LE DIRECT

Vente de disques, mort et résurrection

5 min

En cette fin de saison, Le Parisien a dressé le bilan des ventes de disques des six premiers mois de l’année, avec, comme souvent, quelques surprises. Et des flops, pour commencer, voire carrément un bide : Madonna. “Tout est relatif , écrit Emmanuel Marolle. Beaucoup rêveraient du résultat du nouveau Madonna. Mais pas la superstar mondiale, qui n’avait pas fait de disque depuis quatre ans. Accueilli par des critiques mitigées (y compris à la Dispute) et un public pas si enthousiaste que ça, MDNA cumule à peine 79 141 exemplaires depuis sa sortie le 23 mars. La chanteuse n’est pas venue assurer la promotion et l’annonce de son concert, le 14 juillet au Stade de France, pas encore complet (au moment où paraissait l’article du Parisien ), ne semble pas doper ses résultats. [La semaine dernière], MDNA[devait] se contenter de 610 petits exemplaires vendus et [pointait] à la 84e place du top hebdomadaire.”

A la traîne également, “Paul McCartney ne séduit qu’une poignée de fans purs et durs, à peine 37 400, avec son décevant album de reprises rétro. Bruce Springsteen fait un petit peu mieux, mais loin des exploits qu’il réalise sur scène actuellement. Les ventes de son dernier album, Wrecking Ball, qui s’élèvent à 49 500 exemplaires, correspondent presque au nombre de spectateurs qui l’ont vu sur scène récemment en France. Plus rien n’est acquis pour personne , constate le journaliste du Parisien . [Ainsi], cela semble déjà plié pour Jason Mraz. Il affolait le top en 2009 avec son tube I’m Yours. Il intéresse à peine 10 000 personnes cette année avec son nouveau disque Love Is A Four Letter Word.”

Dans ceux qui entrent dans la cour des grands, avant de disparaître peut-être dans deux ans, il y a Lana Del Rey, 4ème meilleure vente depuis janvier avec 232 632 exemplaires vendus de Born To Die . “Qui la connaissait il y a un an ? , remarque Emmanuel Marolle. Sans parler du Brésilien Michel Teló, plus grosse vente de singles depuis janvier avec 261 300 exemplaires de Ai Se Eu Te Pego, ou du Belge exilé en Australie Gotye, l’une des plus grosses ventes de singles 2012 avec plus de 209 000 exemplaires écoulés chez nous de Somebody That I Used To Know. L’album Making Mirrors, 5e des ventes de l’année, profite d’un excellent bouche-à-oreille grâce à ses morceaux brillants , estime Le Parisien , inspirés des audaces d’un Peter Gabriel. La plus belle surprise de la saison” pour Emmanuel Marolle.

D’autant que Gotye est entré dans la légende des morts-vivants de la pop music, comme l’a rapporté Milan Lebas dans Libération . « A 4h32 du matin, nous avons appris que Gotye s’est suicidé en se tirant une balle dans la tête avec un pistolet 9 mm. Il a été déclaré mort à 4h45, et l’enquête a conclu que la cause du décès est un suicide. » Voilà la terrible nouvelle annoncée [le 2 juillet] par CNN. Le média américain relayait ainsi une information parue peu avant sur Twitter. Et rapidement démentie, par… Gotye lui-même. Pour répondre à cette énorme maldonne, le chanteur belge révélé par le tube Somebody That I Used To Know a choisi la dérision, en publiant sur Twitter un simple mais efficace « I’m not dead ». Ce n’est pas la première fois qu’un ou une artiste est enterré sur le Web, mais il est plus rare de voir la rumeur répercutée de la sorte par une chaîne internationale. Consciente de sa bourde très mauvais genre, CNN a discrètement retiré le faux scoop.”

Revenons au classement des meilleures ventes du Parisien . En 2e position, avec 294 776 exemplaires vendus de L’Apogée , on trouve Sexion d’Assaut. “On ne donnait pas cher de la peau du collectif de rap parisien. Il y a deux ans, ses déclarations homophobes dans une interview avaient freiné le succès de son premier album et contraint le groupe à annuler des concerts. Sexion d’Assaut aurait pu ne pas s’en remettre. Après avoir fait amende honorable, rencontré des associations gays sur le terrain, les rappeurs connaissent cette année un succès plus gros encore avec un disque fédérateur, loin de toute polémique. Près de 10 000 fans supplémentaires s’ajoutent chaque semaine et promettent déjà à L’Apogée de finir parmi les meilleures ventes de 2012.”

Et la tête du classement ? “A ce stade de l’année , note encore Emmanuel Marolle, les Enfoirés, dopés par le triomphe de l’émission de télé, écrasent normalement la concurrence. [Eh bien] pour la première fois, les Restos du cœur ne terminent pas en pole position. La faute à Adele, décidément inattaquable. Aux Etats-Unis, comme en France, la chanteuse de 24 ans, qui vient d’annoncer qu’elle allait être maman et comptait donc faire une pause dans sa carrière, rafle le leadership. Non contente d’avoir écoulé près d’un million de son 21 chez nous en 2011, elle en ajoute plus de 400 000 de plus en six mois.”

Et ce n’est pas le seul miracle attribué à la chanteuse : “En Angleterre , rapporte Astrid Landon dans Le Figaro , une fillette de sept ans s’est réveillée d’un coma profond grâce à une chanson de la superstar de la pop. La petite Charlotte Neve était plongée dans le coma depuis le 13 avril, à la suite d’une hémorragie cérébrale massive, un cas extrêmement rare compte tenu de son jeune âge. Après des semaines de soins, l’équipe médicale demande à sa mère, Leila, de se rendre à l’hôpital afin de faire ses adieux à sa fille. Dévastée, celle-ci s’allonge sur le lit au côté de la fillette et, entendant la chanson d’Adele, Rolling in the Deep, qui passait à la radio, entonne le morceau : « J’ai commencé à chanter car elle adore ce morceau que nous chantions souvent ensemble. » Soudain, l’enfant esquisse un sourire. Leila appelle les infirmières à grands cris. Elles lui demandent de la chantonner une nouvelle fois. Le résultat est sidérant : Charlotte sourit à nouveau. Quelques semaines plus tard, la petite fille marche, court, parle et continue même à suivre ses cours de danse. « C’est un miracle », confie sa mère. Selon les examens, la fillette n’aurait jamais dû pouvoir remarcher, même si elle se réveillait. Si les médecins n’ont pas encore déterminé si Charlotte conservera des séquelles de son coma, la fillette continue à faire de jour en jour des progrès spectaculaires. Grâce, selon sa mère, à la fameuse chanson de son idole.”

Une bien belle histoire, chers auditeurs, comme on aimerait en lire plus souvent…

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......