LE DIRECT

Surprises

6 min

“Surprise : le dernier film du cinéaste Andreï Zvyagintsev, [disputé ici il y a deux semaines], représentera la Russie aux prochains Oscars, dans la catégorie « meilleur film étranger ». Réjouissante décision, mais choix inattendu , s’étonne La Croix, s’agissant d’une œuvre sans complaisance pour l’Etat russe, dénonçant la corruption et un système où la loi est au service du plus fort. Léviathan, prix du scénario au dernier festival de Cannes, avait reçu un commentaire distancié du ministre russe de la culture, qui avait dit « ne pas l’apprécier » malgré son caractère « talentueux ». Le comité russe des Oscars en a décidé autrement.” Quant au film, nous informe Le Monde , pour éviter de tomber en Russie sous le coup de la “loi, entrée en vigueur en juillet, [qui] interdit les jurons au théâtre, dans les films et les médias, une version retravaillée, où les expressions grossières ne seront plus audibles, sortira en salles dans le pays.” Surprise encore dans les salles françaises : c’est “une année presque historique , se réjouit Grégoire Poussielgue dans Les Echos. En forte hausse depuis le début de l’année ( 14% cumulé à fin août), les entrées dans les cinémas français laissent présager un millésime record pour 2014. Il s’approchera des 217 millions d’entrées atteints en 2011 grâce au carton du film Intouchables (20 millions d’entrées en France). De quoi redonner le sourire aux exploitants de salles, dont le congrès annuel [s’est tenu la semaine dernière] à Deauville. Entre le succès de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? (plus de 12 millions d’entrées), la bonne tenue d’autres films français et étrangers et les blockbusters à venir d’ici la fin de l’année ( Astérix, Samba, pour ne citer que des productions françaises), les salles ont effacé l’année noire enregistrée en 2013. Selon le CNC, si la tendance se poursuit, les entrées pourraient se situer entre 210 et 215 millions cette année, à un cheveu du record de 2011. Le succès de l’opération fixant à 4 euros le prix du billet pour les moins de 14 ans – geste destiné à répercuter auprès du public la baisse de la TVA obtenue par la filière exploitation – a joué un grand rôle dans le dynamisme retrouvé des salles , analysent Les Echos. Même si cette opération a fait grincer des dents (notamment chez les petits cinémas qui ont vu leurs revenus baisser et chez certains ayants droit), le constat est largement positif : elle a permis d’augmenter d’un tiers le public des jeunes.” Pas d’effet Netflix sur la fréquentation des salles donc, pas encore ?, peut-être… Toujours est-il que, “à en croire Le Figaro, repris par Libération, on se les frise sérieux chez Netflix : depuis son débarquement en France, le 15 septembre, le site américain de vidéos en ligne par abonnement (SVOD) aurait déjà engrangé 100 000 clients. Un chiffre à mettre en regard des 520 000 abonnés recrutés par le rival CanalPlay, qui s’est lancé il y a bientôt trois ans. A ce rythme-là, Netflix devrait manger la laine non pas sur le dos mais carrément sur la tête de CanalPlay dès le mois de février prochain. Un léger écueil, cependant, à la conquête de Netflix : le premier mois est gratuit et, surtout, sans engagement (et c’est compter sans les dizaines et dizaines d’abonnements d’un an et plus offerts à la presse lors de la soirée de lancement). Sitôt les trente jours à l’œil écoulés, les 100 000 clients pourront en effet se désabonner. L’heure de vérité, pour Netflix, démarrera donc le 15 octobre.” Netflix se donne toutefois les moyens de retenir le chaland. Le Film Français nous apprend ainsi qu’il “poursuit sa politique agressive de contenus exclusifs en lançant la production de son premier long métrage. Il s’agit de Tigre et dragon 2. Réalisé par Yuen Wo-Ping (et non par Ang Lee, l’auteur du premier opus), et interprété par Michelle Yeoh, Donnie Yen et Harry Shum Jr., le film est actuellement en tournage en Nouvelle-Zélande. Produit par Harvey Weinstein, il sortira sur le réseau de Netflix le 28 août 2015 dans tous les territoires où l’opérateur est présent, ainsi que sur les écrans Imax sur tous les continents. Mais pas sur les écrans Imax français, en raison du caractère réglementaire de notre chronologie des médias. En France, Tigre et Dragon 2 sera donc disponible directement sur le service de VàD de l’opérateur. Il est pour Netflix « le premier d’une série de films majeurs ». Toutefois, quelques heures après cette annonce, les quatre plus gros circuits américains, rejoints par Cineplex au Canada et Cineworld en Europe, ont annoncé qu’ils ne projetteraient pas le film dans les salles Imax de leur réseau si le film sort en simultané en vidéo à la demande.” Ceci dit, les chaînes de télévision traditionnelles ont encore des arguments à faire valoir. C’est ainsi que “la chaîne câblée américaine Showtime a diffusé, [hier], une vidéo annonçant le retour de la série culte Twin Peaks avec neuf épisodes inédits en 2016 , annonce le site du Monde. « Les créateurs et producteurs exécutifs de la série, David Lynch et Mark Frost, écriront et produiront les neuf épisodes de la série limitée, et Lynch réalisera chaque épisode, promet le communiqué . Située dans le temps présent, Twin Peaks continuera la tradition de la série originale, apportant des réponses longuement attendues et une conclusion satisfaisante pour les passionnés de la série. » Pour les fans, la surprise n'est pas totale : les deux créateurs avaient laissé des indices en publiant le même message sur Twitter, vendredi, avec le mot-dièse #DamnGoodCoffee, la citation culte prononcée par Dale Cooper, l'agent du FBI joué par Kyle MacLachlan dans la série originale. Avec le même mot-dièse, David Lynch a fini par donner la clé de l'énigme sur le réseau social : « Dear Twitter Friends… it is happening again. » Comme le fait remarquer le site américain The Verge, les fans s'attendaient bien à un retour de Twin Peaks en 2016, précisément le 10 juin 2016. En effet, le 10 juin 1991 était diffusé aux Etats-Unis le dernier épisode de la saison 2, dans lequel Laura Palmer, le personnage principal de la série, adressait un message codé à l'agent du FBI Dale Cooper. Avec une voix étrange, enregistrée puis diffusée à l'envers, la jeune fille lançait : « Je te revois dans 25 ans. » Plus que 2 ans à attendre !

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......