LE DIRECT
Naître, composition et recomposition familiale

Nouvelles naissances

51 min
À retrouver dans l'émission

Une émission à l'occasion de la parution du dernier livre d'Alice Ferney questionnant les différentes manières de former un couple, d'être parent et de donner -ou non- la vie. Aujourd'hui, nous évoquons la question de la filiation et des nouvelles formes d'assistance médicale à la procréation.

Naître, composition et recomposition familiale
Naître, composition et recomposition familiale Crédits : Peter Dazeley - Getty

Grâce à la pilule, la sexualité a été naguère libérée de la procréation. Et voici qu'aujourd'hui, grâce à la technique, la procréation se libère de la sexualité. Cette deuxième émancipation élargit spectaculairement le champ des possibles. Avec la procréation médicalement assistée pour toutes et peut être bientôt la gestation pour autrui, la structure immémoriale du père, de la mère et de l'enfant perd son monopole. La nature et son triangle sont détrônés, d'autres configurations surgissent : d'autres familles voient le jour.

-Nouvelle écoute pour cette émission initialement diffusée le 26 septembre 2020-

S'affranchir du corps ? 

Alice Ferney évoque le personnage d'Ada qui meurt en couches à la suite d'une embolie amniotique dans les premières pages du roman.

A ce moment-là, on voit que la différence des sexes est indépassable. On ne peut pas la nier ! Lui est assis sur une chaise et c'est elle qui saigne et qui souffre. Je voulais revenir sur cette épreuve qu'est le moment de l'accouchement et c'est une épreuve spécifiquement féminine. Alice Ferney

Freud dans sa théorie de la sexualité dissocie absolument la sexualité de la procréation puisque le but de la sexualité est le plaisir. Ensuite, comment cela se combine à la question de la procréation et au désir d'enfant -qui est toujours quelque chose de très mystérieux-. Sabine Prokhoris

Le mouvement libidinal

Sabine Prokhoris évoque le symptôme comme récit crypté.

Le personnage d'Alba m'est vraiment venu dans l'après-mouvement #MeToo. Il y a quelque chose de prédateur dans la sexualité, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Alice Ferney

Alba ou un désir obsessionnel d'enfant 

Le personnage d'Alba désire un enfant, sans souhaiter être enceinte. 

En terme de discours, ces agences de GPA disent toujours aux gens ce qu'ils ont envie d'entendre. Par exemple, à la mère qui n'a pas d'ovocyte mais peut porter l'enfant : on va lui dire que la grossesse fait tout !  Au contraire à celle qui a des ovocytes mais qui ne peut pas porter l'enfant : on va lui dire que la grossesse ce n'est rien du tout ! Ce qui m'a frappé c'est ce paquet de contradictions. Alice Ferney

Sabine Prokhoris revient sur le rôle de la mère porteuse. 

Il y a des enjeux inconscients très puissants dans cet acte [d'être mère porteuse]. Par exemple l'une d'elle était une femme pour laquelle il était vital, relativement à sa propre existence au monde, que de nouvelles vies passent par elle, même si ce n'était pas ses propres enfants. [...] Ce n'est pas la GPA en tant que telle qui est problématique, ce sont les conditions dans lesquelles elle se fait. Sabine Prokhoris

Alice Ferney pose la question des conditions du consentement pour ces mères porteuses

Avec la technique, on a l'impression que la volonté humaine s'émancipe de la nature, donc c'est une libération finale. Mais quand la volonté s'émancipe de la nature : c'est la volonté des parents, on veut programmer l'enfant. Et là, tout à coup, le rapport entre les libertés et la nature change. Peut-être que la nature, c'est le fond indisponible sur lequel aussi peut s'envoler la liberté de l'enfant qu'on attend. Alain Finkielkraut 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......