LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Napoléon et le cinéma

1h02
À retrouver dans l'émission

Hervé Dumont

Hervé Dumont
Hervé Dumont

Auteur de nombreuses monographies de cinéastes, il assuma la direction de la Cinémathèque suisse de 1996 à 2008. Il est lauréat, entre autres, du Prix de la critique historique du cinéma (Institut Jean Vigo) pour son livre Histoire du cinéma suisse, du prix du Syndicat français de la critique du cinéma pour son ouvrage L’Antiquité au cinéma. Son site internet, qui héberge une vaste « Encyclopédie su film historique », a remporté le Prix Pape Clément au 25e Festival international du Film d’Histoire de Pessac.

Pour son ouvrage « Napoléon, l’épopée en 1000 films ». Préface de Jean Tulard. Editions Ides et Calendes, Lausanne (Suisse) et la Cinémathèque suisse, Lausanne.

Napoléon - L'épopée en 1 000 films
Napoléon - L'épopée en 1 000 films

Présentation de l'ouvrage

L'empreinte de Napoléon et de la France révolutionnaire, puis impériale sur toute l'Europe a inspiré quelque 1000 films et téléfilms de fiction (dramatiques, feuilletons et séries comprises) de 1897 à nos jours. De provenance internationale : européenne d'abord, de Madrid à Stockholm et Moscou, mais aussi américaine, canadienne, égyptienne, syrienne, mexicaine, argentine, brésilienne, etc. Des films encensés, adorés, oubliés ou perdus dont environ la moitié est restée inédite en France même.

Pour chaque pays et à chaque décennie, Napoléon occupe une place singulière, entre fascination, adulation, rejet. Chaque film, chaque interprète même de l'Empereur – Albert Dieudonné (chez Gance), Raymond Pellegrin, Marlon Brando, Rod Steiger, Charles Boyer, Sacha Guitry, Christian Clavier - suscite une lecture différente de l'Histoire, teintée de légende, de parti-pris ou d'idées reçues. Il n'existe à ce jour aucune étude approfondie sur la représentation protéiforme de Napoléon dans l'audiovisuel aux XXe-XXIe siècles, sur l'utilisation de son image à l'échelle planétaire, au gré des engouements, des détestations et de son appropriation massive par les régimes politiques les plus divers. « La vie de Bonaparte est une vérité incontestable que l'imposture s'est chargée d'écrire », a dit Chateaubriand, un constat que les films rassemblés ici répercutent au centuple tout en offrant à travers leurs reconstitutions un portrait idéologique décapant – et passionnant - de notre propre époque. Car alors qu'elle ressuscite un XIXe siècle fantasmé, la caméra, souvent, parle d'aujourd'hui.

Chaque partie du livre est précédée d'un « rappel historique » qui permet au lecteur de distinguer les faits avérés de l'imagination fertile des scénaristes, et suivi d'un commentaire global qui propose une synthèse analytique des films les plus importants abordés dans le chapitre, selon leur origine et leur contenu. Un ouvrage encyclopédique unique, tant par ses informations sans fards que par sa très rare iconographie.

Conseil de la semaine : Hervé Joubert-Laurencin
Hervé Joubert-Laurencin pour la sortie de l’ouvrage « Accatone. Pier Paolo Pasolini – Scénario et dossier » 2 volumes, éditions Macula.

« Accatone. Pier Paolo Pasolini – Scénario et dossier »
« Accatone. Pier Paolo Pasolini – Scénario et dossier »

Par Pier Paolo Pasolini, Carlo Levi, Hervé Joubert-Laurencin, Philippe-Alain Michaud, Francesco Galluzzi, Christian Caujolle

Volume I – Accattone de Pier Paolo Pasolini.

Scénario et textes de Pier Paolo Pasolini, préface de Carlo Levi, 224 pages, 58 illustrations noir et blanc, Vol. II : Dossier Accattone - textes de Hervé Joubert-Laurencin, Philippe-Alain Michaud, Francesco Galluzzi, Christian Caujolle et Pier Paolo Pasolini, documentation, bibliographie, 176 pages, 64 illustrations noir et blanc, format 24 x 16 cm

Volume II – Dossier Accattone , une plongée passionnante dans l’univers du grand poète-cinéaste.

Première traduction française du livre-film de 1961. Scénario et textes de Pier Paolo Pasolini, préface de Carlo Levi et 58 photographies. Traductions de l’italien par J.-C. Zancarini et H. Joubert-Laurencin. Le premier film de Pier Paolo Pasolini, Accattone , est projeté le 31 août 1961 à la Mostra de Venise. Le monde qu’il dépeint, un sous-prolétariat romain majoritairement inconnu des Italiens, avec son lot de maquereaux, voleurs et prostituées, est trop sulfureux pour une Italie encore très traditionnelle : le film sera interdit aux moins de 18 ans par crainte des « conséquences du choc » qu’il pourrait entraîner sur des jeunes gens pas encore tout à fait matures. Avant d’être un film, Accattone est un scénario d’une grande beauté, d’une puissance exceptionnelle de l’écrivain-poète Pasolini. Son personnage, Accattone (mot que l’on pourrait traduire par « mendiant »), est un proxénète oisif dont la protégée est envoyée en prison. Se retrouvant alors sans gagne-pain, il remarque une jolie jeune fille qu’il va vouloir mettre sur le trottoir, mais conquis par sa pureté, il en tombe amoureux, allant même jusqu’à tenter de travailler pour lui éviter la prostitution... Sur le site de l'éditeur

Il sera aussi question de "La piste Pasolini" de Pierre Adrian aux éditions des Equateurs

Couverture "La piste Pasolini"
Couverture "La piste Pasolini"

À 23 ans, Pierre Adrian part pour l’Italie sur les traces d’un écrivain insaisissable et fascinant : Pier Paolo Pasolini. Du « Frioul vide et infini » aux errances dans Rome et ses « nuits sans frein », il hume, palpe cette vie à fleur de peau, à rebours de tous les clichés. Magnifique quand il provoque la société, Pasolini n’a cessé de bousculer les idées reçues. Quarante ans après son assassinat, il reste vivant au point de nous brûler. Premier détracteur des téléviseurs et de la vie quotidienne, il s’attaque à la société de consommation, loue les joies du football et de la vie pastorale, s’insurge contre la tiédeur bourgeoise, les sentiments institués, et s’acharne à tout désacraliser. Pour s’approcher davantage du sacré. Un récit de voyage au plus près de Pasolini, une enquête incarnée, mais aussi la quête d’un frère, d’un maître, d’un « meneur d’âmes, meneur de nos petites âmes paumées du nouveau siècle ».

Intervenants
  • professeur en études cinématographiques à l'université de Paris Nanterre, codirecteur du département des arts du spectacle et de l'unité de recherches "HAR", traducteur et spécialiste de l’œuvre de Pier Paolo Pasolini
  • Directeur de la Cinémathèque suisse de 1996 à 2008
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......