LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Dieu seul le sait (tube, sirop et virginité)

6 min

God only knows

*« On a gavé les gens avec la chanson * You’re Beautiful, et elle est devenue ennuyeuse. »  De qui, cette déclaration frappée au coin du bon sens ? De *“son interprète, James Blunt lui-même, dans une interview au magazine britannique * Hello!*, * citée par Télérama. Visiblement, le chanteur ne supporte plus ce tube mondial, qui s’est vendu à plus de quatre millions d’exemplaires. Il ne semble pas pour autant envisager de reverser ses royalties à ses victimes – c’est-à-dire nous” , se plaint l’hebdomadaire culturel. Quoi de pire qu’une scie planétaire ? Sans doute une reprise malheureuse… [son GOD ONLY KNOWS]
*“Marx écrivait dans * Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte :  « Hegel a déjà dit que les grands hommes et les grands événements de l’Histoire se reproduisent toujours pour ainsi dire deux fois. Mais il aurait dû ajouter : la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce. » *Aussi étrange que cela puisse paraître, * écrit Diane Lisarelli dans *Les Inrockuptibles, c’est à cette formule que fait penser la reprise du monument * God Only Knows* (chanson culte des Beach Boys sortie en 1966 sur le non moins culte * Pet Sounds) par une foule de stars ayant pour point commun d’être lourdement tartinées de fond de teint. Sachez-le , prévient la chroniqueuse des *Inrocks : personne n’est à l’abri. A tout moment, un décideur de ce que l’on appelait « l’industrie du disque » pourrait choisir votre morceau préféré pour en faire une reprise absurde et/ou édulcorée. Un bon filon ? Sans doute. Reste que le motif avancé ici est caritatif : la BBC produit ce clip pour une opération visant à récolter des fonds pour les enfants dans le besoin. L’occasion de mobiliser une brochette de stars. De Pharrell Williams à Kylie Minogue en passant par Dave Grohl, One Direction, Elton John, Stevie Wonder, Chris Martin, Lorde, Brian Wilson * himself* et aussi d’autres gens très célèbres que l’on peine à reconnaître. […] Aux nouveaux arrangements sirupeux s’ajoute une mise en image [des] plus kitsch. Outre les effets spéciaux donnant au tout une grande ressemblance avec l’horrible générique de * Secret Story*, notons la présence de toutes les figures obligées du clip caritatif. Air concerné, fronts plissés, sentimentalisme surjoué et vocalises déplacées : ne manque plus que la session d’enregistrement à grands renforts de casque audio et micro pro. L’estocade arrivant à la toute fin quand, après qu’une plume a fini sa course folle sur les touches du piano de Wilson, apparaît ce message : * « FOR THE LOVE OF MUSIC »*.” * Est-ce pour l’amour de la musique ? Dieu seul le sait, sans doute…
Toujours est-il que Suor Cristina, dont je vous ai déjà parlé ici, quand elle avait au Printemps 2014 gagné la version italienne de The Voice , vient de sortir sa version de *Like a Virgin * dans un clip,prélude d’un album de reprises qui sortira en novembre. Une version qui, pour Philippe Ridet dans *M Le magazine du Monde, “n’a pas grand-chose à voir avec l’original. Filmée sur un fond de Venise un peu froide, vêtue d’une stricte robe de religieuse, croix autour du cou et lunettes sages sur le nez, Suor Cristina réussit le tour de force de métamorphoser un hit de dancefloor en prière – ou peu s’en faut. * [son LIKE A VIRGIN]  « Comme une vierge / Touchée pour la première fois / Comme une vierge / Quant ton cœur bat / Près du mien… » Ces paroles semblent avoir été écrites pour cette jeune femme née Cristina Scuccia il y a 26 ans, en Sicile.” « J’ai lu le texte sans regarder son passé, comme s’il était neuf, et je lui ai donné une interprétation complètement nouvelle ! , explique-t-elle dans *La Croix. A l’origine, le texte dit : * “Je me sentais défaite, incomplète, mais après ce toucher, j’ai rencontré l’amour.”* C’est un peu l’expérience que j’ai vécue avec Dieu : j’étais triste, en recherche, je menais une vie désordonnée, mais quand Dieu m’a touchée, j’ai rencontré l’amour vrai, celui que je veux suivre le restant de mes jours. » “Depuis [sa victoire à * The Voice] , reprend le correspondant du *Monde * à Rome, *ses vidéos ont été vues des dizaines de millions de fois sur les plateformes de partage. Consécration suprême, elle a reçu les félicitations de Whoopi Goldberg, l’interprète de * Sister Act. Puis, progressivement, la trace de sœur Cristina s’est perdue. On a dit que la religieuse italienne était entrée dans une période de doute, se demandant si, malgré son insistance à se placer dans les mains de la Providence, son statut de star ne l’éloignait pas de ses vœux… Quant à l’album promis par Universal pour prix de sa victoire, il se faisait attendre. Grinçants, certains évoquaient des précommandes trop faibles pour couvrir les frais d’enregistrement d’un disque à Los Angeles. Voilà qui confortait des critiques musicaux estimant que le succès de la nonne était d’avantage dû à l’attachement des Italiens au catholicisme qu’à ses talents de chanteuse. Il apparaît aujourd’hui que ce silence était aussi la conséquence d’une campagne de promotion bien conduite. Et qu’il préfigure un lancement médiatique réussi : l’association d’une religieuse des Ursulines et d’une reine de la pop ne manquera pas, tôt ou tard, de produire une de ces polémiques dont la Péninsule a le secret.”  Qu’en pense-t-elle, d’ailleurs, ladite « reine de la pop » ? Elle “a posté sur Twitter et Instagram deux photomontages d’elle en compagnie de Cristina , rapporte *Le Parisien. La première est légendée * « Like a Virgin ? #bitinghard »* (dur à croire), la seconde * « Sisters for Life, touched for the very first time » : « Sœurs pour la vie, touchées pour la première fois ». Autant dire une absolution.”

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......