LE DIRECT

Ce que révèle l'affaire DSK de l'état de la France: machisme et abus de pouvoir

5 min

par Cécile de Kervasdoué

Dites voir... qu'est ce que c'est en français le masculin de "slut" ? Littéralement putain en anglais...

C’est le titre que propose ce matin l'Independent britannique alors que son confrère du New York Times écrit

la France est sous le choc après l'arrestation de Dominique Strauss Khan ... elle ne veut pas y croire à cette affaire de viol et certains crient à la machination... d'autres se scandalisent des photos du prévenu menottes aux mains.... images insultantes et injustes disent ils... mais c'est la procédure judiciaire américaine... rien de plus normal...répond le quotidien américain il n'y a pas de complot ni d'acharnement là dedans

le cauchemar de la femme de chambre titre pour sa part le Quotidien d’Oran en Algérie qui écrit On ne sait pas beaucoup de choses de la femme de chambre, si ce n'est qu'elle a 32 ans, qu'elle est une immigrée africaine et qu'elle habite le Bronx, un quartier défavorisé de New York. Mais on imagine parfaitement qu'elle aurait été particulièrement choquée de voir, dans une partie de la presse française et du Parti socialiste français, que sa présomption d'innocente victime est d'emblée questionnée. Que pèse une pauvre femme de chambre devant la carrière brisée net du directeur général du FMI et des affres que sa femme et ses enfants subissent ? L'image d'un Dominique Strauss-Kahn menotté, comme n'importe quel justiciable sur qui pèse des charges aussi graves, a largement supplanté le statut de victime de la jeune femme. Sa souffrance à elle est secondaire, quand elle n'est pas purement et simplement mise en doute. La solidarité avec l'inculpé est de rigueur et le doute systématique sur la version de la victime est la règle. On le voit, la lutte des classes ne s'arrête vraiment jamais. Les amis de Dominique Strauss-Kahn sont choqués par les images d'homme menotté car, bien entendu, la femme de chambre ne saurait que mentir… Ou, au minimum, qu'elle aurait sur-réagi face à une peccadille qui n'aurait jamais dû prendre une telle ampleur. Et le quotidien conclut

Les femmes de chambre agressées ne peuvent pas, ne doivent pas se plaindre… Elles existent si peu, bien en dessous de ces milliardaires de gauche ou de droite qui, eux, se dispensent ostensiblement de considérations éthiques.

D’où ce commentaire du Guardian britannique, Décidément Les réactions françaises à cette affaires de mœurs pose en revanche de nombreuses questions

Alors que le portail asiatique d'Asia one n'hésite pas... c'est bien la preuve que la vie politique française et même toute la société française est une société machiste qui s'ignore...

Pire les électeurs français sont fascinés par les séducteurs politiques... surtout s'ils sont un peu flambeurs voir un peu brutaux... être un séducteur et plaire aux femmes c’est un signe de bonne santé disait Christine Boutin

Mais le grand séducteur Strauss Kahn est tombé ... écrit le Globe and Mail au Canada... à cause d'une de ses trois faiblesses qu'il avait lui même confessées... l'argent les femme et son judaïsme

et bien, il a buté sur l'aveuglement masculin... écrit de Morgen en Belgique

même s'il est certain que tout homme est innocent jusqu'à preuve du contraire DSK ne peut nier que son passé est chargé d'histoires louches avec les femmes... des histoires que la presse mondiale se plait à raconter ce matin... alors que de Morgen continue : il semble selon DSK qu'il y ait une femme consentante derrière chaque homme puissant... de nombreux hommes puissants pensent ainsi... le chef de Wikileaks par exemple Julian Assange... lui aussi poursuivi pour viol... et bien ces puissants doivent aujourd'hui admettre que l'envie du mâle dominant n'est pas supérieure au refus d'une femme... la raison de ce non n'a pas d'importance ... mon corps m'appartient... cela veut depuis des années mais ça n'est pas encore entré dans les têtes

