LE DIRECT

Les troubles du fer

56 min
À retrouver dans l'émission

R. Frydman et P. Brissot
R. Frydman et P. Brissot Crédits : Catherine Donné - Radio France

Le fer est indispensable à la vie humaine. Carence comme surcharge peut être redoutable. Ce métal est nécessaire à la fonction du globule rouge : il constitue le cœur de l’hémoglobine dont la fonction est le transport de l’oxygène dans le sang afin d’assurer le fonctionnement de tous les organes. Hors notre organisme ne produit pas de fer, son apport est uniquement extérieur par l’alimentation, et ce sont les mécanismes de l’homéostasie du fer qui sont un véritable puzzle. En effet, seul un petit pourcentage du fer ingurgité est transformé dans la cellule digestive, transporté par une ou plusieurs protéines afin d’être immédiatement utilisé dans la moelle osseuse ou bien stocké dans le foie qui est l’organe cible. La découverte récente, en 2001, de l’hepcidine par des chercheurs français (à Rennes) s’ajoute à une grande participation des chercheurs français depuis Trousseau en 1865 à la description de la maladie de surcharge appelée hémochromatose. Cette maladie, l’hémochromatose, est la première maladie génétique en nombre de cas (trois pour mille) dont on connaît bien le gène HFE depuis 1996 et les principales mutations responsables de ce trouble. Comme pour toute maladie génétique toute la famille doit être explorée.

Qui mieux que le professeur Pierre Brissot , ancien chef du service des maladies du foie au CHU de Rennes et qui a participé aux trente glorieuses de la bataille du fer pour faire le point sur cette question.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......