LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

André Velter, "Ange perdu", lu par Denis Padalydes

2 min
À retrouver dans l'émission

Pour accompagner le printemps des poètes, qui est lancé ce lundi 7 mars, Sophie Nauleau a choisi, à l’occasion de la parution en Poésie / Gallimard de l’anthologie Poètes en partance - De Charles Baudelaire à Henri Michaux , de faire

Un pas de plus dans le contemporain

avec les quatre poètes associés du Printemps des Poètes 2011 :

Michel Butor, René Depestre, André Velter et Kenneth White

mais aussi une femme poète,

au parcours poétique tout aussi aventureux,

Liliane Wouters

Aujourd’hui :

André Velter , « Ange perdu », extrait de Paseo Grande , Gallimard, 2011.

Lu par Denis Podalydès

André VELTER est né dans les Ardennes en 1945. Il publie en 1966 son premier livre de poèmes en collaboration avec Serge Sautreau : Aisha . De longs et fréquents séjour en Orient (Afghanistan, Inde, Népal, Tibet) vont marquer son œuvre : L’Archer s’éveille (1981), Ce qui murmure au loin (1985), L’Arbre seul (1990), Du Gange à Zanzibar (1993), Le Haut-Pays (1995), Au Cabaret de l’éphémère (2005)...Il est également l’auteur de Zingaro suite équestre , dans les pas de Bartabas, ainsi que de L’amour extrême et autres poèmes pour Chantal Mauduit . Vouée au souffle, à la révolte, à l’amour sauvage, à la jubilation physique et mentale, l’œuvre poétique d’André Velter (producteur sur France Culture pendant plus de 25 ans) est résolument attachée à la voix haute.

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......