LE DIRECT
Aller-retour France-Etats-Unis

Regards croisés sur l’Amérique et sur la France

52 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de la parution de l'essai "Un coupable presque parfait : la construction du bouc émissaire blanc", Alain Finkielkraut, Pascal Bruckner et James McAuley évoquent la notion de laïcité en France et aux Etats-Unis.

Aller-retour France-Etats-Unis
Aller-retour France-Etats-Unis Crédits : lvcandy - Getty

James McAuley, francophile assumé, s'inquiète de l'évolution actuelle de la France. Pascal Bruckner adore l'Amérique et se demande dès le début de son livre si les Etats-Unis ne sont pas en train de répandre dans le monde le délire du politiquement correct, c'est-à-dire notamment l'obsession raciale, le cauchemar identitaire et la guerre des sexes en guise de féminisme. Nous allons aujourd'hui confronter ces regards et tâcher d'évaluer la pertinence de ces inquiétudes.

L'universalisme à la française

James McAuley et Pascal Bruckner livrent leur conception de l'universalisme. 

Le particulier peut être intérieur à l'universel. Mais l'universel peut toujours rester l'aspiration partagée entre nous tous. Le particulier est un moyen et peut-être le seul moyen d'accéder à l'universel. C'est cela la littérature et l'empathie. De temps en temps, ce qui me manque dans le discours public en France qui exige de plus en plus une certaine uniformité et même une conformité des esprits et qui refuse la différence -comme si nous étions tous pareils avec les mêmes expériences et les mêmes histoires-. L'universalisme est la somme de nos différences, non leur effacement ! Une société qui nie la valeur de la différence, n'est pas universelle, elle est naïve ! -comme le montre le long et beau tableau de l'histoire de France-. James McAuley 

Les Américains nous critiquent pour de mauvaises raisons, c'est-à-dire pour le culte de la laïcité en France, ce qui me paraît être, au contraire, ce qu'il y a de mieux dans notre pays. Les Etats-Unis ne nous critiquent pas pour nos vrais défauts qui sont innombrables : l'infantilisation des citoyens face à l'Etat, le recours systématique aux grèves et aux manifestations, la plainte continuelle devenue un roman national qui sont des défauts typiquement français. Mais quand vous attaquez l'universalisme à la française et notre laïcité, probablement ce que nous avons fait mieux, je pense très honnêtement que vous vous trompez de cible. Pascal Bruckner

Regards sur les Etats-Unis

Cette inquiétude que je partage pour les Etats-Unis, ce pays s'engage dans une double impasse : d'un côté, le trumpisme et tous ses excès. De l'autre côté, "la Cancel Culture" et le politiquement correct qui ressemble à une sorte de religion dégradée et qui prononce des arrêts irrémédiables contre tous ceux qui ne sont pas d'accord avec elle. On a le sentiment que l'Amérique est pris en tenaille entre deux extrémismes qui sont invivables. La démocratie américaine me paraît extrêmement malade et je ne comprends pas pourquoi la gauche là-bas, au lieu de rester fidèle à l'esprit d'égalité et de justice, s'engage dans une sorte de dérive racialiste qui ne peut aboutir, à mon avis, qu'à une impasse. Pascal Bruckner

Je ne comprends pas cette obsession française. Cela montre une ignorance profonde de ce qui se passe aux Etats-Unis en ce moment. Si la Cancel Culture vous intéresse, il faut commencer par le Parti républicain et les partisans de Donald Trump qui ont littéralement essayé d'annuler l'élection, notre rite démocratique le plus sacré. James McAuley 

Pour aller plus loin : 

"'Lynchage', ces activistes qui prétendent faire la police des mots" par Pascal Bruckner, Le Figaro, 1 décembre 2020.

James McAuley : "Nous, Américains, avons peur pour l’avenir de l’idéal universel français", Le Monde, 3 décembre 2020.

"La laïcité sert de cache-sexe pour masquer les problèmes de la France", entretien avec Adam Nossiter, Le Point, 24 novembre 2020.

Tribune "Ce que l’universalisme français recouvre vraiment" par Marc Weitzmann, Le Monde, 10 décembre 2020.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......