LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

A ce qui n'en finit pas (1/5)

2 min
À retrouver dans l'émission

"Il y a donc deux chagrins d’amour..."

Extrait du recueilA ce qui n'en finit pas , Editions du Seuil, 1995

Poème de Michel Deguy

Lu par Michel Favory

  • " Météore traçant de furieuses ellipses,*

Impalpable entrechoc de mondes emboutis,

Cailloux jetés, poussiers, silex, micas et gypses,

Humoresques rumeurs, sanglots et sacristis

Emportés dans la pure avidité de dire

L’un comme l’autre et le tout à foison.

Devant nous s’ingéniant à pincer une lyre

Enharmonique avec cadences de raison

Grave et gaie tour à tour dans la gorge moulue,

Ubéreuse des sucs de sa conjugaison

Y verse à la façon d’une muse goulue. "

Extrait de « Michel Deguy » de Jean-Luc Nancy

« Ami fidèle, peut-être parce que Michel est fidèle à lui-même, ou peut-être parce qu’il est quelqu’un qui vénère le sentiment de l’amitié et sait être ami. »

Extrait de « Le poète est poète, est poète, est poète » de Naciej Niemiec.


Extraits choisis par Hélène Bleskine

Prise de son, montage Julien Doumenc et Pierre Henry

Réalisation Michel Sidoroff

Assistante à la réalisation Laure-Hélène Planchet

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......