LE DIRECT
Maryam (Marie) et Jésus-Îsâ (ancienne miniature persane).

La place de Jésus et de Marie dans le Coran

54 min
À retrouver dans l'émission

Questions d'islam s'intéresse cette semaine à la christologie coranique, la place de Jésus et de Marie dans le Coran. Comment s'est établi ce dialogue islamo-chrétien ? Nous en parlons avec l’islamologue Emmanuel Pisani.

Maryam (Marie) et Jésus-Îsâ (ancienne miniature persane).
Maryam (Marie) et Jésus-Îsâ (ancienne miniature persane). Crédits : domaine public

La christologie est perçue par les théologiens chrétiens et musulmans, en général comme le point crucial de la différence doctrinale entre les deux traditions religieuses chrétienne et islamique. Tandis que pour les chrétiens la foi en Jésus-Christ en tant que Fils de Dieu établit le fondement même de leur croyance, pour les musulmans, Jésus est un éminent prophète sceau de la sainteté. En effet, à travers les fondements « directifs » de la foi dans la tradition islamique, une si profonde considération de la personne et de la vie de Jésus de Nazareth est mise en exergue. De ce point de vue, cette tradition a toujours cultivé une dévotion populaire remarquable pour Jésus de Nazareth et pour sa mère Marie. Ce sont ses aspects que le théologien et islamologue Emmanuel Pisani viendra passer en revue. Il évoquera le culte marial en contextes islamiques ainsi que certaines notions de la christologie coranique. 

Au Moyen-âge, dès les premières années de la Fondation de l’Ordre, il y a Raymond de Penyafort, qui va fonder des écoles de langues, notamment le studium arabicum de Tunis. Il va démissionner de sa charge pour s’adonner pleinement à ses études. A l’époque, on étudiait la langue arabe, on travaillait pour accéder au Coran, aux sources musulmanes d’abord et avant tout dans une logique missionnaire. Il s’agissait d’annoncer l’évangile, en connaissant les musulmans, en se référant à leur théologie. Emmanuel Pisani

En musique aujourd'hui

Guillaume de Tripoli va étudier le Coran mais il va essayer de montrer au fond, qu’est-ce qui dans le Coran est orthodoxe. Pour lui, la perspective n‘est pas polémique mais plutôt de dire que dans le Coran on parle de Jésus, on parle de Marie, il y voit de très grandes ressemblances, il est frappé par les similitudes. (…) Il y voit la possibilité d’établir un dialogue avec les musulmans. (…) La lecture de Guillaume de Tripoli est bienveillante et positive. (…) En revanche, ce qu’il ne fait pas et ce qui est à mon avis nécessaire de faire, c’est de se questionner sur comment les musulmans comprennent leurs propres traditions, comment ils interprètent, comment ils commentent ces versets sur Marie et sur Jésus. 

Institut dominicain des études orientales 

Intervenants
  • théologien, islamologue, directeur de l’Institut des sciences et théologies des religions de l’Institut catholique de Paris.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......