LE DIRECT
Andrew McMillan

Du corps à l'ouvrage

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment écrire la masculinité en 2018 ? Comment tracer un lien entre littérature politique et érotisme ? Homosexualité et marxisme?

Andrew McMillan
Andrew McMillan Crédits : Urszula Soltys

Nos invités : 

Avec Andrew McMillan, pour la traduction d’un premier recueil et Stéphane Bouquet qui en appelle a un poème aussi futile qu’une après-midi passée à la plage. 

Andrew Mc Millan, anglais, poète, critique, a à peine trente ans. Paraît aujourd’hui enfin en France, chez Grasset en édition bilingue, 3 ans après la parution anglaise, Le corps des hommes , un premier recueil de poèmes, couvert de prix, dont celui accordé pour la première fois à un ouvrage de poésie par le Guardian First Book Award. Une vingtaine de poèmes dansants à coupes, à blancs, qui racontent les corps masculins, yoga, salle de sport, pissotière, corps désirant, chassant, étreints, jouissant, corps en attente, tendres et vulnérables. Une vingtaine de poèmes qui disent aussi et surtout comment le corps est ce qui fait écrire.

(Interprète : Robert Wolfenstein. )

Stéphane Bouquet, poète, traducteur de poésie américaine, un temps critique de cinéma, a qui l'on doit les recueils Les amours suivants ou Vie commune, publiés aux éditions du Champ Vallon, signe aujourd’hui chez Corti La Cité de paroles (José Corti, 2018), une collection d’essais, dans les pas de Pasolini, Cummings, Lorca ou Whitman. Une collection a vocation de manifeste, qui plaiderait pour la caresse et la conversation, qui plaiderait pour l’étreinte, pour une poésie qui construirait des formes de vie, un monde commun, un espace où nous tous nous pourrions ''nous tenir et nous retenir, familièrement ». 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......