LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Illustration de Georges Fourest

"Horace", un poème de Georges Fourest

2 min
À retrouver dans l'émission

Le poète français Georges Fourest (1864-1945) devient célèbre avec son premier recueil "La Négresse blonde" qui paraît en 1909, et qui se nourrit notamment de grands auteurs tels que Corneille ou Racine, qu'il parodie et détourne de manière burlesque, voire irrévérencieuse.

Illustration de Georges Fourest
Illustration de Georges Fourest Crédits : éditions Corti

Poème :"Horace ", de Georges Fourest, extrait du recueil La Négresse blonde (éditions José Corti). 

Lecture : par Hervé Pierre de la Comédie-Française

"Horace", de Georges Fourest

Corneille rime en subjonctif et c’est très bien!
Henri Mazel (Propos de table).

Sur la scène, à Julie,
fillette assez jolie,
Sabine avec un pleur
          dit: «Ah! Malheur!

Ah! guigne! ah! sort contraire!
mon époux et mon frère
vont se battre en duel,
         c’est bien cruel!

Horace et Curiace!
ils ont mis leur cuirasse
dès lors (comprenez-vous?)
          si mon époux

succombe, je suis veuve
(la remarque est peu neuve
mais juste, Dieu merci!)
         d’autre part, si

Curiace succombe
s’il descend dans la tombe
me voilà... mais pardon
          dites-moi donc

s’il vous plaît, comme on nomme
la sœur d’un bon jeune homme
par un arrêt du sort
          devenu mort?»

Survient le vieil Horace
qui (poète de race)
fait rimer secourût
       Et «qu’il mourût»

(rime vraiment soëve!
admirez, jeune élève,
ce coup de subjonctif
         itératif!)

Et puis voici Camille!
(Seigneur, quelle famille!)
qui se met en fureur,
         y a pas d’erreur!

Elle commence à braire,
asticote son frère
et le frère en douceur
       occit la sœur!

Que de sœurs! que de frères!
peu d’œuvres littéraires
Nous en font voir autant
       ce nonobstant!

la pièce est fort tragique
bien qu’assez peu logique...
d’ailleurs moi, je m’en fous!
      lecteur, et vous?

Né le 6 avril 1867 à Limoges, Georges Fourest  suit des études de droit. Il se qualifie ensuite "d’avocat loin de la cour d’appel", comme il aime à se nommer. Il vient à Paris, où il fréquente les milieux littéraires symbolistes et décadents, collabore à plusieurs revues (La Connaissance, Le Décadent) et se rend célèbre avec La Négresse blonde (Messein, 1909, rééd. Corti 1986), préfacé par Willy, et placé sous le patronage de Rabelais.

Georges Fourest fera encore paraître Contes pour les satyres (Messein, 1923, rééd. Corti, 1990) et le Géranium ovipare (Corti, 1935, réé. 1984), qui respirent une même atmosphère ludique et lubrique. Il meurt à Paris le 25 janvier 1945, mais après une période de désaffection, il est peu à peu redécouvert à mesure que se manifeste un regain d’intérêt pour la littérature 1900.

Intervenants
L'équipe
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......