LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jeune homme tenant un Coran

La formation des imams

53 min
À retrouver dans l'émission

Nous consacrons cette émission à la formation des ministres du culte islamique imams, prédicateurs, aumôniers, cadres cultuels dans les associations de loi de 1905. Quels sont les différents acteurs prenant part à l'élaboration de la formation des imams ? Quels sont les obstacles ?

Jeune homme tenant un Coran
Jeune homme tenant un Coran Crédits : Mosque Prosperity Council of Masjid Pogung Dalang/Creative Commons via Unsplash

L’une des questions cruciales auxquelles est confrontée l’organisation du culte islamique en France est la formation des cadres religieux et des ministres du culte. En effet, un corps d’ouléma et des imams compétents et sérieux sont nécessaires pour guider les fidèles. 

Ce que j'appelle la problématisation de cette controverse de la formation des imams en France, c'est la question de la laïcité, présentée comme obstacle à la formation des imams et qui a justifié justement ce recours aux imams détachés d'une part, puis aux différents accords avec l'Algérie, le Maroc, la Turquie, etc.

Les imams sont des thérapeutes de l’âme et la prise en charge spirituelle de toute une jeunesse qui pourrait être sensibles aux sirènes « islamistes » est la meilleure façon de l’immuniser contre ces tentations. Encore faut-il les difficultés inhérentes à cette formation. 

Il m'a fallu recourir à l'analyse des points de vue de différents acteurs.. (...) Le premier groupe pour un islam des Lumières, derrière lequel se rangent nombre d'intellectuels musulmans français, notables français. Ensuite, un deuxième groupe où il y a des hiérarques musulmans, des présidents d'associations musulmanes françaises et enfin, un troisième groupe où il y a des imams.

Pour cela le praticien chercheur Ahmed Sfaxi problématise ici la question en amont en se référant à la théorie de la sociologie de la traduction et à la philosophie de l’éducation. 

Les pouvoirs publics et leurs alliés sont rationnels. Explicitement, ils prônent un islam des Lumières, ils tiennent ce discours rationnel, l'applique de façon technocratique. Le second groupe tient un discours qui est implicite. Irrationnel. D'où l'impossibilité de communiquer. Le troisième groupe, les imams, ont un éthos qui lui, est celui d'une laïcité "ouverte". 

Ahmed Sfaxi est chercheur en sciences de l'éducation rattaché au laboratoire Formation et Apprentissages (Unité de recherche EA 7529) du  Conservatoire National des Arts & Métiers. 

A rédigé un chapitre sur la controverse de la formation des imams en France dans Problématiser les situations professionnelles, (L’Harmattan, 2020).

Musiques

  • "Kyrie Eleison" par Bachar Mar-Khalifé
  • "Oh My Father, I am Yusif" par Marcel Khalifé
  • "Trace Of Grace" par Michel Godard
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......