LE DIRECT

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le pancréas

56 min
À retrouver dans l'émission

René Frydman et Philippe Ruszniewski
René Frydman et Philippe Ruszniewski Crédits : Catherine Donné - Radio France

Le professeur Philippe Ruszniewski , est chef du service de gastroentérologie à l’hôpital Beaujon (Clichy), professeur de gastroaentérologie à l’Université Paris 7 Denis-Diderot. Il est également responsable du pôle des maladies du foie, des maladies digestives et du pancréas (hôpitaux de Beaujon-Bichat et Louis Mourier), un pôlequi occupe une place unique dans la spécialité puisqu’il est le seul à être exclusivement dédié aux pathologies endocrines et exocrines du pancréas. Il est un des rares spécialistes à avoir consacré son savoir au pancréas. Un organe caché, difficile à palper et récemment visible grâce à l’imagerie. Le pancréas c’est bien sur d’un côté avec la présence de sucs pancréatiques la possibilité de digérer correctement les aliments ingérés et ainsi de fournir l’énergie nécessaire aux cellules, c’est aussi l’équilibre de la glycémie avec deux hormones capitales qu’il secrète et qui s’opposent qui sont l’insuline et le glucagon. Le glucagon une hormone sécrétée par les cellules alpha des îlots de Langherans, des hormones qui sont dans le point de mire des chercheurs qui visent à traiter demain, par des greffes de cellules, ces maladies endocriniennes. Mais ce qui anime surtout les recherches du professeur Philippe Ruszniewski ce sont les tumeurs du pancréas, réputées redoutables car trop souvent tardivement diagnostiquées, il faut y penser en cas de troubles digestifs, de douleurs dans la partie haute du ventre, non calmées par des aliments et qui va induire un diagnostic par imagerie surtout par IRM qui permet de visualiser les trois parties du pancréas : la tête, le corps et la queue. Les tumeurs du pancréas sont souvent des tumeurs cancéreuses. Le cancer du pancréas reste redoutable mais des espoirs sont portés par la découverte récente de molécules et sans doute par une meilleure stratégie pour décider de la combinaison entre traitement médical et chirurgical. Des cas particuliers de maladies du pancréas auto-immunes font rechercher des facteurs familiaux ou génétiques et là aussi permettent de développer de nouvelles thérapies.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......