LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

4 juillet jour de Liberté!

5 min

Bonjour ali bonjour à tous, Aujourd'hui 4 juillet est un grand jour n'est ce pas ali? C'est le jour de la Liberté de l'Indépendance et de la Démocratie... parce que quel que soit les critiques que l'on peut émettre à propos de la première puissance mondiale... les Etats Unis restent le meilleur avocat de ces grands principes à travers le monde ainsi s'exprime ce matin l'Irish Examiner en Irlande alors que l'International Herald Tribune lui emboite le pas... c'est vrai que s'il y a un jour dans l'année où il faut parler de liberté c'est bien aujourd'hui... il faut bien sûr la célébrer mais aussi l'interroger car comme tous les grands principes elle porte une ambigüité intrinsèque... et pour mieux le comprendre continue le quotidien américain... prenons pour exemple l'histoire de la Statue de la Liberté... nombreux d'entre nous pensent que cette oeuvre colossale est simplement un présent de la France aux Etats Unis pour saluer la victoire des nordistes lors de la guerre de sécession... mais pas seulement ...nous dit l'article... car ce qu'il faut comprendre c'est que cette statue était surtout une manière déguisée pour les libéraux français de critiquer le régime autoritaire d'alors, celui de l'empereur Napoléon 3... la statue de la Liberté était donc surtout un instrument dans la longue très longue lutte des français pour installer dans leur pays turbulent un régime républicain qui promeuve la Liberté... c'est ainsi conclut l'International Herald Tribune que cette statue semble avoir été construite plus pour la France que pour les Américains... et son rayonnement semble aujourd'hui encore plus important en France qu'ailleurs... à en croire le nombre de visiteurs français qui continue d'affluer vers le monument à Paris... comme si la France n'avait pas encore digérer son obsession de liberté et qu'elle avait désespérément besoin de symbole pour l'incarner est ce à l'aune de cette réflexion qu'il faut considérer les unes de la presse française ce matin... unanime pour saluer la nouvelle icône mondiale de la Liberté... Ingrid Betancourt... bienvenue titre l'Humanité... le bonheur retrouvé dit le Figaro... ensemble lance le Parisien... le récit d'une libération rajoute Libération... au nom de tous les otages préfère La Croix... car Ingrid est en effet devenu un symbole écrit l'éditorialiste du journal chrétien... celui du désir de paix... de la non violence... de l'amour et bien sûr de la Liberté ... elle qui ne se sentira vraiment libre que quand tous ses compagnons otages du monde entier seront à leur tour près des leurs pour les toucher les embrasser les caresser... Ingrid dit encore le quotidien c'est la victoire de l'humanité sur la barbarie alors célébrons cette liberté retrouvée aujourd'hui plus que jamais... écrit le New York Times... c'est la preuve que les situations les plus désespérées peuvent trouver un épilogue heureux... la preuve que les milliards de dollars investis par les Etats Unis dans la lutte contre la guérilla farc ont servi à quelque chose... au président Uribe maintenant de transformer l'essai et d'offrir aux rebelles une solution politique avec une amnistie voir une possibilité pour eux de participer à la politique colombienne parce que c'est là toute l'ambigüité de la situation... écrit l'International herald tribune qui la résume avec ce dessin où l'on voit un chef farc qui tance le commandant qui a laissé partir les otages... mais nous sommes dans cette jungle pour libérer le peuple lance t il... pas pour le relâcher! Alors la mission, le défi que doit relever Uribe est majeur d'autant qu'il aura des incidences sur le monde entier... explique la Vanguardia en Espagne... il s'agit maintenant montrer que l'on ne négocie pas avec le terrorisme et que tant que ces méthodes sont utilisée pour faire passer des idées nous devons rester sourd... parce que la fin ne justifie jamais les moyens c'est ainsi que grâce à la libération d'Ingrid rien ne peut plus justifier l'existence des farcs... renchérit le conservateur ABC toujours en Espagne... et tout autant que la Liberté d'Ingrid... c'est la défaite de la guérilla qui rempli le monde d'allégresse... La Colombie serait donc plus proche de la paix?... interroge el Périodico... c'est ce qu'il faut espérer... que la fermeté et la démocratie puisse être l'alternative durable à la violence politique qui a marqué la Colombie depuis des années Relance... avec cette libération la guérilla des farcs serait donc en passe de disparaitre... C'est la question de toute la presse européenne ce matin oui et pour certains c'est sûr.... les farcs sont en chute libre... c'est d'ailleurs le titre