot, conseiller régional UMP, en février 2015, au siège parisien de l'UMP
Nicolas Perruchot, conseiller régional UMP, en février 2015, au siège parisien de l'UMP Crédits : Eric Chaverou - Radio France

Pour nombre de salariés, le comité d'entreprise commence à peine à regagner en légitimité. Ces dernières années, les affaires se sont en effet succédées, en particulier dans de grandes entreprises publiques (EDF, SNCF, RATP), avec jusque des détournements de fonds.

Des procès y ont répondu, mais surtout un rapport puis une proposition de loi du conseiller régional UMP Nicolas Perruchot , dont les suggestions de cadrage comptable ont été inclues dans la loi Sapin de mars dernier. Nicolas Perruchot raconte que « dans ces comités aux budgets très importants (millions d'euros), on constatait qu'une partie des salariés n'avaient plus accès aux prérogatives et aux dispositifs du comité ». Avec pour conséquence aussi une diminution des votes aux élections professionnelles. Et de préciser qu' « on avait des gens très peu préparés à gérer des budgets si importants, très peu de contrôles, et une double erreur : des syndicats, d'agir comme ça, et des patrons, pensant en quelque sorte acheter la paix sociale, ils ne disaient rien dans ces comités ou s'impliquaient peu. » :

Écouter
9 min
Écouter

S'inspirer de la codétermination allemande et nordique

Et pour que les salariés s’impliquent davantage dans leur CE, certains prônent la réforme de son principe d’information consultation. Martin Richer préside la société de conseil "Management et RSE" et anime le pôle "entreprises, travail et emploi" du think tank Terra Nova . Avec Luc Pierron, il a récemment réfléchi au dialogue social au seuil d'un renouveau. Avec des pistes pour le renouveler, en expérimentant une gouvernance simplifiée. Contrairement au patronat qui demande à passer à un "conseil d'entreprise", Martin Richer prône un comité d'entreprise qui ne changerait pas de nom ni de moyens mais fonctionnerait autrement. Avec davantage d'anticipation et de codétermination, sur le modèle allemand et nordique. Pour des salariés plus moteurs dans la stratégie de leur entreprise. Car selon lui, « en France, le dialogue social est un peu théâtral : on sait à l'avance comment la pièce va se terminer. Il peut y avoir des surprises parce qu'il y a toujours des escaliers dérobés et puis l'amant est toujours sous le lit, maison sait comment cela va se finir, c'est-à-dire que la direction de l'entreprise mettra en oeuvre son projet tel qu'elle le souhaite » :

Écouter
11 min
Écouter

Bibliographie

Les comités d'entreprise : un nouvel âge ?

Les comités d'entreprise : un nouvel âge ?Documentation française, 2012

Elus du comité d'entreprise : les bonnes pratiques

Elus du comité d'entreprise : les bonnes pratiquesGereso, Le Mans. Collection Les guides pratiques, 2015

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......