LE DIRECT

La chirurgie bariatrique

57 min
À retrouver dans l'émission

Christophe Barrat
Christophe Barrat Crédits : Catherine Donné - Radio France

Quelle est la place du bistouri dans une épidémie d’obésité ? Restreindre la possibilité d’absorption des aliments par la chirurgie bariatrique concerne près de 50 000 personnes par an. Le professeur Christophe Barrat , chef du service de gastro-entérologie et responsable du Pôle d'Activités Interventionnelles, Ambulatoires et Nutritionnelles de l’hôpital Jean Verdier, nous fera part des avantages et des inconvénients des principales opérations : pose d’un anneau gastrique, court-circuit gastrique, réduction du volume de l’estomac. Ces interventions peuvent permettre au patient de perdre entre 25 et 50 kg. Mais qui peut bénéficier de telles interventions et quelle est la durée de leur efficacité ainsi que les complications possibles. Les recommandations de l’HAS (Haute Autorité de Santé) sont claires et accessibles sur le site : www.has-sante.fr. Seules les personnes au-dessus d’un certain indice de masse corporelle (IMC = poids / taille au carré), peuvent y recourir ou encore lorsqu’il s’agit d’éviter le développement de certaines maladies liées à l’obésité comme le diabète et l’hypertension artérielle par exemple. C’est donc le premier pas vers une chirurgie non seulement à visée plastique mais également métabolique pour éviter ou retarder la survenue des complications liées à l’obésité.

Cette chirurgie nécessite trois engagements du patient et spécialement chez le sujet jeune : un changement des habitudes alimentaires, une augmentation de l’activité physique, la prise de vitamine de substitution et ceci encadré par un suivi interdisciplinaire. Ce dernier point est capital avant, pendant et après la décision de recourir à la chirurgie bariatrique. Le professeur Christophe Barrat nous expliquera le fonctionnement de son centre labellisé (comme 55 autres centres à travers la France) pour la prise en charge de l’obésité dans un cadre pluridisciplinaire (endocrinologue, nutritionnistes, pédiatres, chirurgiens, anesthésiste-réanimateurs…). Sans oublier d’évoquer l’approche de santé publique qui permettra d’identifier les causes et les évolutions de ce trouble du comportement bien préjudiciable à la santé de nos concitoyens.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......