de l'éditorial d'el pais c'est d'ailleurs à cause de leur faiblesse que l'opération a pu être menée... avec le témoignage d'Ingrid et des autres otages... les opérations des services secrets de l'armée vont avoir encore plus d'impact pour renverser le mouvement... alors c'est vrai on peut craindre une radicalisation du groupe... des actions terroristes de plus grande envergure... mais c'est peu probable parce que l'armée colombienne vient de montrer sa force et que le soutien de Chavez n'est plus idéologiquement soutenable dans une Amérique latine qui marche vers la démocratie... alors la guérilla n'a plus qu'une solution ... accueillir l'heure du compromis pas d'accord l'Independent en Grande Bretagne ce matin... la fin de la guerre est loin d'être en vue titre l'édito... parce qu'on lui a déjà proposé des accord en 98 et en 2002... sans succès... les farcs de moins en moins nombreux de plus en plus isolés risquent de devenir encore plus radicaux... ils ne tiendront pas indéfiniment bien sûr... mais leurs revenus issu du trafic de drogue et d'otages sont assez conséquents pour leur permettre de nuire encore alors passée l'émotion... la joie... les grands symboles de liberté... ce succès pose questions écrit la Libre Belgique et la première est celle ci Pourquoi l'armée n'a-t-elle réussi qu'hier à libérer les otages étrangers et la plus symbolique d'entre eux ? Bien sûr, la guérilla qui les détenait n'a plus le vent en poupe; mais ses revers ne datent pas d'hier. La mort de son chef, Marulanda, en mai, n'a rien changé à la direction réelle des affaires, aux mains de son successeur officiel Alfonso Cano depuis des années....Le spectaculaire succès de l'armée colombienne survient à un moment où le régime du président Uribe est en position difficile. La semaine dernière, la Cour suprême de Colombie a contesté la légalité de sa réélection en 2006, après qu'une sénatrice eut avoué avoir accepté de l'argent pour voter en faveur d'une modification constitutionnelle permettant à Alvaro Uribe de briguer un second mandat....Ce scandale s'ajoute à un autre : les poursuites judiciaires entamées contre lui et contre une cinquantaine de membres du Congrès pour leurs liens avec les groupes paramilitaires d'extrême droite; 33 élus sont en prison et 26 autres sous enquête. Alvaro Uribe lui-même est mis en cause, par un paramilitaire condamné à 33 ans de prison pour sa participation à un massacre en 1997 dans la province d'Antioquia (Medellin) dont le Président fut gouverneur. Le scandale a éclaté lorsqu'une politologue a mis au jour une fraude électorale massive dans les régions contrôlées par les paramilitaires, qui ont favorisé l'élection de partisans de M. Uribe en éliminant les mouvements rebelles d'extrême gauche et en planifiant des assassinats dans les zones concernées.....Bref, conclut la Libre Belgique...le président Uribe, menacé de perdre le pouvoir, est aux abois. Il ne manquera donc pas de personnes pour se demander si c'est bien le fruit du hasard. Si ce qui a été possible mercredi ne l'était pas depuis longtemps, comme le disent à demi-mot plusieurs familles d'otages. Si Alvaro Uribe ne s'est pas servi d'eux, depuis son élection en 2002, pour consolider sa popularité. une libération au goût étrange ... titre alors la Repubblica en Italie qui voit dans la l'opération une rivalité entre la France et les Etats Unis... L'enlèvement d'Ingrid Betancourt nous dit le journal... a été suivi avec beaucoup d'intérêt par les gouvernements et l'opinion publique d'Europe et d'Amérique : Cette belle femme politique franco-colombienne était devenue le symbole mondial du courage et de la souffrance. ... [Le président] Sarkozy avait mis un point d'honneur à la libérer des mains des ... FARC. Aujourd'hui il triomphe, même s'il aurait préféré une solution diplomatique ... à l'intervention radicale de l'armée colombienne. Sa mauvaise humeur s'est accentuée du fait de la présence actuelle à Bogota du candidat à l'investiture américaine John McCain. ... [En effet] selon d'autres déclarations, l'opération du commando de libération aurait concerné essentiellement trois otages américains, et Madame Betancourt était là par hasard." N'empêche conclut el Périodico... toutes ces question ne doivent surtout pas faire oublier l'essentiel... à savoir la libération d'une femme d'une trempe extraordinaire... et le symbole qu'elle incarne et qu'elle incarnera dans l'histoire... celui de la Liberté... non seulement pour la Colombie mais aussi pour le monde entier... car la lutte pour la liberté n'est pas circonscrite... conclut le journal espagnol elle est touche tous les continents et toutes les conscience...

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......