LE DIRECT
Extrait du film L'Empire de la perfection de Julien Faraut (2018)

Filmer le sport

1h
À retrouver dans l'émission

Plan Large sur le sport au cinéma, pour l'amour du geste, avec le documentariste Julien Faraut, le cinéaste roumain Corneliu Porumboiu et Mathieu Macheret.

Extrait du film L'Empire de la perfection de Julien Faraut (2018)
Extrait du film L'Empire de la perfection de Julien Faraut (2018) Crédits : UFO Distribution

Comme le dit Jean-Luc Godard : Le cinéma ment, pas le sport ! Le temps d'un week-end, France Culture se met au sport à l’occasion, si ça vous avait échappé, de l’ouverture de la Coupe du Monde en Russie, un événement sportif qui va occuper quelques millions, voire des milliards de téléspectateurs pendant un mois. Car, à moins de faire le voyage au pays d’Eisenstein, Mikhalkov et Zviaguintsev, c’est sous la forme d’images et de sons que la compétition internationale va déferler sur la planète. Le sport filmé, ce n’est pas qu’à la télévision, loin s’en faut : nés au même moment, le cinématographe, art d’écrire le mouvement, et le sport moderne, « divertissement, plaisir physique ou de l’esprit » dans son étymologie, dialoguent depuis plus d’un siècle, s’interpénètrent et s’éclairent mutuellement. 

Je travaille pour le décloisonnement entre le sport et la culture. A l'Insep, on revendique les origines sportives du cinéma, elle est garante de cette Histoire. Julien Faraut

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Qu’est-ce que le cinéma fait du sport, en terme de spectacle, de dramaturgie, d’identification du spectateur ? Qu’est-ce qu’en retour, le cinéma fait au sport, pour ce qui est de sa mise en scène, notamment ? Voilà quelques unes des questions que nous tâcherons d’aborder dans Plan Large aujourd’hui, avec un cinéaste français, qui avait raconté il y a cinq ans avec Un regard neuf sur Olympia 52 le premier geste cinématographique de Chris Marker aux Jeux Olympiques d’Helsinki, et revient cet été avec un film passionnant sur John McEnroe, l’Empire de la perfection, Julien Faraut, également gardien d’un fabuleux trésor, les archives cinématographiques de l’Insep, L’Institut national du sport. Nous entendrons aussi le Roumain Corneliu Porumboiu, dont le dernier film, Football infini, est sorti en salles le 6 juin. Il nous explique comment, avec son œil de cinéaste, il regarde la façon dont la télévision filme le football.(La traduction est assurée par Raluca Melinte)

Dans le football, je recherche des gestes et des instants d'exception, de l'imprévisibilité. Le football offre plusieurs points de vue pour la mise en scène. Corneliu Porumboiu

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

En fin d'émission, la chronique de Mathieu Macheret sur l'ouvrage Isabelle Huppert : Vivre ne nous regarde pas, de Murielle Joudet, édité chez Capricci. Elle tourne avec les plus grands réalisateurs depuis plus de 45 ans, il était donc plus que temps qu’un essai s’intéresse à elle. C’est chose faite, avec cet essai signé de la jeune critique de cinéma Murielle Joudet, bien connue des lecteurs du Monde, des Inrockuptibles et des auditeurs de la Dispute, sur France Culture. Isabelle Huppert n’aime pas s’ennuyer, et pourtant, c’est ce que relève Murielle Joudet dans ce portrait de l’actrice en grenade dégoupillée prête à faire exploser l’ordre social, elle joue depuis toujours, avec cette absence à soi qui la caractérise, la femme qui s’ennuie, et qui se nuit (même si les autres ne sont pas épargnés non plus…). 

C'est un beau livre synthétique sur Isabelle Huppert, qui montre un féminin hors-norme, matériel et guidé par des forces inconscientes.

Isabelle Huppert dans Loulou de Maurice Pialat
Isabelle Huppert dans Loulou de Maurice Pialat Crédits : Gaumont / 1980

Programmation : 

  • Regard neuf sur Olympia 52, de Julien Faraut (2013)
  • Olympia, de Leni Riefenstahl (1938)
  • Montage : When we were Kings de Leon Gast (1996), Million Dollar Baby de Clint Eastwood (2004), Rocky de John G. Avildsen (1976) Raging Bull de Martin Scorsese (1980)
  • L'Empire de la perfection, de Julien Faraut (2018)
  • Vive le tour, de Louis Malle (1966)
  • Loulou de Maurice Pialat (1980)
  • La Cérémonie de Claude Chabrol (1995)
  • Extrait de la bande originale de La Porte du Paradis de Michael Cimino (1980)

Actualités sport et cinéma :

  • McEnroe, L'Empire de la perfection de Julien Faraut sort en salles le 11 juillet
  • Regard Neuf sur Olympia 52 de Julien Faraut est disponible en DVD chez Tamasa
  • Football Infini, de Corneliu Porumboiu en salles depuis le 6 juin
  • Coffret DVD : 100 Years of Olympic Films : 1912 - 2012 (The Criterion Collection)
  • Sport et cinéma, de Gérard et Julien Camy aux éditions du Bailly de Suffren
  • Tatane - 50 idées joyeuses pour changer le foot aux éditions Gallimard

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Chronique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......