LE DIRECT
Henri Guaino en 2017 à l'Assemblée nationale

Henri Guaino : "Cela fait quarante ans qu'on détruit l'Etat et on s'étonne qu'il ne marche plus..."

28 min
À retrouver dans l'émission

Mis en cause (entre autres) dans la lenteur de la politique française de vaccination, l'Etat a-t-il encore les moyens de répondre aux demandes sociales ? Comment expliquer les paradoxes de notre rapport à l'Etat : rejet de son omniprésence et demande de toujours plus de protection ?

Henri Guaino en 2017 à l'Assemblée nationale
Henri Guaino en 2017 à l'Assemblée nationale Crédits : Lionel BONAVENTURE - AFP

Ça y est, on tient la coupable !

C'est la bureaucratie qui est la cause de tous nos malheurs et de toutes nos lenteurs.

C'est  à cause d'elle si la campagne de vaccination a démarré trop timidement  en France ; à cause d'elle encore si le pays a manqué de masques au printemps.

L'avantage avec la  bureaucratie, c'est qu'on ne sait pas précisément qui elle désigne mais ce qui est sûr, c'est que personne n'imagine en faire partie.

Il y a, à première vue, un paradoxe à voir réémerger cette critique d'une  administration trop tatillonne dans un pays où, depuis des années, il n'est pourtant question que de simplification, d'agilité, de réduction des coûts et d'efficacité.

Paradoxe, à moins que les deux phénomènes ne soient directement liés.

Ce qui donnerait raison à celles et ceux qui défendent un Etat fort, stratège et interventionniste.

A lire :

Henri Guaino-Arnaud Montebourg: quelle réforme de l’État après l’épreuve du Covid?, interview croisée publiée dans Le Figaro

Covid-19 : six questions pour comprendre les lenteurs de la vaccination en France, article du Monde

Campagne de vaccination en France : les élus locaux montent au créneau, article du Monde

Intervenants
  • ancien député et commissaire général au Plan, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......