LE DIRECT

Budget européen retoqué/ Nouvelles fuites sur les vols de la CIA/ La justice tchèque montrée du doigt.

5 min

Bonjour Budget retoqué... la presse européenne revient ce matin sur la première session de l'année du parlement européen hier... avec un clin d'oeil... le portugais Diario de Noticias publie en première page la photo du parlement de Strasbourg presque vidé... sauf pour 4 députés... et ce titre "le trajet difficile du paquet des 25"... « malgré l'accord obtenu en décembre la crise budgétaire semble se profiler à l'horizon européen... il faut dire que c'est la première fois que l'Union doit trouver une accord pluriannuel à 25 sur ce sujet »... et l'article fait le résumé des épisodes précédents : « Des crises multiples se sont suivies de juin et de décembre pour arriver grâce à la médiation d'Angela Merkel à un budget de 1,045% du PIB européen pour les années 2007 2013...et à une même idée commune et historique parmi les chefs d'états et de gouvernement: réduire les dépenses ; mais, dans ce domaine c'est la co-décision avec les parlementaires qui est de mise... et les députés pourraient choisir de tout bloquer... alors l'article conclut... il faut vraiment que l'Union réforme ce système, pour éviter de perdre du temps dans des discussions sans fin... la réforme est en train d'être étudiée par des spécialistes académiques et devrait être présentée à partir de 2008 » dit le journal « Dans ce domaine le chancelier autrichien nouveau président de l'Union a été force de proposition » dit le Temps en Suisse... « " L'Europe a besoin de ressources propres plus importantes"... a lancé Wolfgang Schüssel... qui propose de créer un impôt communautaire direct et rejoint les propositions françaises les plus récentes appelant à la fin des exonérations fiscales dont jouissent notamment le transports aérien et maritime... et il rajoute "il est absurde que la spéculation à court terme puisse avoir lieu sans être taxé"... des propositions dit le Temps qui risquent de hérisser certains pays notamment la Grande Bretagne... » et la question fait en effet réagir le Financial Times ce matin " le problème c'est que la proposition de Monsieur Schüssel pourrait avoir de graves conséquences en Grande Bretagne qui a le plus grand centre financier d'Europe ainsi que les plus importants aéroports et le plus grand nombre de routes maritimes.... ce serait complètement contre productif de vouloir les taxer ! dit un économiste de l'institut britannique qui rajoute, la spéculation fait partie de notre économie, elle en assure la croissance!... et l'article conclut presque avec regret.... quel changement avec l'approche libérale de la présidence britannique l'année dernière!" et dans les colonnes du Guardian c'est au autre sujet qui fait la Une... une nouvelle fuite liée à l'affaire des vols de la CIA... une note du Foreign Office dont le journal publie quelques extraits, révèle que le gouvernement est secrètement en train de parer à toute éventualité face aux révélation sur l'implication de la Grande Bretagne dans les affaires d'enlèvement et de torture de terroristes présumés... ... la note précise que si « ces faits étaient avérés... ils ne peuvent être considérés comme léga l »... voilà une stratégie qui vise à éviter le débat dit le journal qui précise « selon notre enquête depuis la 11 septembre 2001 au moins 210 avions de la CIA sont passés par le sol britannique... les ministres ont toujours niés... mais le fait qu'ils s'en occupent maintenant en secret montre bien que le gouvernement a finalement toujours été au courrant ». Relance: et dans la presse tchèque Cécile c'est de justice dont il est question depuis plusieurs jours "S'il est vrai que justice retardée veut dire justice niée... alors la République Tchèque a du soucis à se faire face à la justice internationale". C'est ainsi que commence le dossier du Prague Post de cette semaine et l'article explique.... durant ces dix dernières années la coure européenne de Strasbourg n'a cessé de rappeler à l'ordre la justice tchèque trop lente et inefficace... condamnant sans cesse le pays à verser des amendes et des compensations aux citoyens qui attendent toujours que justice leur soit rendue dans ce pays... en tout la République Tchèque a dû verser 20 millions de couronnes soit près de 830 mille euros, dit l'article, pour n'avoir pas statuer sur des cas qui remontent parfois à 1991 !... et de citer un avocat observateur des droits de l'hommes dans le pays... « Les gens préfèrent se tourner vers la coure de Strasbourg parce qu'ici il faut au moins un an pour la décision de justice la plus simple... depuis 1998, les tchèques ont déposé pas moins de 5000 plaintes devant la coure européenne... et ces deux dernières années ces plaintes ont augmentées de 60%... la justice tchèque a maintenant plus de 2000 cas en instance.. Plus que la Slovaquie et la Hongrie réunies ! » Alors « Justification du ministère de la justice dit le journal : " le problème c'est que nous récupérons tous les cas de la décennie précédente... dans les années 90 la justice n'avait pas les moyens de gérer le nombre de plaintes qui ont suivi la chute du communisme! "... mais l'article rajoute... Sans compter qu'en 2002 le budget du ministère de la justice a été réduit... et que depuis, les postes de juges et d'avocats ont été gelés... et de conclure... le gouvernement promet maintenant de remplir les postes vacants et de nommer 100 juges et 147 avocat... espérons que les élections qui arrivent vont réveiller ce cabinet... il ne peut pas de toute façon être moins actif que l'année dernière » termine l'article Sans parler des cas de corruption renchérit le journal Pravo "la démission récente du grand bâtonnier de Prague en est la preuve... il quitte son poste parce qu'il se dit empêché d'agir et surtout parce qu'il ne supporte plus l'intervention directe et constante du ministère dans les procédures criminelles... il donne comme exemple concret l'extradition du prince du Qatar dictée par le ministère, mais sous entend de nombreux autres cas de corruption... seulement continue l'article, il est tenu par le secret professionnel et ne peut rien révéler... le premier ministre ferait donc un beau geste pour la démocratie s'il acceptait de le défaire de ce secret, afin qu'il puisse témoigner sous haute protection bien sûr et que le ménage soit enfin fait dans ce système judiciaire tchèque qui date vraiment d'un autre âge!"

L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......