Sexe mensonge et délits des puissants... titre el Pais en Espagne alors que son confrère de Tal Cual propose le même type d'article... sexe abus et pouvoirs !

une liste doublée d'une réflexion sur les nombreux précédents scandales de mœurs qui ont entachés et parfois fait tomber les puissants de ce monde... Berlusconi bien sûr mais aussi Moshé Katzav en Israël... l'ex président du Zimbabwe... le vice président malaisien... eliott Spintzer gouverneur de New York trop amateur de prostituées…John Fitzgerald Kennedy et bien bien d'autres, la liste est bien trop longue.

et en France aussi... rajoute le China Daily comme le Times of India... mais ce qu'il y a de particulier avec la France écrivent ces journaux c'est que tout le monde en parle en privé mais jamais en public... ça se murmure... pour rire soi disant... mais ça ne se dit pas

et c'est là que la France prend tous les blâmes de la presse étrangère ce matin

il Giornale italien par exemple qui sous ce titre "la subtile hypocrisie de la France" n'hésite pas : en France la presse n'hésite jamais à donner des leçons de transparence et de moralité à tout le monde mais face aux puissants de son propre pays qu'il s'appelle Strauss Khan ou Sarkozy elle se tait et se montre extraordinairement lâche... lâche jusqu'à l'omerta... s'insurge le quotidien du frère de Sylvio Berlusconi

et la presse anglaise n'est pas moins virulente sur le sujet...

Pourvu que nous n'ayons jamais de loi sur la vie privée aussi stricte qu'en France... prévient le Daily mail... parce que nous serions contraints nous autres journalistes, de laisser en liberté tous les satires sexuels... tout le monde sait bien en France... et l'affaire de sa liaison hongroise l'avait montré au grand jour… que Strauss Khan a un problème de comportement avec les femmes...

C’est en cela que cette culture du secret à la française est dramatique ... écrit le Times... bien sûr en France on dit des britanniques que nous sommes prudes et effarouchés quand il s'agit d'affaire de mœurs... mais la société française n'est pas plus libre sexuellement que la notre... mais si on aime à la croire en France

En revanche il y a une vraie culture du silence et du machisme politique en France

et le New York Times continue

le rituel semble suivre un script défini à l'avance... un scandale menace de détruire la situation d'un homme puissant français... les politiques se disent choqués... les amis incrédules et les journalistes s'interrogent enfin

n'aurions nous donc pas dû parler des frasques sexuelles de DSK avant ?... lancer des enquêtes lorsque nous avions des rumeurs entre les mains ? et révéler des secrets même s'ils sont d'alcôve?... sain questionnement dit le NYT qui continue :

et puis la poussière retombe... chuuuut... le statut quo revient... la vie privée est protégée

c'est ce qui s'est produit avec Mitterrand et avec Chirac...

Sauf que là tout risque de changer... Là, il s'agit d'un crime... punit s'il est avéré beaucoup plus lourdement aux Etats Unis qu'en France

Voilà de quoi donner une leçon aux français trop enclins à cacher des abus derrière leur fameuse protection de la vie privée

et c'est une leçon qui devrait inspirer tous les puissants conclut l'Intelligent d'Abidjan

Ce qui arrive à Dominique Strauss-Kahn est là pour appeler tous les hommes politiques, notamment ceux du continent et de la Côte d’Ivoire à faire preuve de vigilance. La politique, ce n’est pas le chemin de la facilité. La politique et le service public sont un sacerdoce ». Et L’Intelligent de s’interroger : « Peut-on imaginer un tel débat en Afrique ? Peut-on imaginer qu’en Afrique, le directeur du FMI puisse être arrêté ? Si une employée d’hôtel avait fait de telles accusations en Afrique, n’est-ce pas elle qu’on aurait arrêté pour dénonciation calomnieuse ? L’Etat africain et l’homme politique africain sont-ils réceptifs aux exigences de la fidélité, du respect des valeurs? ».

Une réflexion sans doute à transposer en France

bonne journée

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......