LE DIRECT
Johnny Hallyday à la conférence de presse pour le film "Vengeance" de Johnnie To en compétition au 62ème Festival de Cannes, le 17 mai 2009.

Johnny Hallyday : "Je veux être acteur dans un film, je ne veux pas être chanteur dans un film"

44 min
À retrouver dans l'émission

Michel Ciment s'entretient avec Johnny Hallyday pour évoquer le film de Johnnie To "Vengeance" dans lequel il tient le rôle principal et qui est présenté au Festival de Cannes. L'occasion de revenir sur sa carrière cinématographique qui a commencé dès l'âge de 12 ans dans "Les Diaboliques".

Johnny Hallyday à la conférence de presse pour le film "Vengeance" de Johnnie To en compétition au 62ème Festival de Cannes, le 17 mai 2009.
Johnny Hallyday à la conférence de presse pour le film "Vengeance" de Johnnie To en compétition au 62ème Festival de Cannes, le 17 mai 2009. Crédits : Anne-Christine Poujoulat - AFP

Johnny Hallyday est l'invité de "Projection privée" dans le cadre du Festival de Cannes où il présente le film "Vengeance" du réalisateur hongkongais Johnnie To. Il raconte comment s'est passé le tournage avec ce cinéaste esthète "très rigoureux sur les marques" des comédiens qui doivent respecter le cadrage prévu.

Je crois qu'il y a de la spontanéité quand on joue une scène qu'on ne retrouve pas au bout de quinze prises. Vous savez, dans la vie on fait tous des erreurs, des erreurs d'élocution alors quand on a une petite erreur dans un texte, des fois c'est préférable que d'avoir un texte passé au peigne fin et qu'il y ait moins d'improvisation ou de sensibilité.

Écouter
39 min
Johnny Hallyday est l'invité de "Projection privée" le 23/05/2009.

Les acteurs chinois, ceux qui ont l'habitude de tourner avec Johnnie To, eux ne connaissent pas du tout le scénario. Il les dirige au jour le jour.

Johnny Hallyday confie qu'au cinéma, ce qui le marquait le plus, ce ne sont pas les comédiens mais les réalisateurs : "Avoir été dans sa vie dirigé par Elia Kazan, qui pour moi est le sublime du sublime, pour un acteur c'est extraordinaire". Puis il raconte sa rencontre avec Jean-Luc Godard pour le film "Détective", ils ont mangé ensemble "pas un mot pendant tout le dîner" et à la fin du repas "il s'est levé, il m'a serré la main et il m'a fait : on commence dans quinze jours !"

Il revient sur ses premiers débuts au cinéma en tant que figurant à 12 ans dans "Les Diaboliques". Au sujet d' Henri-Georges Clouzot, Johnny Hallyday raconte que "les enfants étaient terrorisés par lui". Sa femme Véra Clouzot apportait des bonbons le matin sur le tournage avec cette remarque "vous savez mon mari est irritable aujourd'hui, alors voilà des bonbons, soyez sages, soyez tranquilles aujourd'hui!"

Au cinéma, un acteur est au service du metteur en scène, le film c'est le metteur en scène, c'est lui, c'est son idée, c'est son histoire, c'est son film et nous on est là pour animer ce que le metteur en scène a dans sa tête. Donc on est là pour aider le metteur en scène pas pour lui mettre des battons dans les roues.

Intervenants
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......