LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Adhésion Turque à l'Union Européenne/ Les révoltés de la SNCM!

5 min

Bonjour, Il est beaucoup question de la Turquie ce matin dans la presse européenne et de l'ultimatum du parlement européen hier...alors que des représentants des gouvernements de l'Union doivent justement se rencontrer aujourd'hui à Bruxelles en prévision des négociations d'adhésion avec Ankara qui commencent lundi prochain. Le quotidien portugais Diario de Noticias lance ce matin : "la Turquie, nouvel Imbroglio européen"! et l'article met noir sur blanc les positions opposées des grandes puissances de l'union: « le Royaume Unis est favorable à l'entrée des turcs parce qu'il considère que ce serait le meilleur moyen de gérer le fossé entre l'islam et les pays occidentaux... Londres qui assure la présidence tournante n'est en plus pas prête à un échec sur cette question et ses représentants s'en prennent donc directement à ceux qui veulent bloquer le processus"... et le quotidien les énumère "la France est divisée sur le sujet... même si elle assure ne pas vouloir ouvrir une nouvelle crise européenne elle doit faire face à des électeurs qui sont plutôt défavorables à l'entrée de la Turquie... ainsi qu'à un fort lobby arménien qui exige la reconnaissance du génocide... et c'est sur ce terrain que surfe le candidat Sarkosy ! En Grèce, le gouvernement conservateur... exige de son côté que la Turquie reconnaisse chypre.... l'Autriche ne veut pas d'une adhésion complète mais plutôt de relations privilégiées ... enfin en Allemagne conclu l'article l'imbroglio est au sein même du pays et ne risque pas d'être résolu puisque les deux candidats qui se disputent la chancellerie sont totalement opposés sur la question: Gerard Shroeder est favorable alors qu'Angela Merkel craint que cette nouvelle adhésion rende l'union encore plus difficile à gérer... et que des milliers d'immigrés turcs puissent affluer en Allemagne » Mais ce qui est bien plus grave encore que ces divisions écrit le Times ce matin... c'est que « l'Union est tout bonnement en train de perdre la face... imposer au dernier moment de nouvelles exigences à la Turquie, c'est revenir sur la parole donnée en décembre dernier... à l'époque écrit le journal britannique... les 25 s'étaient mis d'accord pour commencer les discussions avec ce pays qui l'attend depuis 42 ans... à 5 jours de l'ultimatum... ils feraient donc marche arrière et se mettrait à proposer un simple partenariat au même titre que celui qui relie l'Union à la Russie ou à l'Afrique du nord???? et le Times continue... Va t on se retrouver lundi matin avec un premier ministre Turc attendant dans la plus grande humiliation à l'aéroport d'Ankara que les européens daignent enfin lui donner le feu vert des discussions????? En plus du déshonneur ce serait une grossière erreur... comment ne pas craindre qu'après une telle gifle la Turquie mettent fin à tout son programme de réformes pour faire respecter les droits de l'homme dans le pays?... et le journal rajoute l'affaire nuirait en plus à la présidence britannique qui pour l'instant n'a pas brillé par ses succès! » De son côté la presse espagnole nuance en citant notamment plusieurs interventions d'eurodéputés hier dans l'hémicycle... « C'est vrai la Turquie a réformé ses lois écrit El Pais... pour pouvoir prétendre à l'adhésion... mais il ne suffit pas de réformer il faut également appliquer ces réformes »... et le journal revient non seulement sur les mauvais traitements dans les hôpitaux psychiatriques du pays mais également sur le cas de cet écrivain turc Orham Pamuk incarcéré pendant trois ans... pour avoir voulu faire la lumière sur le génocide arménien! En fait le problème explique l'International Herald Tribune ce matin... c'est qu'il reste 5 jours seulement avant l'ouverture prévue des négociations... et que les européens n'ont pas réussit en près de 10 mois à s'accorder sur toutes ces questions... or les discussions ne peuvent démarrer qu'avec l'accord unanime des 25... De toute façon prédit le journal... l'adhésion mettra au moins dix ans à devenir effective... le débat ne fait donc que commencer! » Relance Autre sujet qui fait la une de plusieurs journaux européens c'est le conflit social de la SNCM cécile Oui à la manière d'une bande dessinée... l'International Herald Tribune revient en détail sur l'opération du GIGN hier .... 4 photos grand format ... des hélicoptères prenant le ferry d'assaut... des hommes hélitreuillés... l'arrestation des syndicalistes et en toile de fond la manifestation de soutien des marins marseillais! Alors le journal ne cache pas une petite note d'ironie devant l'ampleur des moyens mis en place par le gouvernement pour mettre fin à ce mouvement social « l'épilogue de ce piquet de grève de 24 heure a quelques chose qui fait penser à la fin de la mutinerie du Bounty... sauf que le commando gouvernemental n'a pris que 10 minutes pour sauver le bateau pris en otage! » et partout chez nos confrères européens c'est ce caractère spectaculaire qui fait réagir... le Times titre " des unité antiterroristes pour briser une grève de marins"... et le journal de préciser « bien sûr les grévistes se sont rendus immédiatement »... mais l'erreur du gouvernement poursuit le Times c'est que comme il n'y avait même pas de passager dans le bateau... l'opinion publique a très vite choisi son camp : celui des grévistes... voilà qui ne va pas aller dans le sens de la paix sociale alors qu'un mouvement de grève générale est prévu la semaine prochaine » prévient le quotidien. Alors c'est ce qui fait dire à la Tribune de Genève " Paris s'enlise dans le conflit marseillais!" et son confrère du temps s'en explique... « le conflit syndical a désormais pris un tour politique , le parti socialiste accusant le gouvernement de brader le service public.... quant aux élus corses... continue l'article ils parlent de trahison! » "Une telle mise en scène poursuit la Tribune de Genève visait manifestement à frapper les esprits... reste qu'en Corse, voir un compatriote le révolver sur la nuque et le pistolet mitrailleur dans les reins... à genoux devant un continental, fut il gendarme, ça résonne comme un symbole!.... et d'autant plus si le navire détourné porte le nom d'une figure emblématique de l'indépendantisme insulaire!" « si l'état français ne fait preuve de souplesse dans cette affaire ... c'est une véritable insurrection des nationalistes corses qui est à craindre prévient la Tribune... quant au port de Marseille il risque lui de rester bloqué... l'enjeu économique est donc à la mesure de l'enjeu humain... et le gouvernement aura bien des difficultés à retrouver une certaine crédibilité... tout comme les syndicats d'ailleurs conclu le quotidien... des syndicats qui ont une lourde part dans la déconfiture entretenue de la compagnie nationale"

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......