LE DIRECT
Portrait de Jacqueline Chabbi

Jacqueline Chabbi : Adam et le Coran

59 min
À retrouver dans l'émission

Le mythe du premier homme est totalement ignoré ainsi que le paradis terrestre initial, dépossédant totalement Adam de son rôle fondateur. Jacqueline Chabbi, avec l'anthropologie historique, nous éclaire.

Portrait de Jacqueline Chabbi
Portrait de Jacqueline Chabbi Crédits : D.R.

Jacqueline Chabbi, agrégée d'arabe et docteur ès lettres, est professeurs honoraire des universités. Elle est l'auteure d'une oeuvre cohérente qui renouvelle l'approche des origines de l'islam et du Coran par le biais de l'anthropologie historique. Dans son ouvrage Le Coran décrypté : figures bibliques en Arabie (édition du Cerf, collection Lexio, 2014) Jacqueline Chabbi dit qu'Adam lui a "échappé". Mais pourquoi ? Et bien, elle l'a tout simplement oublié. Après y avoir réfléchi, elle précisera que l'une des raisons de cet oubli est qu'il n'y a pas de mythe de premier homme dans le Coran... Début d'un entretien passionnant et documenté, avec pour toile de fond, son dernier ouvrage On a perdu Adam. La création dans le Coran (éditions Seuil, 2019)

Peinture de Manafi al-Hayawan (Les animaux utiles), représentant Adam et Eve (1294/99). À Maragh (Ispahan) en Iran mongol
Peinture de Manafi al-Hayawan (Les animaux utiles), représentant Adam et Eve (1294/99). À Maragh (Ispahan) en Iran mongol Crédits : Abu Said Ubaud Allah Ibn Bakhitshu. Domaine public - Wikipédia

En tant que religion monothéiste, l'islam est supposé partager avec les deux religions qui l'ont précédé les grandes thématiques qui les caractérisent. Le Coran traite effectivement d'un Jugement destiné à évaluer les actions des hommes. Il décrit un enfer aussi bien qu'un paradis. Le dieu du Coran est également présenté comme le créateur des cieux et de la terre. On ne s'est guère avisé cependant que l'adaptation de ces emprunts à un nouveau milieu, celui des hommes de l'Arabie aride, les faisait entrer dans un nouvel espace de représentation du monde.                                                    
Les grandes idées empruntées aux milieux bibliques ont dû se coraniser. C'est ainsi que l'idée de Création, abondamment traitée dans le Coran, ne l'est pas du tout dans l'optique biblique. Le mythe du premier homme est totalement ignoré ainsi que le paradis terrestre initial, dépossédant totalement Adam de son rôle fondateur. C'est d'emblée une société au travail qui est créée par un dieu bienfaisant.                                                    
Celui-ci pourvoit à tout ce qui rend la vie possible et doit continuer à le faire dans un milieu surchargé d'aléas et de contraintes vitales. Réduit dans le Coran à un rôle anecdotique, Adam s'est néanmoins trouvé rétabli dans tous ses droits bibliques dans la tradition musulmane postérieure, dès lors que l'islam s'est construit comme religion, en dehors de son milieu d'origine, dans les sociétés multi-culturelles des empires musulmans. Éditions Seuil (2019)

Adam et Eve, miniature turque, Zubdat al-tawarikh, 1583.
Adam et Eve, miniature turque, Zubdat al-tawarikh, 1583. Crédits : Istanbul University Library. Domaine public. Wikipédia

Actualité

On a perdu Adam. La création dans le Coran (éditions Seuil, 2019)

Liens

On a perdu Adam. La création dans le Coran (éditions Seuil, 2019)

Pour aller plus loin

Les trois pilliers de l'islam. Lecture anthropologique du Coran

Prise de son Manon Houssin

Intervenants
  • Historienne, professeur à l'université de Paris-VIII Saint-Denis. Elle travaille sur l'histoire du monde musulman
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......