LE DIRECT
Anna Akhmatova

Deux phares : Marina Tsvetaeva et Anna Akhmatova

58 min
À retrouver dans l'émission

Si vous saviez de quels débris se nourrit Et pousse la poésie, sans la moindre honte, Comme les pissenlits jaunes, comme l'arroche Ou la bardane au pied des palissades. (Anna Akhmatova, traduction Sophie Benech)

Anna Akhmatova
Anna Akhmatova Crédits : Inconnu

Deux phares. Marina Tsvetaeva (1892-1941) et Anna Akhmatova (1889-1966). Et ce qu’elles peuvent bien nous faire. L’une fait écrire Venus Khoury Ghata. L’autre mène Sophie Benech vers l'éloge de la traduction...

Avec la romancière et poète Vénus Khoury-Ghata pour _Marina Tsvétaïéva, mourir à Elaboug_a  (Mercure de France) et Sophie Benech, traductrice d’une cinquantaine d'ouvrages, dont des œuvres de Chalamov, Babel, Zamiatine, Pilniak, Tchoukovskaïa, Akhmatova,  etc.,  qui vient de publier  Akhmatova aux Editions Le bord de l'eau. En prenant pour point de départ la juxtaposition de six versions françaises d'un poème russe, cette étude nous plonge au cœur même du processus de traduction, mettant en lumière les difficultés auxquelles se sont heurtés les traducteurs, les dilemmes auxquels ils ont été confrontés, les choix qu'ils ont dû opérer, et la façon dont chacun d'eux a tenté de rendre la beauté qu'il avait sentie dans le poème original.

Marina Tsvetaeva
Marina Tsvetaeva Crédits : Inconnu

Bibliographie

Akhmatova

AkhmatovaSophie BenechLe bord de l'eau, 2018

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......