LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Julieta Serrano, alias Lucia dans le film Femmes au bord de la crise de nerfs, de Pedro Almodovar (1989)

A comme Pedro Almodóvar, outrances et passions

59 min
À retrouver dans l'émission

A l'heure de la sélection du dernier film de Pedro Almodóvar, "Douleur et Gloire", présenté en compétition au Festival de Cannes, Plan Large revient sur l'oeuvre du cinéaste conteur d’histoires, ses grands thèmes et ses obsessions. Tout sur Almodóvar ou presque, avec Diane Bracco et Fernando Ganzo.

Julieta Serrano, alias Lucia dans le film Femmes au bord de la crise de nerfs, de Pedro Almodovar (1989)
Julieta Serrano, alias Lucia dans le film Femmes au bord de la crise de nerfs, de Pedro Almodovar (1989) Crédits : Tamasa distribution (2015)

20 ans qu’il l’espère, sa Palme d’or, Pedro Almodovar, depuis qu’en 1999, David Cronenberg, président du jury, a préféré le Rosetta des frères Dardenne à son premier chef-d’œuvre, Tout sur ma mère (tout de même récompensé par le prix de la mise en scène !) Dans 13 jours, l’ex-enfant terrible emblématique de la Movida madrilène des années 80, devenu un des patriarches du cinéma mondial, présente sur la Croisette son nouvel opus, Douleur et gloire, qui est sorti le même jour sur tous les écrans français. 

Peut-être le plus introspectif de toute son œuvre que ce 21ème long-métrage, en tout cas l’occasion pour ce grand conteur d’histoires avant tout, s’appuyant sur des structures narratives toujours plus élaborées, de revenir à la fois sur son œuvre avec cet autoportrait d’un cinéaste qui n’est pas lui, mais aurait pu l’être, et sur ses grands thèmes et obsessions : l’enfance, la différence, la construction de soi, la sexualité, à la fois libératoire et oppressive, les mille et une formes du désir, la mère bien sûr, et d’apporter une ultime pierre, à ce jour, à sa réflexion au long cours et en images sur les pouvoirs de l’art et de la représentation, de la fiction en général et du cinéma en particulier pour combler les vides laissés par la vie, pour rendre plus complète, plus agréable, pour tout dire plus vivable la réalité. Parce qu’enfin Pedro Almodóvar entretient avec le cinéma un rapport amoureux qui est aussi le nôtre, nous sommes ravis de lui consacrer ce Plan Large, en compagnie de Diane Bracco, enseignante au Département d’Etudes Ibériques et Ibéro-américaines à l’Université de Limoges, qui s’était illustrée par sa thèse de doctorat : Anatomie de l’outrance. Une esthétique du débordement dans le cinéma espagnol de la démocratie. A ses côtés, l’Ibère et fin connaisseur du corpus almodovarien : Fernando Ganzo.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

En fin d'émission, la chronique de Fernando Ganzo sur le film Crash, de David Cronenberg, qui fit scandale au Festival de Cannes en 1996. Considéré aujourd’hui comme un des meilleurs films de son auteur, il a provoqué un des derniers grands scandales qu’ait connu le festival de Cannes. Il reçoit tout de même un prix spécial du jury, malgré l’opposition farouche de son président, Francis Ford Coppola, et sous les huées de certains spectateurs de la cérémonie de clôture. Gilles Jacob, délégué général à l’époque, s’en souvient encore comme d’un « bain de sang ». Que s’est-il passé ? Fernando Ganzo, rédacteur en chef de notre partenaire Sofilm relate la genèse de ce film, de l'adaptation du livre sulfureux de l’écrivain anglais James Graham Ballard, jusqu'à sa réception critique et sa postérité. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les recommandations de Plan Large

Douleur et Gloire, de Pedro Almodóvar, est en salles depuis le 17 mai, ainsi q'une rétrospective intégrale en salles, à partir du 19 juin. 

Cycle Cannes 1939, retour d'un Festival au cinéma le Saint-André des Arts à Paris, à voir jusqu'au 7 mai, où l'on peut y découvrir l’intégrale des 30 films sélectionnés pour la première édition qui n'a pas eu lieu avec notamment le mardi 7 mai à 20h45, le film qui fit tant pour la légende mondiale de Notre-Dame de Paris : le Quasimodo de William Dieterle, avec Charles Laughton dans le rôle-titre.

Ressorties en salles : Cérémonie secrète de Joseph Losey, Novecento/1900 de Bernardo Bertolucci, et deux films d’un des maîtres de Pedro Almodovar, Douglas Sirk : Mirage de la vie et Le temps d’aimer et le temps de mourir.

Publications : Pier Paolo Pasolini, entretiens (1949-1975), aux éditions Delga et Gravité – Sur Billy Wilder d’Emmanuel Burdeau, chez Lux éditeur.

Extraits de films

  • Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier, de Pedro Almodóvar (1980)
  • Matador, de Pedro Almodóvar (1985)
  • Femmes au bord de la crise de nerfs, de Pedro Almodóvar (1988)
  • Tout sur ma mère, de Pedro Almodóvar (1999)
  • Parle avec elle, de Pedro Almodóvar (2002)
  • Douleur et Gloire, de Pedro Almodóvar (2019)
  • La chanson Piensa in me, de Luz Casal, dans le film Talons Aiguilles, de Pedro Almodóvar (1991)
  • Crash de David Cronenberg (1996)
  • Extrait de la bande originale du film Crash, de David Cronenberg, composée par Howard Shore (1996)
Intervenants
  • Enseignante au Département d’Etudes Ibériques et Ibéro-américaines à l’Université de Limoges
  • Rédacteur en chef du magazine "So Film"
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Chronique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......