LE DIRECT

La médecine nucléaire

56 min
À retrouver dans l'émission

Dans le cadre de la semaine Sciences - 70 ans du CEA

A. Prigent et R. Frydman
A. Prigent et R. Frydman Crédits : Catherine Donné - Radio France

Un terme qui fait peur et pourtant cette spécialité qui allie les connaissances physiques des rayonnements et de l’atome ainsi que le fonctionnement de nos cellules et de nos organes est en plein développement. Le professeur Alain Prigent, chef du service de biophysique et de médecine nucléaire à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre intervient alors que nous fêtons les 70 ans du CEA pour nous faire part des progrès diagnostiques et surtout thérapeutiques obtenus grâce aux rayonnements émis et détectés par des traceurs à la cible bien définie. Il faut parler tout d’abord de l’utilisation de ces radioéléments pour obtenir l’image particulièrement précise d’un organe (telle la scintigraphie) est sans danger au point que le thallium (mort au rat) a pu être utilisé sans aucune conséquence car les doses de ses radioéléments interviennent à doses homéopathiques et ne sauraient donc avoir d’effets secondaires néfastes. La médecine nucléaire fait appel à une méthode très spécifique car n’importe quelle molécule peut être radiomarquée et donc atteindre un organe cible. C’est une méthode d’imagerie quantitative in vivo chez l’homme, donc fonctionnelle, qui a déjà révolutionné la prise en charge de nombreuses pathologies en particulier les cancers et les maladies cancéreuses hématologiques. Après avoir traduit en langage courant ce que sont les examens que chacun de nous peut être amené à passer (échographies, scanners, PET scans) nous passerons au couplage positon et IRM qui devrait apporter une véritable révolution de l’imagerie à venir et nous aborderons l’utilisation de radios pharmaceutiques vectorisées qui ciblent une tumeur en épargnant les tissus sains environnants. Comme nous le verrons la médecine nucléaire est en pleine évolution.

Intervenants
  • chef du service de biophysique et de médecine nucléaire à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......