LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Philippe Fraisse et Pierre Berthomieu

1h
À retrouver dans l'émission

Philippe Fraisse et Pierre Berthomieu pour la sortie du film de Terrence Malick « Knight of cups » Casting : Christian Bale, Natalie Portman et Cate Blanchett. Sortie en salles le 25 novembre

Et La parution de « Un jardin parmi les flammes. Le cinéma de Terrence Malick » de Philippe Fraisse, collection « Raccords » aux éditions Rouge profond
1) « Knight of cups »

Image du film "Knight of Cups". Christian Bale
Image du film "Knight of Cups". Christian Bale

Synopsis : « Il était une fois un jeune prince que son père, le souverain du royaume d’Orient, avait envoyé en Égypte afin qu’il y trouve une perle. Lorsque le prince arriva, le peuple lui offrit une coupe pour étancher sa soif. En buvant, le prince oublia qu’il était fils de roi, il oublia sa quête et il sombra dans un profond sommeil… » Le père de Rick lui lisait cette histoire lorsqu’il était enfant. Aujourd’hui, Rick vit à Santa Monica et il est devenu auteur de comédies. Il aspire à autre chose, sans savoir réellement quoi. Il se demande quel chemin prendre.

Casting : Christian Bale, Natalie Portman et Cate Blanchett

2) « Un jardin parmi les flammes. Le cinéma de Terrence Malick » de Philippe Fraisse. Collection « Raccords » aux éditions Rouge profond

Couverture
Couverture

Il y a dans le cinéma de Terrence Malick un peu plus que du cinéma. C'est à ce supplément que Philippe Fraisse consacre son essai richement illustré. Les films de Malick, depuis La Balade sauvage jusqu'au prochain Knight of Cups , en passant par Les Moissons du ciel , La Ligne rouge , Le Nouveau Monde , Tree of Life , À la merveille , offrent un imagier bruissant de voix chuchotantes qui invite à la méditation et à une expérience intérieure. Dans le vacarme des sociétés de contrôle médiatique une oeuvre telle, avant tout exigeante en silence, a peu de chance d'être saluée par autre chose que les plus grossiers contresens. Malick est travesti en prosélyte de l'église épiscopalienne, en propagandiste du christianisme. Est-il question chez Malick de Trinité ou d'Incarnation, ou bien plus simplement d'anges, d'amour et de théophanie ? Dans nos troupeaux où tout se revendique et se milite, où chaque élan de la vie est ramené à une succession de calculs économiques, le spirituel est condamné d'emblée comme religieux. Terrence Malick reste notre contemporain. Sa quête de pureté nous interpelle, et s'il peut être qualifié de poète pastoral, c'est parce qu'il filme la nature d'une façon incomparable en parvenant à en capter la brillance et l'éclat, saisissant une lumière qui est la manifestation d'une lumière invisible, celle de l'esprit. Le texan Malick n'est ni un prédicateur ni un écologiste. Les images qu'il nous propose ne sont pas des tableaux édifiants. Jamais chez ce cinéaste ce qui est donné à voir ne relève du spectacle, posé devant nous comme artifice à consommer. Il cherche les images-états, les images-perceptions qui effacent la distance du sujet à l'objet afin d'ouvrir un espace qui n'est plus de contrôle ou de représentation mais de présence. Plus que tout Malick aime filmer les abords des rivières, et les embarcations réelles ou figurées qui les parcourent. Puisse son cinéma, contre toute certitude, irriguer à nouveau les lits des rivières asséchées, et rendre à nos vies les symboles dont nos vies se nourrissent.

Pierre Berthomieu a consacré 3 ouvrages au cinéma hollywodien aux éditions Rouge profond :

Couverture
Couverture

« Hollywood classique. Le temps des géants » (2009), « Hollywood moderne. Le temps des voyants » (2011) « Hollywood. Le temps des mutants » (2013). Dans ce dernier, il consacre un chapitre à Terrence Malick

Conseil de la semaine : Jayro Bustamante

Jayro Bustamante lors de la remise du Prix  Alfred-Bauer à la "Berlinale 2015"
Jayro Bustamante lors de la remise du Prix Alfred-Bauer à la "Berlinale 2015"

Le réalisateur guatémaltèque Jayro Bustamante pour son film « Ixcanul » ("Ixcanul - le volcan", titre français) sortie en salles le 25 novembre.

Synopsis : María est promise à Ignacio, le contremaître de la plantation de café. Pour la famille, c’est l’assurance d’un logement et d’un travail pour le père. Mais pour la jeune fille, tout juste sortie de l’adolescence, cela signifierait la fin d’un rêve : celui d’aller voir au-delà du volcan.

Réalisation et scénario : Jayro Bustamante

Acteurs : María Mercedes Coroy (Maria), María Telón (Juana), Manuel Antún (Manuel), Justo Lorenzo (Ignacio), Marvin Coroy (El Pepe).

Le jeune réalisateur Jayro Bustamante est revenu sur sa terre natale filmer une histoire profondément enracinée dans les traditions mayas tout en étant radicalement d’actualité.

Distinctions :

  • Silberner Bär - Alfred Bauer-Preis an der Berlinale 2015- Meilleur Film et Meilleur Réalisateur Festival International Guadalajara 2015- Meilleur Film Festival International Cartagena 2015- Prix du Public et de la Critique française Encuentro Latinamericano Toulouse 2015- Prix Making Way, PKO OFF Camera International Festival of Independent Cinema 2015 (Poland)- Prix Meilleur Premier Film Festival International Santo Domingo 2015
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......