LE DIRECT
S.Hefez, L. Jehel, R. Frydman, A. Pouessel, H. Korn

Violences extrêmes, radicalisation... Quelles sont les réponses de la médecine ?

59 min
À retrouver dans l'émission

Rediffusion du 16/02/2016. Les urgences parisiennes ont fait face le mieux possible au drame des attentats de novembre dernier. Comment les équipes se sont-elles préparées, étaient-elles préparées, qu’est-ce que le plan blanc, comment trier les urgences vitales de celles qui ne le sont pas ?

S.Hefez, L. Jehel, R. Frydman, A. Pouessel, H. Korn
S.Hefez, L. Jehel, R. Frydman, A. Pouessel, H. Korn Crédits : A. Landivier

En partenariat avec Le Quotidien du Médecin  et Nice Matin

A l’occasion du 4e forum France Culture « L’année vue par… les sciences », autour du thème « L’humain dans tous ses états », nous vous proposons de découvrir la table ronde que nous avons eu le plaisir d'animer sur : "Violences extrêmes, radicalisation : quelles sont les réponses de la médecine ?"

Comme le dit le professeur Pierre Carli, médecin-chef du Samu de Paris, l’action des services de santé s’oppose directement à l’objectif terroriste par la résistance à la désorganisation et par la qualité et la sécurité des soins malgré l’afflux des victimes. Les urgences parisiennes ont fait face le mieux possible au drame des attentats de novembre dernier. Comment les équipes se sont-elles préparées, étaient-elles préparées, qu’est-ce que le plan blanc, comment trier les urgences vitales de celles qui ne le sont pas ? Madame Anne Pouessel, cadre supérieure aux Urgences à l’hôpital Saint-Louis, qui a vécu cette terrible nuit du 13 novembre, nous fera part de son expérience et de ses réflexions.

Les survivants ont besoin, bien sûr, d’une prise en charge médico-psychologique, les patients ont été dirigés vers des cellules d’urgence médico-psychologique (CUMP), que sont-elles, comment fonctionnent-elles dans l’urgence mais aussi dans le posttraumatique immédiat ? Nous le verrons avec le professeur Louis Jehel, professeur de psychiatrie à l’université des Antilles, Président de l' AFORCUMP-SFP(Association de formation et de recherche des Cellules d'urgence médico-psychologique/ Société française de psycho-traumatologie). Les menaces biologiques sont une réalité : modifier les agents pathogènes, créer des organismes nouveaux, cela est possible. Le professeur Henri Korn, neurobiologiste, membre de l’Académie des Sciences, a mis en place (le 30 novembre 2015) le Conseil national consultatif pour la biosécurité (CNCB), il nous parlera de la réglementation pour les chercheurs et du lien entre les chercheurs et les organismes de sécurité de l’Etat. Enfin Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste spécialiste de l’adolescent, qui participe au centre de prévention des dérives sectaires liées à l’Islam tentera de répondre à la question : le terrorisme relève-t-il d’une psychopathologie préexistante et peut-on être « déradicalisé »?   

Un Forum France Culture, en partenariat avec l’Université Paris-Sorbonne, et avec le soutien du magazine Sciences et Vie, du Rectorat de l’Académie de Paris et d’Universcience.

Intervenants
  • Responsable de l'unité de thérapie familiale dans le service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris
  • neurobiologiste, professeur honoraire à l'Institut Pasteur, membre de l’Académie des Sciences
  • professeur de psychiatrie à l’université des Antilles, Président de l' AFORCUMP-SFP
  • Cadre de santé à l'hôpital Saint-Louis de Paris
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......