LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jeunes femmes en niqab dans le quartier de Basso Cambo à Toulouse, au printemps 2011, après la mise en application de la loi d'interdiction

Voile intégral, quel bilan 10 ans après ?

55 min
À retrouver dans l'émission

Dix ans après la promulgation de la loi proscrivant la dissimulation du visage dans l’espace public, quel bilan peut-on dresser ? Pourquoi ces femmes sont-elles dans une démarche réislamisation, en portant le voile intégral ?

Jeunes femmes en niqab dans le quartier de Basso Cambo à Toulouse, au printemps 2011, après la mise en application de la loi d'interdiction
Jeunes femmes en niqab dans le quartier de Basso Cambo à Toulouse, au printemps 2011, après la mise en application de la loi d'interdiction Crédits : Agnès De Féo

A l’occasion du dixième anniversaire de la promulgation de la loi proscrivant la dissimulation du visage dans l’espace public, un état des lieux relatif au port du voile intégral en France est dressé par la sociologue documentariste Agnès De Féo

Dès 2008 à la demande de mon directeur de thèse Michel Wieviorka je me suis intéressée à ce phénomène en France qui était très minoritaire.

Pourquoi ces jeunes femmes, souvent issues de familles musulmanes laïcisées, s'inscrivent-elles aujourd'hui dans une démarche de réislamisation ou de conversion pour marquer la rupture avec leurs familles ?  Quelle distinction entre le mouvement tabligh et le mouvement salafiste, quels points communs ? Comment expliquer qu'en 2009 le port du voile qui était encore marginal, ait suscité la polémique ?

Mon travail a été de montrer comment le déchainement médiatique et le vote de la loi ont eu l'effet inverse de celui qui était attendu (...) J'ai pu assister à l'apparition de nouvelles "niqabées". (...) Au lieu de supprimer le voile par un système d'amendes, la loi aura eu pour effet une incitation à le porter. 

Pratiquant la sociologie filmique, Agnès De Féo a réalisé huit documentaires mettant en scène des femmes voilées intégralement dont les témoignages ont été consignés par écrit dans un livre Derrière le niqab. On y découvre que non seulement qu’une très forte raréfaction du phénomène de la burqa ou du niqab est constatée, mais de surcroît bon nombre de ces femmes voilées intégralement ont abjuré l’islam. D’autres surprises émaillent également l’ouvrage que la documentariste présente. 

Je travaille dans la sociologie de l'intime car je pense que c'est comme ça que l'on arrive à connaitre les motivations profondes. 

Ce niqab pour certaines de ces femmes c'est une façon d'échapper aux injonctions esthétiques de la société française. (...) Il y a aussi celles qui détestent les hommes, certaines ont été violées.. Le niqab est une seconde peau, une carapace de protection... 

L'intolérance du public qui les catalogue comme des femmes soumises ou des femmes aliénées, ne prend pas en compte toutes ces femmes qui ont pu avoir des blessures narcissiques faites par des hommes, et qui ont besoin de se retrouver une identité, une protection par le niqab.

Agnès De Féo est sociologue et réalisatrice de documentaires. Auteure de Derrière le niqab, publié aux éditions Armand Colin. Elle a réalisé entre 2006 et 2017 plus d’une dizaine de documentaires autour de ces femmes.

Musique

"Babylon Mood" par Munir Bechir And His Quartet, label Parlophone

Intervenants
  • sociologue Cadis – EHESS, documentariste spécialiste du niqab.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......