LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Michel Butor, « (Invocation du célibataire) », lu par Denis Podalydès

2 min
À retrouver dans l'émission

Pour accompagner le printemps des poètes, qui est lancé ce lundi 7 mars, Sophie Nauleau a choisi, à l’occasion de la parution en Poésie / Gallimard de l’anthologie Poètes en partance - De Charles Baudelaire à Henri Michaux , de faire

Un pas de plus dans le contemporain

avec les quatre poètes associés du Printemps des Poètes 2011 :

Michel Butor, René Depestre, André Velter et Kenneth White

mais aussi une femme poète,

au parcours poétique tout aussi aventureux,

Liliane Wouters

Aujourd’hui :

Michel Butor , « (Invocation du célibataire) », poème extrait de 6 810 000 litres d’eau par seconde , 1965, Gallimard, repris dans Anthologie nomade , Poésie / Gallimard, 2004.

Lu par Denis Podalydès

Michel BUTOR est né à Mons-en-Barœul, dans la banlieue lilloise, le 14 septembre 1926. Il s’impose dans les années 50 comme l’un des pionniers du « Nouveau Roman ». Poète, romancier, et essayiste, il possède une bibliographie de plus de mille titres, parmi lesquels : Degrés (1960), Mobile (1962), Illustrations I, II, III, IV (1964), Travaux d’approche (1972), Dans les flammes (1988), À la frontière (1996) ou encore L’horticulteur itinérant (2004). Retraité depuis 1991, il vit désormais dans un village de Haute-Savoie. Tout en continuant à courir le monde, il s’efforce, toujours selon lui, de mettre un peu d’ordre dans ses papiers et dans sa tête.

L'équipe
Conseiller(e) littéraire
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......