LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Y-a-t-il un danger réactionnaire ?

Y a-t-il un danger réactionnaire ?

51 min
À retrouver dans l'émission

À en croire certains éditorialistes et nombre d’universitaires, les "réacs" sont aujourd’hui omniprésents sur la scène intellectuelle. Mais à l’instar de "populiste", "réactionnaire" n’est jamais vraiment défini. Qu’est-ce qu’un réactionnaire ? Qui, en France aujourd’hui, mérite cette appellation ?

Y-a-t-il un danger réactionnaire ?
Y-a-t-il un danger réactionnaire ? Crédits : George Peters - Getty

À l’origine, le mot "réactionnaire" surgit à la fin de la Révolution française, on crée le suffixe à l’image de "révolutionnaire", de la réaction.
Depuis, ce terme, comme l'écrit Jean Starobinski dans le livre Action et Réaction : vie et aventures d’un couple, désigne l’ensemble des hommes tirant profit de l’inégalité sociale. "Réactionnaire" désigne aussi les tendances d’opinion qui visent à rétablir des prérogatives féodales ou l’influence temporelle d’un clergé au service de l’absolutisme.
Mais le terme a aussi été utilisé par Marx dans le Manifeste du parti communiste, désignant ceux qui veulent inverser la roue de l’histoire.
En ce sens, peut-on dire qu’il y ait aujourd’hui des réactionnaires ? Qui sont-ils ? Le rapport au mythe de l'histoire est-il une façon de reconnaître le réactionnaire ?

Les invités :

  • Mark Lilla, historien des idées, essayiste, enseignant à l'Université Columbia de New York, collabore au The New York Review of Books et au The New York Times, auteur de L’esprit de réaction aux éditions Desclée de Brouwer
  • Philippe Raynaud, ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de philosophie et docteur en sciences politiques, professeur des universités à l’université Panthéon-Assas

Aujourd’hui, on parle beaucoup des réactionnaires, mais on mélange tout : les conservateurs et les réactionnaires. Il faut distinguer deux sortes d’imaginaires politiques à droite. Le conservateur est dans un débat permanent avec des libéraux, qui tourne autour de la nature humaine, la nature de la société, et la relation entre la société et l’individu. C’est un débat où la question de l’histoire n’entre pas. Le réactionnaire, quant à lui, est un jumeau du révolutionnaire, il se demande comment nous en sommes arrivés là ? Tous deux se perdent dans le mythe de l’histoire.0ils veulent expliquer l’histoire, pour comprendre le présent. Pour le réactionnaire, c’est important de définir la modernité.            
Mark Lilla

Il n’est pas invraisemblable que Eric Zemmour soit réactionnaire. Mais réactionnaire n’est pas une maladie ni une insulte, c’est une caractérisation politique.            
Nous sommes dans une société où la révolution n’a pas cessé, la dynamique de l’égalité ne s’est pas arrêtée, le réactionnaire c’est celui qui a une certaine position à l’égard de la dynamique de l’égalité.            
Philippe Raynaud

Intervenants
  • historien des idées, essayiste, enseignant à l'Université Columbia de New York
  • Professeur émérite de science politique à l'université Panthéon-Assas, membre de l'Institut universitaire de France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......