LE DIRECT
Marius et Jeannette de Robert Guédiguian

Cinéphilies productives

56 min
À retrouver dans l'émission

Plan Large sur quelques cinéphilies productives ce samedi, avec le producteur Pierre Chevalier et le cinéaste Nicolas Boukhrief. On évoquera aussi l’œuvre sulfureuse de Walerian Borowczyk, à ne pas mettre entre toutes les mains ...

Marius et Jeannette de Robert Guédiguian
Marius et Jeannette de Robert Guédiguian Crédits : Cinémathèque Française

"Je suis plus un homme d'oubli qu'un homme de mémoire. Il fallait être inconscient pour produire ces films dans les années 1990, pour ne pas avoir de problèmes" Pierre Chevalier

Pendant douze ans, et plus de 350 films produits, Pierre Chevalier a été au sein de l’Unité Fiction d’Arte France, le grand, et discret, maïeuticien du jeune cinéma français et international des années 1990. C’est à la télévision, dans cette petite case, que le cinéma s'est déployé, et que certains cinéastes confirmés ont même signé leurs meilleurs films. Dix ans après le Moma à New York, la Cinémathèque Française lui rend hommage du 15 février au 20 mars accompagnée par la publication d’entretiens avec Philippe Martin: Pierre Chevalier, l’homme des possibles, aux éditions Séguier/ Arte. Entretien avec un producteur exemplaire.

Toujours dans les années 1990, Nicolas Boukhrief prolongeait, par la programmation de films et leur présentation, le geste critique qu’il avait exercé pendant 8 ans au sein de Starfix, la revue phare des années 1980 où toute une génération, s’est formée au décloisonnement cinéphile, de Claude Miller à George Miller. Nicolas Boukhrief, après les avanies dues à la sortie empêchée de son précédent film Made in France, revient avec La Confession, une nouvelle adaptation du prix Goncourt 1952 : Léon Morin, prêtre, de Béatrix Beck. Une histoire de foi, de désir et de résistance, formidablement incarnée par des comédiens qu’on n’attendait pas là, Marine Vacth, et Romain Duris.

La Confession de Nicolas Boukhrief, 2017
La Confession de Nicolas Boukhrief, 2017 Crédits : SND

Et sans oublier l'actualité cinéma avec notamment la sortie de Tramontane, premier long-métrage du cinéaste libanais Vatche Boulghourjian (en salles depuis le 1er mars) qui suit les pas d’un jeune musicien aveugle, qui découvre, en voulant partir en tournée à l’étranger, qu’il n’est pas celui qu’il croyait être, et part à travers le Liban à la recherche de ses origines, et d’une vérité introuvable sur le conflit. Vatche Boulghourjian traite un passé enfoui et tente de construire une mémoire collective par les armes du cinéma et de la fiction, rencontre:

Et du côté du patrimoine avec la chronique de Mathieu Macheret sur la rétrospective consacrée au cinéaste iconoclaste d'origine polonaise Walerian Borowczyk au Centre Pompidou du 24 février au 19 mars et en coffret DVD collector contenant les films Goto, l'île d'amour (1968) Blanche (1971) Contes immoraux (1974) La Bête (1975) Histoire d'un pêché (1975) Dr Jekyll et les femmes (1981) et ses courts-métrages et films d'animation entre 1959 et 1984 ainsi que deux livrets inédits édités chez Carlotta.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......