LE DIRECT
"Mon esprit plongea donc sous ce flot inconnu, Au profond de l'abîme il nagea seul et nu, Toujours de l'ineffable allant à l'invisible..." extrait du poème "La Pente de la rêverie", de Victor Hugo

"La pente de la rêverie", un poème de Victor Hugo

2 min
À retrouver dans l'émission

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close