LE DIRECT
Cérémonie de commémoration du génocide arménien devant le mémorial Tsitsernakaberd, Erevan, 2016

Lois mémorielles, le génocide arménien avec Annette Becker

29 min
À retrouver dans l'émission

Le 22 novembre 2011 a été adopté par le Parlement une proposition de loi réprimant la contestation des génocides reconnus par la loi française : le génocide des Juifs d’Europe, le génocide arménien et le génocide rwandais de 1994. Ce vote a provoqué une levée de bouclier et divisé les historiens.

Cérémonie de commémoration du génocide arménien devant le mémorial Tsitsernakaberd, Erevan, 2016
Cérémonie de commémoration du génocide arménien devant le mémorial Tsitsernakaberd, Erevan, 2016 Crédits : Jan Woitas/dpa - Getty

Le 22 novembre 2011 a été adopté par le Parlement une proposition de loi visant à réprimer la contestation des génocides reconnus par la loi française. Le génocide des Juifs d’Europe, le génocide des Arméniens et le génocide rwandais de 1994. Cette proposition de loi a provoqué une levée de boucliers, divisant également la communauté des historiens.

Monique Canto-Sperber s'entretient avec Annette Becker, professeure d'histoire contemporaine à l'Université de Paris-Ouest / Nanterre la Défense.

Monique Canto-Sperber : Qu’est-ce qu’un génocide ?

Annette Becker : Le mot était très clair au départ quand le juriste Raphael Lemkin l’a forgé en 1943. Mais il a été utilisé, instrumentalisé et on est aujourd’hui dans une situation d’inflation de l’utilisation du terme de génocide.

Intervenants
  • Professeure à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense. Spécialiste des violences extrêmes et cultures de guerre. Ses ouvrages portent sur les intellectuels et les artistes en guerres mondiales et sur la mémoire des traumas
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......